Accueil > Culture > Les Chroniques de Moritz > Les chroniques de Moritz : "L’échec de l’empowerment félin"

Les chroniques de Moritz : "L’échec de l’empowerment félin"

Publié le : 05-04-2021

Gérard Pouettre Moritz nous invite à un brainstorming au sommet ! Merci à Gérard Pouettre (écriture) et Jean-Marie Brochard (illustration) qui veillent sur lui ! Moritz nous propose une nouvelle fois son regard original et humoristique sur le monde qui l'entoure.

L’échec de l’empowerment félin.

MoritzMoritz imagine que les chats veuillent diriger le monde.

Pour cela, il faut qu’ils soient formés aux méthodes modernes d’exercice des pouvoirs. Et en premier lieu qu’ils maitrisent le vocabulaire nécessaire pour communiquer dans la société numérique moderne.

Il a donc décidé de réunir ses amis pour constituer une team qui devra d’abord suivre une masterclass pour élaborer et bien assimiler le process pour prendre le lead du monde.

Doucette, Théo et Tigrou se réunissent donc dans l’espace de co-working que Moritz a aménagé en secret dans le garage. Chipie n’a pas voulu venir à cause d’un virus mais participe à la réunion par zoom depuis son flex-office.

Les cinq chats sont maintenant corporate. Il faut alors convaincre les autres de leur pouvoir afin qu’ils ne soient pas que des followers. Théo propose de collecter le maximum de data puis de lancer une campagne de phoning.

Mais Doucette répond que tous les chats n’ont pas le téléphone. Si on veut occuper la market place, il faut multiplier les canaux, assure-t-elle.

Tigrou propose à Doucette de faire un pitch avec ses propositions et de se retrouver le lendemain pour un reporting.

Après une nuit agitée, les cinq membres de la team ont mal à la tête. Ils ne sont pas focus sur l’objectif de la journée.

Moritz propose juste une conf call short afin de mieux définir le benchmark sur les alternatives possibles pour briefer les autres chats.

Chipie trouve qu’il faut rester dans la mainstream plutôt que de se lancer à l’aventure. Théo est pessimiste. Je crois que ça ne va pas matcher. On ne maitrise pas toute la blockchain. Je suis déjà au bord du burn out !

Et moi, c’est le bore out, je n’ai plus aucune idée, je ne sers plus à rien, se lamente Tigrou dans son placard.

Bon, c’est dommage, dit Moritz, on va arrêter de fantasmer sur notre empowerment ; vous m’avez spoilé l’aventure.

Gérard Pouettre Moritz nous invite à un brainstorming au sommet ! Merci à Gérard Pouettre (écriture) et Jean-Marie Brochard (illustration) qui veillent sur lui ! Moritz nous propose une nouvelle fois son regard original et humoristique sur le monde qui l'entoure.

L’échec de l’empowerment félin.

MoritzMoritz imagine que les chats veuillent diriger le monde.

Pour cela, il faut qu’ils soient formés aux méthodes modernes d’exercice des pouvoirs. Et en premier lieu qu’ils maitrisent le vocabulaire nécessaire pour communiquer dans la société numérique moderne.

Il a donc décidé de réunir ses amis pour constituer une team qui devra d’abord suivre une masterclass pour élaborer et bien assimiler le process pour prendre le lead du monde.

Doucette, Théo et Tigrou se réunissent donc dans l’espace de co-working que Moritz a aménagé en secret dans le garage. Chipie n’a pas voulu venir à cause d’un virus mais participe à la réunion par zoom depuis son flex-office.

Les cinq chats sont maintenant corporate. Il faut alors convaincre les autres de leur pouvoir afin qu’ils ne soient pas que des followers. Théo propose de collecter le maximum de data puis de lancer une campagne de phoning.

Mais Doucette répond que tous les chats n’ont pas le téléphone. Si on veut occuper la market place, il faut multiplier les canaux, assure-t-elle.

Tigrou propose à Doucette de faire un pitch avec ses propositions et de se retrouver le lendemain pour un reporting.

Après une nuit agitée, les cinq membres de la team ont mal à la tête. Ils ne sont pas focus sur l’objectif de la journée.

Moritz propose juste une conf call short afin de mieux définir le benchmark sur les alternatives possibles pour briefer les autres chats.

Chipie trouve qu’il faut rester dans la mainstream plutôt que de se lancer à l’aventure. Théo est pessimiste. Je crois que ça ne va pas matcher. On ne maitrise pas toute la blockchain. Je suis déjà au bord du burn out !

Et moi, c’est le bore out, je n’ai plus aucune idée, je ne sers plus à rien, se lamente Tigrou dans son placard.

Bon, c’est dommage, dit Moritz, on va arrêter de fantasmer sur notre empowerment ; vous m’avez spoilé l’aventure.


Déposer un commentaire
0 commentaire(s)

Filtre anti-spam

Aucun commentaire

Informations Newsletter
  • Inscrivez-vous aux newsletters du Journal :
    "Agenda du week-end" et "Infos de proximité"
Contact
11 allée du Clos Laisnées, 95120 Ermont
06 89 80 56 28