Accueil > Histoire locale > Patrimoine > Arrivée du chemin de fer dans la Vallée de Montmorency : Saint-Gratien un nœud ferroviaire...
Restez informés
Inscrivez-vous
aux newsletters du Journal !
Je m'inscris

Arrivée du chemin de fer dans la Vallée de Montmorency : Saint-Gratien, un nœud ferroviaire au début du XXe siècle !

Publié le : 01-02-2021

la gare de Saint-Gratien (issu site internet asgvo - collection Daniel Miot)

SÉRIE "Le chemin de fer dans la Vallée de Montmorency"
Le Journal de François vous propose tout au long de cette saison 2020-2021 de revivre l'arrivée du chemin de fer dans notre chère Vallée de Montmorency. Cet événement va bouleverser la vie quotidienne des habitants.
Aujourd'hui, zoom Saint-Gratien un nœud ferroviaire au début du XXe siècle !

La gare de Saint-Gratien (issu site internet asgvo)Aujourd'hui la gare de Saint-Gratien est bien connue des usagers du RER C qui relie Pontoise à Invalides et au-delà…. Mais saviez-vous qu'au début du siècle dernier, Saint-Gratien était un nœud ferroviaire qui desservait et Sannois et Ermont-Eaubonne. Surprenant ! Alors comment expliquer cette situation aujourd'hui disparue ?

Pour bien comprendre, il faut remonter à 1874 avec l'établissement d'un décret d'utilité publique instaurant un chemin de fer entre les Docks de Saint-Ouen (93) et la gare de marchandises de la Plaine de Saint-Denis. C'est la Compagnie des chemins de fer du Nord qui héritera de sa gestion ainsi que de la portion reliant la Plaine Saint Denis vers la gare de Nord.
En 1904, il est alors projeté officiellement un prolongement de cette ligne jusqu'à Ermont-Eaubonne via Epinay-sur-Seine et Saint-Gratien afin d'augmenter le flux de voyageurs vers la gare du Nord.
Par conséquent en 1909 la gare de Saint-Gratien voit le jour même si elle sera inaugurée qu'en 1911 en présence de Henry Chéron sous-secrétaire d'Etat à la guerre. Elle sera construite d'après les plans de Clément Dugny, architecte de la Compagnie du Nord et de M. Aumont, ingénieur en chef du service des études. Ces deux compères ont aussi réalisé les gares d'Epinay-sur-Seine ou Gennevilliers (l'ancienne gare devenue un Mc Donald's). De belles réalisations en meulière qui se ressemblent beaucoup !
Pour l'anecdote, la gare de Saint-Gratien a été longtemps appelée la "Nouvelle gare" par les Gratiennois car il existait déjà une "Halte de Saint-Gratien" sur la ligne qui relie Paris-Nord à Ermont. La gare existe toujours mais sous le nom de… "Champ de courses d'Enghien" !
Carte extraite de Aimons Saint gratien en VO - n°17Mais en quoi Saint-Gratien est devenu un nœud ferroviaire à l'occasion de l'inauguration de cette ligne qu'on appelait souvent "ligne des Docks", en référence aux Docks de Saint-Ouen ?
Laissons la parole à Daniel Miot, vice-président de l'association "Aimons Saint-Gratien en Val d'Oise". Dans la revue de l'association ("Saint-Gratien en V.O."), il revient sur les contraintes techniques et la solution trouvée :
« En bout de ligne, les voyageurs découvrent une particularité d'exploitation qui perdurera jusqu'en 1925. Afin d'éviter les évolutions de machines à vapeur en gare d'Ermont-Eaubonne, les trains décrivent une boucle au départ de Saint-Gratien par Sannois soit dans un sens, soit dans l'autre, mettant la locomotive toujours en tête de train.
La gare de Saint-Gratien ayant une certaine importance du fait de la bifurcation vers Sannois à gauche et Ermont sur la droite, dispose d'une cabine d'aiguillage avec, en extérieur, deux sémaphores Lartigue. On peut voir les vestiges de la ligne de Sannois en empruntant la rue d'Orgemont vers la caserne des pompiers avec le talus sur la droite qui supportait les deux voies. Depuis Saint-Gratien, il était même possible pour les trains de marchandises ou transports militaires d'éviter le nœud ferroviaire d'Ermont-Eaubonne en passant par Sannois où, à la sortie de la gare, un embranchement aujourd'hui déferré, passant à proximité de l'actuelle clinique Claude Bernard, rejoignait la gare de Cernay pour se diriger vers Pontoise (ligne stratégique) »

Enfin terminons en jetant un coup d'œil aux horaires proposés sur cette ligne (voir ci-dessous) et on peut relever que Saint-Gratien se retrouvait à moins de trente minutes de la gare du Nord et même à… dix-neuf minutes avec les quelques trains qui effectuaient des trajets directs !

En savoir plus :

> "Saint-Gratien en V.O." (n°17 – mars 2019") consacré à "La nouvelle gare" (disponible auprès de l'association "Aimons Saint-Gratien en Val d'Oise" ou sur la boutique du journal de François)

> Page wikipédia "Ligne de La Plaine à Ermont - Eaubonne

Horaire des trains de la ligne Paris - Saint-Gratien - Ermont Eaubonne -Sannois - Paris (issu page Wikipedia)

Articles déjà parus sur l'arrivée du chemin de fer dans la Vallée de Montmorency :
- Merci aux Anglais et aux Belges !
- Les maires réclament "leurs" gares.
- Premières récriminations des habitants !
- Le projet fou du Baron Haussmann !
- Ermont-Eaubonne enfin relié à Saint Lazare !
- Le destin chaotique de la gare d'Ermont-Eaubonne.
- Pourquoi la gare de "Gros Noyer Saint-Prix" située sur la commune… d'Ermont !
-
Un petit air de Normandie à Saint-Leu-la-Forêt et Taverny !

la gare de Saint-Gratien (issu site internet asgvo - collection Daniel Miot)

SÉRIE "Le chemin de fer dans la Vallée de Montmorency"
Le Journal de François vous propose tout au long de cette saison 2020-2021 de revivre l'arrivée du chemin de fer dans notre chère Vallée de Montmorency. Cet événement va bouleverser la vie quotidienne des habitants.
Aujourd'hui, zoom Saint-Gratien un nœud ferroviaire au début du XXe siècle !

La gare de Saint-Gratien (issu site internet asgvo)Aujourd'hui la gare de Saint-Gratien est bien connue des usagers du RER C qui relie Pontoise à Invalides et au-delà…. Mais saviez-vous qu'au début du siècle dernier, Saint-Gratien était un nœud ferroviaire qui desservait et Sannois et Ermont-Eaubonne. Surprenant ! Alors comment expliquer cette situation aujourd'hui disparue ?

Pour bien comprendre, il faut remonter à 1874 avec l'établissement d'un décret d'utilité publique instaurant un chemin de fer entre les Docks de Saint-Ouen (93) et la gare de marchandises de la Plaine de Saint-Denis. C'est la Compagnie des chemins de fer du Nord qui héritera de sa gestion ainsi que de la portion reliant la Plaine Saint Denis vers la gare de Nord.
En 1904, il est alors projeté officiellement un prolongement de cette ligne jusqu'à Ermont-Eaubonne via Epinay-sur-Seine et Saint-Gratien afin d'augmenter le flux de voyageurs vers la gare du Nord.
Par conséquent en 1909 la gare de Saint-Gratien voit le jour même si elle sera inaugurée qu'en 1911 en présence de Henry Chéron sous-secrétaire d'Etat à la guerre. Elle sera construite d'après les plans de Clément Dugny, architecte de la Compagnie du Nord et de M. Aumont, ingénieur en chef du service des études. Ces deux compères ont aussi réalisé les gares d'Epinay-sur-Seine ou Gennevilliers (l'ancienne gare devenue un Mc Donald's). De belles réalisations en meulière qui se ressemblent beaucoup !
Pour l'anecdote, la gare de Saint-Gratien a été longtemps appelée la "Nouvelle gare" par les Gratiennois car il existait déjà une "Halte de Saint-Gratien" sur la ligne qui relie Paris-Nord à Ermont. La gare existe toujours mais sous le nom de… "Champ de courses d'Enghien" !
Carte extraite de Aimons Saint gratien en VO - n°17Mais en quoi Saint-Gratien est devenu un nœud ferroviaire à l'occasion de l'inauguration de cette ligne qu'on appelait souvent "ligne des Docks", en référence aux Docks de Saint-Ouen ?
Laissons la parole à Daniel Miot, vice-président de l'association "Aimons Saint-Gratien en Val d'Oise". Dans la revue de l'association ("Saint-Gratien en V.O."), il revient sur les contraintes techniques et la solution trouvée :
« En bout de ligne, les voyageurs découvrent une particularité d'exploitation qui perdurera jusqu'en 1925. Afin d'éviter les évolutions de machines à vapeur en gare d'Ermont-Eaubonne, les trains décrivent une boucle au départ de Saint-Gratien par Sannois soit dans un sens, soit dans l'autre, mettant la locomotive toujours en tête de train.
La gare de Saint-Gratien ayant une certaine importance du fait de la bifurcation vers Sannois à gauche et Ermont sur la droite, dispose d'une cabine d'aiguillage avec, en extérieur, deux sémaphores Lartigue. On peut voir les vestiges de la ligne de Sannois en empruntant la rue d'Orgemont vers la caserne des pompiers avec le talus sur la droite qui supportait les deux voies. Depuis Saint-Gratien, il était même possible pour les trains de marchandises ou transports militaires d'éviter le nœud ferroviaire d'Ermont-Eaubonne en passant par Sannois où, à la sortie de la gare, un embranchement aujourd'hui déferré, passant à proximité de l'actuelle clinique Claude Bernard, rejoignait la gare de Cernay pour se diriger vers Pontoise (ligne stratégique) »

Enfin terminons en jetant un coup d'œil aux horaires proposés sur cette ligne (voir ci-dessous) et on peut relever que Saint-Gratien se retrouvait à moins de trente minutes de la gare du Nord et même à… dix-neuf minutes avec les quelques trains qui effectuaient des trajets directs !

En savoir plus :

> "Saint-Gratien en V.O." (n°17 – mars 2019") consacré à "La nouvelle gare" (disponible auprès de l'association "Aimons Saint-Gratien en Val d'Oise" ou sur la boutique du journal de François)

> Page wikipédia "Ligne de La Plaine à Ermont - Eaubonne

Horaire des trains de la ligne Paris - Saint-Gratien - Ermont Eaubonne -Sannois - Paris (issu page Wikipedia)

Articles déjà parus sur l'arrivée du chemin de fer dans la Vallée de Montmorency :
- Merci aux Anglais et aux Belges !
- Les maires réclament "leurs" gares.
- Premières récriminations des habitants !
- Le projet fou du Baron Haussmann !
- Ermont-Eaubonne enfin relié à Saint Lazare !
- Le destin chaotique de la gare d'Ermont-Eaubonne.
- Pourquoi la gare de "Gros Noyer Saint-Prix" située sur la commune… d'Ermont !
-
Un petit air de Normandie à Saint-Leu-la-Forêt et Taverny !

Vous appréciez le Journal de François ? Soutenez-le ! Merci.

Retourner à la page d'accueil - Retourner à la page "Patrimoine"

Vous appréciez le Journal de François ? Soutenez-le ! Merci.

Retourner à la page d'accueil Retourner à la page "Patrimoine"


Déposer un commentaire
1 commentaire(s)

Filtre anti-spam

CAVARD - Il y a 1 mois
ancien enseignant de geograophie Fac d Amiens Excellents article sur l'histoire du rail en vallée de Montmorency ,mériterait à mon avis d'être largement diffusé dans des publications spécialisées (exemple Urbanisme ou revue d 'Histoire urbaine )
Bien sincèrement et vives félicitations
Informations Newsletter
  • Inscrivez-vous aux newsletters du Journal :
    "Agenda du week-end" et "Infos de proximité"
Contact
11 allée du Clos Laisnées, 95120 Ermont
06 89 80 56 28