Accueil > Histoire locale > Rencontres de François > Alain Gonthier, le peintre d'Andilly, nous invite au musée à travers ses nouvelles toiles !
Restez informés
Inscrivez-vous
aux newsletters du Journal !
Je m'inscris

Alain Gonthier, le peintre d'Andilly, nous invite au musée à travers ses nouvelles toiles !

Publié le : 25-05-2020

Alain Gonthier au travailLe confinement n'a pas eu raison de l'inspiration d'Alain Gonthier, célèbre peintre d'Andilly. Il nous dévoile sa nouvelle série de toiles intitulée "visite au musée" et ses souhaits pour le "monde d'après" !

Question devenue classique : Alain, comment allez-vous pendant cette période exceptionnelle ?
Je vais bien pour le moment, pas de problème de santé. Je peux heureusement travailler dans mon atelier car sinon le temps m'aurait paru très long... Mais honnêtement ce qui me manque le plus ce sont les expositions, les rencontres.

Le public a souvent l'image du peintre "reclus" dans son atelier… Cette situation actuelle est-elle positive pour l'inspiration ?
Pour ma part, je peins dans mon atelier à Andilly, pendant quatre à cinq heures par jour. Ce confinement m'a aidé à réfléchir à une nouvelle série de peintures qui se révèlent être d'actualité. Comme nous n'avons plus le droit actuellement d'aller dans les musées, j'ai fait une série de toiles intitulée "visite au musée" ! Je suis quelqu'un de positif et ce n'est pas ce virus qui va me faire changer ! (rires)

On sait que le printemps est en général une période assez chargée au niveau des expositions. Quelles répercussions pour vous et vos collègues peintres ?
Ces nombreuses expositions annulées sont une catastrophe pour moi, notamment au niveau financier, mais aussi pour beaucoup d'artistes comme mes amis peintres Vincent Couppey, Daniel Olivier, Pascal Niau…
Ma dernière expo à laquelle j'ai participé s'est déroulée au Grand Palais ("Art capital"), cela paraît loin…
D'autre part, j'ai dû annuler ma biennale "Andilly'Art" pour laquelle j'avais sélectionné 16 artistes européens. Pas top du tout...

Comment parvenez-vous à communiquer avec votre public ? Quelles sont les prochaines expositions ou événements prévus cet été ou à la rentrée, en espérant que la situation s’améliore.
Ma principale communication est faite sur les réseaux sociaux comme Facebook, Instagram...
Quant à mes prochaines expositions, si elles ont lieu, elles sont programmées à Auvers-sur-Oise, Soisy, Enghien, Cormeilles-en-Parisis, Marines… J'ai aussi la chance de pouvoir exposer jusqu'à fin juin à la galerie Claire L.L. à Senlis avec ma nouvelle série "Visite au musée" et, pour la rentrée, je suis en relation avec deux autres galeries. Voilà pour le moment le programme envisagé.

Enfin, élargissons un peu le propos. Comment envisagez-vous l'après-pandémie ? Quels changements aimeriez-vous voir émerger dans les mois qui viennent ?
J'aimerais qu'il y ait plus de solidarité entre nous et que l'on prenne le temps d'apprécier les bons moments… comme une expo par exemple ! Mais ce que j'aimerais par-dessus tout, c'est que nous les artistes existions vraiment dans la "famille culture" ! Car malheureusement nous sommes catalogués comme des artisans ou artisans d'art, mais que seraient les musées sans les artistes peintres, sculpteurs, graveurs, street art, aquarellistes, pastellistes ? On parle de théâtre, cinéma, musique, littérature, événementiel mais on nous oublie tout le temps ! Il faudrait que ça change. C'était mon coup de gueule.
Mais restons positifs, il y a des choses plus graves…  Le plus important reste les rapports humains et l'amitié !

Merci Alain pour votre disponibilité et à bientôt pour de prochaines expositions.

Alain Gonthier au travailLe confinement n'a pas eu raison de l'inspiration d'Alain Gonthier, célèbre peintre d'Andilly. Il nous dévoile sa nouvelle série de toiles intitulée "visite au musée" et ses souhaits pour le "monde d'après" !

Question devenue classique : Alain, comment allez-vous pendant cette période exceptionnelle ?
Je vais bien pour le moment, pas de problème de santé. Je peux heureusement travailler dans mon atelier car sinon le temps m'aurait paru très long... Mais honnêtement ce qui me manque le plus ce sont les expositions, les rencontres.

Le public a souvent l'image du peintre "reclus" dans son atelier… Cette situation actuelle est-elle positive pour l'inspiration ?
Pour ma part, je peins dans mon atelier à Andilly, pendant quatre à cinq heures par jour. Ce confinement m'a aidé à réfléchir à une nouvelle série de peintures qui se révèlent être d'actualité. Comme nous n'avons plus le droit actuellement d'aller dans les musées, j'ai fait une série de toiles intitulée "visite au musée" ! Je suis quelqu'un de positif et ce n'est pas ce virus qui va me faire changer ! (rires)

On sait que le printemps est en général une période assez chargée au niveau des expositions. Quelles répercussions pour vous et vos collègues peintres ?
Ces nombreuses expositions annulées sont une catastrophe pour moi, notamment au niveau financier, mais aussi pour beaucoup d'artistes comme mes amis peintres Vincent Couppey, Daniel Olivier, Pascal Niau…
Ma dernière expo à laquelle j'ai participé s'est déroulée au Grand Palais ("Art capital"), cela paraît loin…
D'autre part, j'ai dû annuler ma biennale "Andilly'Art" pour laquelle j'avais sélectionné 16 artistes européens. Pas top du tout...

Comment parvenez-vous à communiquer avec votre public ? Quelles sont les prochaines expositions ou événements prévus cet été ou à la rentrée, en espérant que la situation s’améliore.
Ma principale communication est faite sur les réseaux sociaux comme Facebook, Instagram...
Quant à mes prochaines expositions, si elles ont lieu, elles sont programmées à Auvers-sur-Oise, Soisy, Enghien, Cormeilles-en-Parisis, Marines… J'ai aussi la chance de pouvoir exposer jusqu'à fin juin à la galerie Claire L.L. à Senlis avec ma nouvelle série "Visite au musée" et, pour la rentrée, je suis en relation avec deux autres galeries. Voilà pour le moment le programme envisagé.

Enfin, élargissons un peu le propos. Comment envisagez-vous l'après-pandémie ? Quels changements aimeriez-vous voir émerger dans les mois qui viennent ?
J'aimerais qu'il y ait plus de solidarité entre nous et que l'on prenne le temps d'apprécier les bons moments… comme une expo par exemple ! Mais ce que j'aimerais par-dessus tout, c'est que nous les artistes existions vraiment dans la "famille culture" ! Car malheureusement nous sommes catalogués comme des artisans ou artisans d'art, mais que seraient les musées sans les artistes peintres, sculpteurs, graveurs, street art, aquarellistes, pastellistes ? On parle de théâtre, cinéma, musique, littérature, événementiel mais on nous oublie tout le temps ! Il faudrait que ça change. C'était mon coup de gueule.
Mais restons positifs, il y a des choses plus graves…  Le plus important reste les rapports humains et l'amitié !

Merci Alain pour votre disponibilité et à bientôt pour de prochaines expositions.


Déposer un commentaire
1 commentaire(s)

Filtre anti-spam

COUPPEY - Il y a 1 mois
Très bel article ! Merci Alain et François. Et bonne chance Alain pour ton exposition au sein de la Galerie Claire LL à Senlis !
Informations Newsletter
  • Inscrivez-vous aux newsletters du Journal :
    "Agenda du week-end" et "Infos de proximité"
Contact
11 allée du Clos Laisnées, 95120 Ermont
06 89 80 56 28