Accueil > Histoire locale > Patrimoine > Série "patrimoine religieux" : la chapelle Sainte-Thérèse de Montmagny construite en un an...
Restez informés
Inscrivez-vous
aux newsletters du Journal !
Je m'inscris

Série "patrimoine religieux" : la chapelle Sainte-Thérèse de Montmagny construite en un an par l'architecte Auguste Perret !

Publié le : 20-06-2022

Chapelle Sainte-Thérèse de MontmagnySÉRIE "Le patrimoine religieux"
Le Journal de François vous propose tout au long de cette saison 2021-2022 de découvrir les principaux édifices religieux de notre chère Vallée de Montmorency et leur histoire à travers les siècles.
Cette semaine, intéressons-nous peut-être au Monument historique le plus méconnu de la Vallée de Montmorency… la chapelle Sainte-Thérèse de Montmagny.

Au début du XXe siècle, la ville de Montmagny connait un essor urbain comme toutes les communes de la Vallée Montmorency. C'est pourquoi, en 1926, l'abbé Garnier a souhaité la construction d'une nouvelle église confiée au célèbre architecte… Auguste Perret ! Rappelons que le célèbre architecte (1874 1954) est resté dans la postérité pour la reconstruction du centre-ville du Havre, inscrit sur la Liste du patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO. Il a été un architecte français qui fut l'un des premiers techniciens spécialistes du béton armé.
Revenons à notre église de Montmagny… qui a été appelée chapelle dédiée à Sainte-Thérèse de Lisieux, désignée par le pape Pie X comme la plus grande sainte des temps modernes.
Chapelle Sainte-Thérèse de Montmagny« L'édifice a été construit en un an grâce à l'emploi du béton armé et à la répétition des éléments coulés à l'avance dans un nombre limité de moules et le tout pour un prix relativement bas. Il mesure 36 mètres de long, 13 mètre de large et 11 mètres de haut. La surface bâtie représente 470 mètres carrés » apprend-on sur le panneau informatif de ce monumen. « La nef comporte un nombre réduit de points d'appui, constitués de huit colonnes réunies par des poutres qui servent de chaînage. Les parois sont constituées d'un treillis en béton armé rempli de formes géométriques variées et colorées, offrant ainsi une impression de légèreté. La chapelle est couverte d'une voûte plate très mince, qui constituait en 1927 l'une des caractéristiques innovantes de cette construction. Le clocher haut de 30 mètres est de section carrée. Toutes les structures accessoires sont en ciment. »

Chapelle Sainte-Thérèse de MontmagnyC'est en 1993 que l'association diocésaine de Pontoise cèdera la chapelle pour un franc symbolique à la ville de Montmagny. L'équipe municipale parviendra ensuite à faire classer l'édifice religieux Monument historique en 1997.
Aujourd'hui l'église est entourée de toute part d'immeubles et de maisons et ne bénéficie même pas d'un parking. Mais elle reste un repère au cœur de ce quartier sud de la ville de Montmagny.

Enfin, évoquons le travail de l'ermontoise Valentine Reyre (1889 – 1943) que nous avons déjà mentionné pour l’église Saint-Pierre-Saint-Paul de Sannois (voir article). Elle a réalisé la fresque murale ornant le fond du chœur, représente la Crucifixion de Jésus et Sainte Thérèse au pied de la croix et les quatorze stations du chemin de croix.

> En savoir plus

Les documents concernant la chapelle Sainte-Thérèse dans le "Fonds Perret, Auguste et Perret frères"

La chapelle Sainte-Thérèse de Montmagny sur le site de l'Institut Auguste Perret

Chapelle Sainte-Thérèse de Montmagny

Chapelle Sainte-Thérèse de MontmagnySÉRIE "Le patrimoine religieux"
Le Journal de François vous propose tout au long de cette saison 2021-2022 de découvrir les principaux édifices religieux de notre chère Vallée de Montmorency et leur histoire à travers les siècles.
Cette semaine, intéressons-nous peut-être au Monument historique le plus méconnu de la Vallée de Montmorency… la chapelle Sainte-Thérèse de Montmagny.

Au début du XXe siècle, la ville de Montmagny connait un essor urbain comme toutes les communes de la Vallée Montmorency. C'est pourquoi, en 1926, l'abbé Garnier a souhaité la construction d'une nouvelle église confiée au célèbre architecte… Auguste Perret ! Rappelons que le célèbre architecte (1874 1954) est resté dans la postérité pour la reconstruction du centre-ville du Havre, inscrit sur la Liste du patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO. Il a été un architecte français qui fut l'un des premiers techniciens spécialistes du béton armé.
Revenons à notre église de Montmagny… qui a été appelée chapelle dédiée à Sainte-Thérèse de Lisieux, désignée par le pape Pie X comme la plus grande sainte des temps modernes.
Chapelle Sainte-Thérèse de Montmagny« L'édifice a été construit en un an grâce à l'emploi du béton armé et à la répétition des éléments coulés à l'avance dans un nombre limité de moules et le tout pour un prix relativement bas. Il mesure 36 mètres de long, 13 mètre de large et 11 mètres de haut. La surface bâtie représente 470 mètres carrés » apprend-on sur le panneau informatif de ce monumen. « La nef comporte un nombre réduit de points d'appui, constitués de huit colonnes réunies par des poutres qui servent de chaînage. Les parois sont constituées d'un treillis en béton armé rempli de formes géométriques variées et colorées, offrant ainsi une impression de légèreté. La chapelle est couverte d'une voûte plate très mince, qui constituait en 1927 l'une des caractéristiques innovantes de cette construction. Le clocher haut de 30 mètres est de section carrée. Toutes les structures accessoires sont en ciment. »

Chapelle Sainte-Thérèse de MontmagnyC'est en 1993 que l'association diocésaine de Pontoise cèdera la chapelle pour un franc symbolique à la ville de Montmagny. L'équipe municipale parviendra ensuite à faire classer l'édifice religieux Monument historique en 1997.
Aujourd'hui l'église est entourée de toute part d'immeubles et de maisons et ne bénéficie même pas d'un parking. Mais elle reste un repère au cœur de ce quartier sud de la ville de Montmagny.

Enfin, évoquons le travail de l'ermontoise Valentine Reyre (1889 – 1943) que nous avons déjà mentionné pour l’église Saint-Pierre-Saint-Paul de Sannois (voir article). Elle a réalisé la fresque murale ornant le fond du chœur, représente la Crucifixion de Jésus et Sainte Thérèse au pied de la croix et les quatorze stations du chemin de croix.

> En savoir plus

Les documents concernant la chapelle Sainte-Thérèse dans le "Fonds Perret, Auguste et Perret frères"

La chapelle Sainte-Thérèse de Montmagny sur le site de l'Institut Auguste Perret

Chapelle Sainte-Thérèse de Montmagny

Vous appréciez le Journal de François ? Soutenez-le ! Merci.

Retourner à la page d'accueil - Retourner à la page "Patrimoine"

Vous appréciez le Journal de François ? Soutenez-le ! Merci.

Retourner à la page d'accueil Retourner à la page "Patrimoine"


Déposer un commentaire
1 commentaire(s)

Filtre anti-spam

pk - Il y a 15 jours
Bonjour
Peut-on la visiter ?
Il semble que c'est toujours fermé ?...
Merci
Informations Newsletter
  • Inscrivez-vous aux newsletters du Journal :
    "Agenda du week-end" et "Infos de proximité"
Contact
11 allée du Clos Laisnées, 95120 Ermont
06 89 80 56 28