Accueil > Histoire locale > Personnalités locales > Hommage à Monique Pavani, une femme de cœur qui a mobilisé les énergies...
Restez informés
Inscrivez-vous
aux newsletters du Journal !
Je m'inscris

Hommage à Monique Pavani, une femme de cœur qui a mobilisé les énergies pour la recherche sur la sclérose en plaques.

Publié le : 12-10-2020

Monique PavaniMonique Pavani, une femme exceptionnelle, une battante nous a quittés discrètement au mois de septembre à l'âge de 83 ans. En effet, elle était devenue une personnalité incontournable de Taverny et de la Vallée de Montmorency en devenant déléguée régionale pour le Val d'Oise de l'Association pour la Recherche sur la Sclérose En Plaques (ARSEP).
Au départ, Monique Pavani a découvert la maladie de la Sclérose en Plaques (SEP) avec sa fille, atteinte d’une SEP de forme rémittente. Aussitôt, Monique et son mari ont décidé de faire face, de comprendre la maladie et de mobiliser les énergies pour sensibiliser l’opinion publique sur le sujet.
Monique Pavani (4e en partant de la gauche) et les bénévoles de l'ARSEPIls ont rejoint tout naturellement l’ARSEP, créée en 1969, qui rassemble de nombreux bénévoles qui veulent informer et récolter des fonds pour lutter contre cette maladie. Monique Pavani est devenue ensuite déléguée régionale. Cette fonction l’a amenée à réaliser de nombreuses actions pour faire connaître l’association.
Elle m'avait avoué lors de nos rencontres qu'elle aurait aimé avoir le don d’ubiquité pour pouvoir informer dans de nombreux lieux, notamment lors des forums des associations organisés à chaque rentrée. Elle ne voulait pas que le public ignore cette maladie et surtout que les familles touchées restent seules face à la maladie. Elle aimait aussi saluer les progrès réalisés progressivement par les chercheurs.
Monique Pavani en compagnie de Myriam SoumaréAvec peu de moyens, elle organisait des conférences avec l’aide de grands professeurs qui venaient, eux aussi bénévolement, témoigner des étapes franchies par les chercheurs et du travail qu’il reste à faire pour venir à bout des scléroses en plaques. Pour toucher un large public, elle organisait des événements de tous genres : concerts, spectacles, randonnées. A chaque fois, une présentation de la sclérose en plaques était faite et un appel au don lancé.. Parmi ses souvenirs les plus marquants, elle mentionnait sa rencontre avec la championne Myriam Soumaré (voir photo) ou la prestation de François Morel qui était venu jouer son spectacle au profit de l’ARSEP et qui n’avait réclamé aucun cachet.
Vous l'aurez compris, Monique avait un cœur énorme ! Récemment, même affaiblie, elle avait accepté de participer à une séance photo en compagnie de la photographe professionnelle Léna Constantin qui réalisait une série sur les cabines téléphoniques. De beaux clichés, de beaux souvenirs…(voir photos ci-dessous)
Merci Monique Pavani pour tout ce que vous avez fait et toutes nos pensées vont à son mari, ses enfants et toute sa famille.

Photo de Léna Constantin Photo de Léna Constantin

Monique PavaniMonique Pavani, une femme exceptionnelle, une battante nous a quittés discrètement au mois de septembre à l'âge de 83 ans. En effet, elle était devenue une personnalité incontournable de Taverny et de la Vallée de Montmorency en devenant déléguée régionale pour le Val d'Oise de l'Association pour la Recherche sur la Sclérose En Plaques (ARSEP).
Au départ, Monique Pavani a découvert la maladie de la Sclérose en Plaques (SEP) avec sa fille, atteinte d’une SEP de forme rémittente. Aussitôt, Monique et son mari ont décidé de faire face, de comprendre la maladie et de mobiliser les énergies pour sensibiliser l’opinion publique sur le sujet.
Monique Pavani (4e en partant de la gauche) et les bénévoles de l'ARSEPIls ont rejoint tout naturellement l’ARSEP, créée en 1969, qui rassemble de nombreux bénévoles qui veulent informer et récolter des fonds pour lutter contre cette maladie. Monique Pavani est devenue ensuite déléguée régionale. Cette fonction l’a amenée à réaliser de nombreuses actions pour faire connaître l’association.
Elle m'avait avoué lors de nos rencontres qu'elle aurait aimé avoir le don d’ubiquité pour pouvoir informer dans de nombreux lieux, notamment lors des forums des associations organisés à chaque rentrée. Elle ne voulait pas que le public ignore cette maladie et surtout que les familles touchées restent seules face à la maladie. Elle aimait aussi saluer les progrès réalisés progressivement par les chercheurs.
Monique Pavani en compagnie de Myriam SoumaréAvec peu de moyens, elle organisait des conférences avec l’aide de grands professeurs qui venaient, eux aussi bénévolement, témoigner des étapes franchies par les chercheurs et du travail qu’il reste à faire pour venir à bout des scléroses en plaques. Pour toucher un large public, elle organisait des événements de tous genres : concerts, spectacles, randonnées. A chaque fois, une présentation de la sclérose en plaques était faite et un appel au don lancé.. Parmi ses souvenirs les plus marquants, elle mentionnait sa rencontre avec la championne Myriam Soumaré (voir photo) ou la prestation de François Morel qui était venu jouer son spectacle au profit de l’ARSEP et qui n’avait réclamé aucun cachet.
Vous l'aurez compris, Monique avait un cœur énorme ! Récemment, même affaiblie, elle avait accepté de participer à une séance photo en compagnie de la photographe professionnelle Léna Constantin qui réalisait une série sur les cabines téléphoniques. De beaux clichés, de beaux souvenirs…(voir photos ci-dessous)
Merci Monique Pavani pour tout ce que vous avez fait et toutes nos pensées vont à son mari, ses enfants et toute sa famille.

Photo de Léna Constantin Photo de Léna Constantin

Déposer un commentaire
0 commentaire(s)

Filtre anti-spam

Aucun commentaire

Informations Newsletter
  • Inscrivez-vous aux newsletters du Journal :
    "Agenda du week-end" et "Infos de proximité"
Contact
11 allée du Clos Laisnées, 95120 Ermont
06 89 80 56 28