Accueil > Histoire locale > Rencontres de François > Opération "Un don, un sourire" : l'association "Elise princesse courageuse"...

Opération "Un don, un sourire" : l'association "Elise princesse courageuse" de Montmorency livre des "paniers solidaires" !

Publié le : 11-05-2020

Visite à l'ElyséesL'histoire a commencé pour le grand public un certain vendredi 1er mars 2019. Ce jour-là, Elise Devos, une jeune enfant de 8 ans habitant Montmorency, accompagnée de ses parents, est reçue par Brigitte et Emmanuel Macron. Elle est venue offrir au couple présidentiel son tableau "Le Tourbillon Infernal de la Vie" qui « représente des milliers d’enfants enfermés en chambre stérile espérant la guérison et des millions de chercheurs et médecins œuvrant pour un monde d’enfants sans cancer. » Elise était déjà en fauteuil et se battait déjà contre le cander depuis juin 2013. Les médias ont alors relayé l'événement.
Puis le 16 juillet 2019, Elise "la princesse courageuse" nous quittait en ayant jusqu'au bout « espoir en de jours meilleurs ».
Logo assiciation Elise princesse courageuseAujourd'hui ses parents Vanessa et Franck, accompagnés de leurs enfants Jules et Charles, continuent le combat initié par leur fille à travers l'association "Elise, princesse courageuse" qui collecte et fédère sur la cause des enfants gravement malades.
Actuellement, ils concoctent et livrent des paniers solidaires pour donner le sourire aux enfants malades et à leurs familles et du réconfort aux soignants grâce à l'opération "Un don, un sourire" à laquelle vous pouvez participer ! Retrouvons Vanessa qui évoque Elise et les actions menées par l'association.

A travers l'association "Elise princesse courageuse", vous perpétuez le combat que menait votre fille. Qu'est-ce qu'elle vous a transmis ?
Elise s'était adaptée à la maladie et elle sensibilisait beaucoup de monde en offrant ses tableaux. Et nous, nous agissons par respect envers notre enfant. En tant que parents et par dignité vous ne pouvez pas lâcher !

Panier solidaire du l'association En quoi consistent les "paniers solidaires" que vous livrez actuellement ?
En effet, l'action du moment pour l'association, ce sont les "paniers solidaires". En réalité, ils existaient depuis 6 ans mais sous une autre forme et à toute petite échelle. Elise donnait beaucoup aux soignants, aux proches. A Pâques, elle offrait des feutres et des crayons qu'elle avait collectés avec ces petits amis, ces fameux "Tizamis".
Cette année, en cette période inédite, il y avait plusieurs problématiques : écoles fermées, confinement… Alors on s'est rendu compte que les familles déjà isolées avec la maladie de leur enfant, l'étaient encore plus avec ce confinement. Alors, pour créer du lien humain, on a adapté nos "paniers solidaires" en faisant des livraisons à domicile. Et pour les remplir, nous nous sommes tournés vers nos commerçants locaux qui jouent formidablement le jeu et trouvent, eux aussi, un peu de réconfort en participant à cette chaine de solidarité.

Que contiennent ces paniers ?
Les paniers confinés contiennent un paquet de riz, un paquet de pâtes, des fruits, des légumes, des chocolats faits bénévolement, des petits paquets de gâteaux individuels... Puis on essaie de répondre aux envies des enfants en ajoutant des livres, des sushis, un gâteau licorne et même un plateau de fruits de mer pour une petite fille qui en rêvait ! Nous offrons aussi des chaussures qui font très plaisir.Je remercie vivement tous les commerçants et je n'hésite pas à relayer leurs initiatives sur la page Facebook de l'association. Toutes ces attentions créent du lien humain, des échanges et du partage !
Cette action, nous l'avions mise en place à petite échelle à Montmorency et puis, avec le bouche à oreille, l'opération a pris de l'ampleur. Nous avons maintenant des demandes de livraison provenant de toute l'Ile-de-France.

Cette formidable action est possible grâce aux dons. Comment pouvons-nous participer à cette action "Un don, un sourire" ?
C'est vrai que nous pouvons livrer ces "graines d'humanité" grâce aux donateurs qui nous aident à travers l'action "Un don, un sourire". Nous l'avons mise en place sur le site de l'association et évidemment votre participation financière donne droit à une réduction d'impôt.

Les tizamis d'EliseVous avez évoqué les "Tizamis", ces personnages créés par Elise. Pouvez-vous nous raconter leur rôle ?
C'est Elise qui a trouvé le nom de "Tizami" à ce personnage porte-clé qui lui a permis de sensibiliser sur le cancer chez l'enfant. En effet, les adultes se retrouvent souvent mal à l'aise quand on évoque la maladie, et lorsqu'Elise offrait un de ces "Tizamis", les personnes s'ouvraient et parlaient plus librement.
En 2017, à 7 ans, elle a appris à confectionner ces bonhommes lors de longues attentes à l’hôpital. Ensuite, ses amis se sont mis à en faire aussi. Des ateliers de confection sont même organisés dans l'école Saint-Louis Sainte Thérèse d'Enghien et à Bury à Margency.
Quand on a annoncé à Elise qu'il n'y avait plus de traitement pour la guérir à ce jour, elle s'est dit : « avec mes porte-clés et mes tableaux, je vais aider mes docteurs ! » C'est comme ça que les "Tizamis" ont pris plus d'ampleur.
Ils ont commencé à les vendre à l'Institut Gustave Roussy en fin 2018 et cela a été la meilleure vente de goodies. Ce sont des petites graines, cela prouve que les enfants peuvent être acteurs de beaucoup de choses.
Aujourd'hui les "Tizamis" sont aussi en vente en ligne sur notre site et aussi dans le magasin de l'Elysées depuis la fin 2019 !
Elise voulait avoir la preuve que ces "Tizamis" voyageaient. Quand elle est partie, ses "Tizamis" sont là… avec son souvenir éternel.

Elise Devos présente un de ses dessinsPour terminer, comment voyez-vous ce "monde d'après" qui doit se dessiner prochainement ?
Je pense que c'est notre regard qu'il faut changer au niveau de la société. En effet, on arrivera à avancer au niveau de nos structures de soins et du réseau de nos professionnels si nous modifions notre regard sur la mort, la maladie, le handicap. Il n'y a pas que le levier financier qui compte.
Prenons par exemple la peur d'évoquer un sujet tabou comme la maladie grave de l'enfant, la mort de l'enfant. Lorsqu'on a diagnostiqué la tumeur cérébrale de notre fille, certaines de nos connaissances se sont éloignées mais néanmoins nous avons fait d'autres belles rencontres.
Bref, suivons l'exemple d'Elise qui ne s'isolait pas dans la différence, dans le handicap même si elle souffrait de cela. Elle nous disait : « Nous, les enfants pouvons faire de grandes choses, il suffit juste de nous écouter et nous accompagner. J’ai décidé de changer le monde avec mes Tizamis et améliorer le quotidien des enfants malades ».

Grand merci à Vanessa et j'espère que l'association aura de nombreux dons pour continuer ses actions formidables.

> Opération "Un don, un sourire" de l'association "Elise princesse courageuse"

> Commande de Tizamis

> Site internet de l'association "Elise princesse courageuse"

Les paniers solidaires de l'association

Visite à l'ElyséesL'histoire a commencé pour le grand public un certain vendredi 1er mars 2019. Ce jour-là, Elise Devos, une jeune enfant de 8 ans habitant Montmorency, accompagnée de ses parents, est reçue par Brigitte et Emmanuel Macron. Elle est venue offrir au couple présidentiel son tableau "Le Tourbillon Infernal de la Vie" qui « représente des milliers d’enfants enfermés en chambre stérile espérant la guérison et des millions de chercheurs et médecins œuvrant pour un monde d’enfants sans cancer. » Elise était déjà en fauteuil et se battait déjà contre le cander depuis juin 2013. Les médias ont alors relayé l'événement.
Puis le 16 juillet 2019, Elise "la princesse courageuse" nous quittait en ayant jusqu'au bout « espoir en de jours meilleurs ».
Logo assiciation Elise princesse courageuseAujourd'hui ses parents Vanessa et Franck, accompagnés de leurs enfants Jules et Charles, continuent le combat initié par leur fille à travers l'association "Elise, princesse courageuse" qui collecte et fédère sur la cause des enfants gravement malades.
Actuellement, ils concoctent et livrent des paniers solidaires pour donner le sourire aux enfants malades et à leurs familles et du réconfort aux soignants grâce à l'opération "Un don, un sourire" à laquelle vous pouvez participer ! Retrouvons Vanessa qui évoque Elise et les actions menées par l'association.

A travers l'association "Elise princesse courageuse", vous perpétuez le combat que menait votre fille. Qu'est-ce qu'elle vous a transmis ?
Elise s'était adaptée à la maladie et elle sensibilisait beaucoup de monde en offrant ses tableaux. Et nous, nous agissons par respect envers notre enfant. En tant que parents et par dignité vous ne pouvez pas lâcher !

Panier solidaire du l'association En quoi consistent les "paniers solidaires" que vous livrez actuellement ?
En effet, l'action du moment pour l'association, ce sont les "paniers solidaires". En réalité, ils existaient depuis 6 ans mais sous une autre forme et à toute petite échelle. Elise donnait beaucoup aux soignants, aux proches. A Pâques, elle offrait des feutres et des crayons qu'elle avait collectés avec ces petits amis, ces fameux "Tizamis".
Cette année, en cette période inédite, il y avait plusieurs problématiques : écoles fermées, confinement… Alors on s'est rendu compte que les familles déjà isolées avec la maladie de leur enfant, l'étaient encore plus avec ce confinement. Alors, pour créer du lien humain, on a adapté nos "paniers solidaires" en faisant des livraisons à domicile. Et pour les remplir, nous nous sommes tournés vers nos commerçants locaux qui jouent formidablement le jeu et trouvent, eux aussi, un peu de réconfort en participant à cette chaine de solidarité.

Que contiennent ces paniers ?
Les paniers confinés contiennent un paquet de riz, un paquet de pâtes, des fruits, des légumes, des chocolats faits bénévolement, des petits paquets de gâteaux individuels... Puis on essaie de répondre aux envies des enfants en ajoutant des livres, des sushis, un gâteau licorne et même un plateau de fruits de mer pour une petite fille qui en rêvait ! Nous offrons aussi des chaussures qui font très plaisir.Je remercie vivement tous les commerçants et je n'hésite pas à relayer leurs initiatives sur la page Facebook de l'association. Toutes ces attentions créent du lien humain, des échanges et du partage !
Cette action, nous l'avions mise en place à petite échelle à Montmorency et puis, avec le bouche à oreille, l'opération a pris de l'ampleur. Nous avons maintenant des demandes de livraison provenant de toute l'Ile-de-France.

Cette formidable action est possible grâce aux dons. Comment pouvons-nous participer à cette action "Un don, un sourire" ?
C'est vrai que nous pouvons livrer ces "graines d'humanité" grâce aux donateurs qui nous aident à travers l'action "Un don, un sourire". Nous l'avons mise en place sur le site de l'association et évidemment votre participation financière donne droit à une réduction d'impôt.

Les tizamis d'EliseVous avez évoqué les "Tizamis", ces personnages créés par Elise. Pouvez-vous nous raconter leur rôle ?
C'est Elise qui a trouvé le nom de "Tizami" à ce personnage porte-clé qui lui a permis de sensibiliser sur le cancer chez l'enfant. En effet, les adultes se retrouvent souvent mal à l'aise quand on évoque la maladie, et lorsqu'Elise offrait un de ces "Tizamis", les personnes s'ouvraient et parlaient plus librement.
En 2017, à 7 ans, elle a appris à confectionner ces bonhommes lors de longues attentes à l’hôpital. Ensuite, ses amis se sont mis à en faire aussi. Des ateliers de confection sont même organisés dans l'école Saint-Louis Sainte Thérèse d'Enghien et à Bury à Margency.
Quand on a annoncé à Elise qu'il n'y avait plus de traitement pour la guérir à ce jour, elle s'est dit : « avec mes porte-clés et mes tableaux, je vais aider mes docteurs ! » C'est comme ça que les "Tizamis" ont pris plus d'ampleur.
Ils ont commencé à les vendre à l'Institut Gustave Roussy en fin 2018 et cela a été la meilleure vente de goodies. Ce sont des petites graines, cela prouve que les enfants peuvent être acteurs de beaucoup de choses.
Aujourd'hui les "Tizamis" sont aussi en vente en ligne sur notre site et aussi dans le magasin de l'Elysées depuis la fin 2019 !
Elise voulait avoir la preuve que ces "Tizamis" voyageaient. Quand elle est partie, ses "Tizamis" sont là… avec son souvenir éternel.

Elise Devos présente un de ses dessinsPour terminer, comment voyez-vous ce "monde d'après" qui doit se dessiner prochainement ?
Je pense que c'est notre regard qu'il faut changer au niveau de la société. En effet, on arrivera à avancer au niveau de nos structures de soins et du réseau de nos professionnels si nous modifions notre regard sur la mort, la maladie, le handicap. Il n'y a pas que le levier financier qui compte.
Prenons par exemple la peur d'évoquer un sujet tabou comme la maladie grave de l'enfant, la mort de l'enfant. Lorsqu'on a diagnostiqué la tumeur cérébrale de notre fille, certaines de nos connaissances se sont éloignées mais néanmoins nous avons fait d'autres belles rencontres.
Bref, suivons l'exemple d'Elise qui ne s'isolait pas dans la différence, dans le handicap même si elle souffrait de cela. Elle nous disait : « Nous, les enfants pouvons faire de grandes choses, il suffit juste de nous écouter et nous accompagner. J’ai décidé de changer le monde avec mes Tizamis et améliorer le quotidien des enfants malades ».

Grand merci à Vanessa et j'espère que l'association aura de nombreux dons pour continuer ses actions formidables.

> Opération "Un don, un sourire" de l'association "Elise princesse courageuse"

> Commande de Tizamis

> Site internet de l'association "Elise princesse courageuse"

Les paniers solidaires de l'association


Déposer un commentaire
0 commentaire(s)

Filtre anti-spam

Aucun commentaire

Informations Newsletter
  • Inscrivez-vous aux newsletters du Journal :
    "Agenda du week-end" et "Infos de proximité"
Contact
11 allée du Clos Laisnées, 95120 Ermont
06 89 80 56 28