Accueil > Histoire locale > Patrimoine > L'actuelle mairie de Saint-Gratien a été réalisée par l'architecte eaubonnais Paul Nief...
Restez informés
Inscrivez-vous
aux newsletters du Journal !
Je m'inscris

L'actuelle mairie de Saint-Gratien a été réalisée par l'architecte eaubonnais Paul Nief et inaugurée en 1909 !

Publié le : 07-05-2020

Mairie de Saint-Gratien (collection JP Bousquet)

SERIE "Mairies de la Vallée de Montmorency"
A l'occasion de cette année marquée par les élections municipales, le Journal de François continue sa série sur l'histoire locale de certaines mairies et hôtels de ville, abrités par des édifices remarquables.
Après Andilly, Montmorency, Margency, Ermont, Groslay, Le Plessis-Bouchard, Saint-Leu-la-Forêt, Enghien, intéressons-nous à la mairie de Saint-Gratien.

Depuis 1861, deux mairies-écoles accueillaient les équipes municipales mais elles ont été détruites. Intéressons-nous à la mairie actuelle qui date du début du siècle. Elle a vu le jour suite à un accord entre la commune de Saint-Gratien et la Société Immobilière de la Banlieue de Paris qui avait été choisie pour réaliser le lotissement du Parc du château de la Princesse Mathilde. Cette société avait accepté de laisser 8500 mètres carrés à la municipalité pour la construction, d'une mairie, d'une école et d'un square. En contrepartie, l'ensemble des allées du parc était viabilisé par la ville.
Un accord qui a porté ses fruits : la mairie a donc été inaugurée en 1909 en grandes pompes avec le maire de l'époque Charles Grusse Dagneaux (qui donna son nom à l'école), du préfet et sous-préfet de Seine-et-Oise mais aussi le sous-secrétaire d'État au Ministère de la Guerre, Henry Chéron !
Mairie de Saint-GratienLa mairie est donc l'œuvre de l'architecte Paul Nief. Ce dernier n'est pas un inconnu : c'est un architecte de la région qui deviendra même maire de la commune d'Eaubonne ! Résultat : cette nouvelle mairie a l'aspect d'une maison bourgeoise d'un XIXe siècle. A noter que c'est en 1936 que deux ailes seront ajoutées aux bâtiments. Elles ont été conçues par l'architecte André Sarrazin qui deviendra, lui aussi, maire de sa commune, Saint-Gratien, à la fin de la Seconde guerre mondiale (de décembre 1944 à mai 1945).
Enfin je laisserais les historiens de "Aimons Saint-Gratien en Val d'Oise" nous faire la visite de la salle de mariage qui mérite le détour : « elle est décorée de peintures murales, œuvres que le peintre Yvan Bottiau a réalisées en 1943. Elles illustrent l'histoire de Saint-Gratien. La cheminée complète le décor néo-gothique ambiant. Elle est surmontée d'une salamandre, visible en hauteur. Cet animal mythique véhicule de nombreux symboles. Il est, entre autres, réputé pour habiter dans le feu et ne mourir que lorsque les flammes qui l'ont vu naître s'éteignent. Lorsqu'un mariage est célébré, deux fauteuils et une banquette, issus de l'ancienne demeure des comtes Barrachin servent de sièges aux futurs époux. »
Enfin de très nombreux tableaux sont visibles sur les murs de la mairie. Parmi ceux-ci, on peut relever évidemment celui de la Princesse Mathilde, réalisé par Eugène Giraud. La princesse, personnage incontournable de l'histoire de Saint-Gratien !

> Salle de mariage de la mairie de Saint-Gratien (site de l'association ASGVO)

> Tableaux visibles dans la mairie de Saint-Gratien (site de l'association ASGVO)

Mairie de Saint-Gratien illuminée !ors des fêtes de Noël

Mairie de Saint-Gratien (collection JP Bousquet)

SERIE "Mairies de la Vallée de Montmorency"
A l'occasion de cette année marquée par les élections municipales, le Journal de François continue sa série sur l'histoire locale de certaines mairies et hôtels de ville, abrités par des édifices remarquables.
Après Andilly, Montmorency, Margency, Ermont, Groslay, Le Plessis-Bouchard, Saint-Leu-la-Forêt, Enghien, intéressons-nous à la mairie de Saint-Gratien.

Depuis 1861, deux mairies-écoles accueillaient les équipes municipales mais elles ont été détruites. Intéressons-nous à la mairie actuelle qui date du début du siècle. Elle a vu le jour suite à un accord entre la commune de Saint-Gratien et la Société Immobilière de la Banlieue de Paris qui avait été choisie pour réaliser le lotissement du Parc du château de la Princesse Mathilde. Cette société avait accepté de laisser 8500 mètres carrés à la municipalité pour la construction, d'une mairie, d'une école et d'un square. En contrepartie, l'ensemble des allées du parc était viabilisé par la ville.
Un accord qui a porté ses fruits : la mairie a donc été inaugurée en 1909 en grandes pompes avec le maire de l'époque Charles Grusse Dagneaux (qui donna son nom à l'école), du préfet et sous-préfet de Seine-et-Oise mais aussi le sous-secrétaire d'État au Ministère de la Guerre, Henry Chéron !
Mairie de Saint-GratienLa mairie est donc l'œuvre de l'architecte Paul Nief. Ce dernier n'est pas un inconnu : c'est un architecte de la région qui deviendra même maire de la commune d'Eaubonne ! Résultat : cette nouvelle mairie a l'aspect d'une maison bourgeoise d'un XIXe siècle. A noter que c'est en 1936 que deux ailes seront ajoutées aux bâtiments. Elles ont été conçues par l'architecte André Sarrazin qui deviendra, lui aussi, maire de sa commune, Saint-Gratien, à la fin de la Seconde guerre mondiale (de décembre 1944 à mai 1945).
Enfin je laisserais les historiens de "Aimons Saint-Gratien en Val d'Oise" nous faire la visite de la salle de mariage qui mérite le détour : « elle est décorée de peintures murales, œuvres que le peintre Yvan Bottiau a réalisées en 1943. Elles illustrent l'histoire de Saint-Gratien. La cheminée complète le décor néo-gothique ambiant. Elle est surmontée d'une salamandre, visible en hauteur. Cet animal mythique véhicule de nombreux symboles. Il est, entre autres, réputé pour habiter dans le feu et ne mourir que lorsque les flammes qui l'ont vu naître s'éteignent. Lorsqu'un mariage est célébré, deux fauteuils et une banquette, issus de l'ancienne demeure des comtes Barrachin servent de sièges aux futurs époux. »
Enfin de très nombreux tableaux sont visibles sur les murs de la mairie. Parmi ceux-ci, on peut relever évidemment celui de la Princesse Mathilde, réalisé par Eugène Giraud. La princesse, personnage incontournable de l'histoire de Saint-Gratien !

> Salle de mariage de la mairie de Saint-Gratien (site de l'association ASGVO)

> Tableaux visibles dans la mairie de Saint-Gratien (site de l'association ASGVO)

Mairie de Saint-Gratien illuminée !ors des fêtes de Noël

Vous appréciez le Journal de François ? Soutenez-le ! Merci.

Retourner à la page d'accueil - Retourner à la page "Patrimoine"

Vous appréciez le Journal de François ? Soutenez-le ! Merci.

Retourner à la page d'accueil Retourner à la page "Patrimoine"


Déposer un commentaire
0 commentaire(s)

Filtre anti-spam

Aucun commentaire

Informations Newsletter
  • Inscrivez-vous aux newsletters du Journal :
    "Agenda du week-end" et "Infos de proximité"
Contact
11 allée du Clos Laisnées, 95120 Ermont
06 89 80 56 28