Accueil > Histoire locale > Patrimoine > Série "patrimoine religieux" : l'église de Soisy mérite le détour pour ses stalles...
Restez informés
Inscrivez-vous
aux newsletters du Journal !
Je m'inscris

Série "patrimoine religieux" : l'église de Soisy mérite le détour pour ses stalles, son confessionnal et son retable.

Publié le : 20-09-2021

Eglise de Soisy-sous-MontmorencySÉRIE "Le patrimoine religieux"
Le Journal de François vous propose tout au long de cette saison 2021-2022 de découvrir les principaux édifices religieux de notre chère Vallée de Montmorency et leur histoire à travers les siècles.
Poursuivons notre série en nous intéressant à l'église Saint-Germain de Soisy-sous-Montmorency.

L'église Saint-Germain de Soisy que vous pouvez découvrir aujourd'hui date de 1968, année où a été érigée l'extension placée perpendiculairement à l’ancienne partie. Cet agrandissement d'une capacité d'accueil de 800 places a répondu à l’augmentation de la population. Elle est dédiée à « Saint-Germain (496-576), vingtième évêque de Paris et évangélisateur de la région sous les règnes des rois Childebert et Clotaire II. » (source site internet de Soisy).
Mais l'église originelle date de 1536 et elle-même avait été construite sur l'emplacement d'un précédant édifice religieux. Mais en 1673, la voute du chœur s’écroule. Et c'est seulement en 1757 que les pratiquants retrouveront leur lieu de culte restauré et sécurisé !

Stalles de l'église de Soisy-sous-MontmorencyAujourd'hui, l'église de Soisy mérite le détour surtout pour ses stalles, son confessionnal et son retable. Hervé Collet sur le site de l'association Valmorency nous décrit avec détail ces traces du passé : « Six stalles Renaissance aux miséricordes en bois sculpté, dont trois sont à l’église, les trois autres à la mairie, étaient disposées dans l’ancienne église de chaque côté du chœur et ont été restaurées lors de son agrandissement. Elles sont datables du XVIe siècle : elles proviennent peut-être de l’église qui a précédé celle de 1757. Les sculptures représentent des sujets divers de la vie courante au Moyen âge : pélicans, acrobates, tête de lion, tête d’ange, tireuse d’eau, menuisier, tonnelier, ou vigneron, dresseur de chiens, dresseur d’ânes, apothicaire…

Eglise de Soisy-sous-MontmorencyLe confessionnal est une magnifique œuvre d’art réalisée en 1788 sur ordre de Monseigneur Antoine-Eléonore Leclerc de Guigne, archevêque de Paris, duc de Saint-Cloud et pair de France qui, lors d’une visite à la paroisse de Soisy, interdit d’utiliser le précédent confessionnal, jugé dangereux. Le retable du maître-autel est un tableau légué par Alexandre Javon, un des bienfaiteurs de la commune, en 1844, représentant la Sainte Famille avec la Vierge, l’Enfant Jésus, Elisabeth et Jean Baptiste, la croix, l’agneau, la colombe du Saint-Esprit, copie d’une œuvre du peintre espagnol Murillo conservée au musée du Louvre sous le titre de "La Vierge de Séville". Restauré en 1935, ce tableau s’est de nouveau dégradé. »
A noter que les stalles ont été classées monument historique en 1914 et le confessionnal en 1988.

Eglise de Soisy-sous-MontmorencyEnfin, vous remarquerez sur le portail une inscription "Liberté Egalité Fraternité" que nous avons l'habitude de voir aux frontons des mairies. C'est en 1848 que la Seconde République décide officiellement que la formule devient la devise de la France. Et certaines municipalités (une centaine en France) ont ainsi décidé de l'inscrire sur les façades des églises !

Pour en savoir plus :
Site de la mairie de Soisy-sous-Montmorency : Historique de l'église
Site de l'association Valmorency : histoire de Soisy-sous-Montmorency

Eglise de Soisy-sous-Montmorency

Eglise de Soisy-sous-Montmorency

 

Eglise de Soisy-sous-MontmorencySÉRIE "Le patrimoine religieux"
Le Journal de François vous propose tout au long de cette saison 2021-2022 de découvrir les principaux édifices religieux de notre chère Vallée de Montmorency et leur histoire à travers les siècles.
Poursuivons notre série en nous intéressant à l'église Saint-Germain de Soisy-sous-Montmorency.

L'église Saint-Germain de Soisy que vous pouvez découvrir aujourd'hui date de 1968, année où a été érigée l'extension placée perpendiculairement à l’ancienne partie. Cet agrandissement d'une capacité d'accueil de 800 places a répondu à l’augmentation de la population. Elle est dédiée à « Saint-Germain (496-576), vingtième évêque de Paris et évangélisateur de la région sous les règnes des rois Childebert et Clotaire II. » (source site internet de Soisy).
Mais l'église originelle date de 1536 et elle-même avait été construite sur l'emplacement d'un précédant édifice religieux. Mais en 1673, la voute du chœur s’écroule. Et c'est seulement en 1757 que les pratiquants retrouveront leur lieu de culte restauré et sécurisé !

Stalles de l'église de Soisy-sous-MontmorencyAujourd'hui, l'église de Soisy mérite le détour surtout pour ses stalles, son confessionnal et son retable. Hervé Collet sur le site de l'association Valmorency nous décrit avec détail ces traces du passé : « Six stalles Renaissance aux miséricordes en bois sculpté, dont trois sont à l’église, les trois autres à la mairie, étaient disposées dans l’ancienne église de chaque côté du chœur et ont été restaurées lors de son agrandissement. Elles sont datables du XVIe siècle : elles proviennent peut-être de l’église qui a précédé celle de 1757. Les sculptures représentent des sujets divers de la vie courante au Moyen âge : pélicans, acrobates, tête de lion, tête d’ange, tireuse d’eau, menuisier, tonnelier, ou vigneron, dresseur de chiens, dresseur d’ânes, apothicaire…

Eglise de Soisy-sous-MontmorencyLe confessionnal est une magnifique œuvre d’art réalisée en 1788 sur ordre de Monseigneur Antoine-Eléonore Leclerc de Guigne, archevêque de Paris, duc de Saint-Cloud et pair de France qui, lors d’une visite à la paroisse de Soisy, interdit d’utiliser le précédent confessionnal, jugé dangereux. Le retable du maître-autel est un tableau légué par Alexandre Javon, un des bienfaiteurs de la commune, en 1844, représentant la Sainte Famille avec la Vierge, l’Enfant Jésus, Elisabeth et Jean Baptiste, la croix, l’agneau, la colombe du Saint-Esprit, copie d’une œuvre du peintre espagnol Murillo conservée au musée du Louvre sous le titre de "La Vierge de Séville". Restauré en 1935, ce tableau s’est de nouveau dégradé. »
A noter que les stalles ont été classées monument historique en 1914 et le confessionnal en 1988.

Eglise de Soisy-sous-MontmorencyEnfin, vous remarquerez sur le portail une inscription "Liberté Egalité Fraternité" que nous avons l'habitude de voir aux frontons des mairies. C'est en 1848 que la Seconde République décide officiellement que la formule devient la devise de la France. Et certaines municipalités (une centaine en France) ont ainsi décidé de l'inscrire sur les façades des églises !

Pour en savoir plus :
Site de la mairie de Soisy-sous-Montmorency : Historique de l'église
Site de l'association Valmorency : histoire de Soisy-sous-Montmorency

Eglise de Soisy-sous-Montmorency

Eglise de Soisy-sous-Montmorency

 

Vous appréciez le Journal de François ? Soutenez-le ! Merci.

Retourner à la page d'accueil - Retourner à la page "Patrimoine"

Vous appréciez le Journal de François ? Soutenez-le ! Merci.

Retourner à la page d'accueil Retourner à la page "Patrimoine"


Déposer un commentaire
0 commentaire(s)

Filtre anti-spam

Aucun commentaire

Informations Newsletter
  • Inscrivez-vous aux newsletters du Journal :
    "Agenda du week-end" et "Infos de proximité"
Contact
11 allée du Clos Laisnées, 95120 Ermont
06 89 80 56 28