Accueil > Tourisme > Autour de la Vallée... > IDÉE BALADE : le chemin des peintres à La Frette sur Seine.
Restez informés
Inscrivez-vous
aux newsletters du Journal !
Je m'inscris

IDÉE BALADE : le chemin des peintres à La Frette sur Seine.

Publié le : 24-05-2021

Berges de Seine à La Frette-sur-Seine

Une fois n'est pas coutume, on s'éloigne un peu de la Vallée de Montmorency… prenons la direction de La Frette-sur-Seine pour découvrir le chemin des peintres au bord de la Seine !

Chemin des peintres à La Frette-sur-SeineVous quittez la Patte d'Oie d'Herblay et tous ses commerces et, dix minutes plus tard, vous retrouvez La Frette-sur-Seine et les berges de la Seine… Contraste saisissant qui vous plonge aussitôt dans un autre état d'esprit : vous avez envie de flâner, de vous promener, apprécier le panorama, regarder les péniches qui circulent doucement sur le fleuve…

Et bonne surprise pour agrémenter votre balade : vous découvrirez le "Chemin des peintres". Vingt stations pour observer le travail des artistes de renom qui sont venus créer leurs œuvres sur les berges de la Seine. La luminosité proposée dans ce lieu a attiré de nombreux peintres qui souhaitaient être "in situ" pour reproduire le paysage sur la toile.
Chemin des peintres à La Frette-sur-SeineParmi les peintres amoureux de La Frette-sur-Seine, impossible de ne pas mentionner Albert Marquet qui avait même son atelier dans le village !
Mais vous aurez aussi la possibilité d'apprécier les œuvres de Daubigny, Pissarro, Anne Pierre de Kat, Alfred Marie Lepetit, Gen Paul, Tadashi Kaminagaï, François Desnoyer, Camoins, André Barbier et Paul Louchet
Ce "chemin des peintres" se situe majoritairement sur les berges de la Seine, mais il vous emmènera aussi dans les rues et les sentes de la ville de La Frette.

Chemin des peintres à La Frette-sur-SeineZoom sur Albert Marquet et La Frette-sur-Seine
Albert Marquet est un peintre et dessinateur français né le 27 mars 1875 à Bordeaux et mort le 14 juin 1947 à Paris. (...)
Albert Marquet fait à Alger la connaissance de Marcelle Martinet, une pied-noir : mariés trois ans plus tard et fixés à Paris, ils retournent en Algérie presque chaque année jusqu'à la Seconde Guerre mondiale. Ils voyagent aussi beaucoup ailleurs à l'étranger, sans dédaigner pour autant les villégiatures qu'offre l'hexagone, notamment, sur la fin, La Frette-sur-Seine que le peintre adore. Déchargé par sa femme des soucis d'ordre matériel, il a tout le loisir de travailler : les années 1930 marquent sa consécration.
C'est en 1938 que le peintre André Barbier lui propose une bicoque à La Frette-sur-Seine, qui a attiré dès le XIXe siècle les artistes comme les bourgeois: elle est située au pied des coteaux, près du chemin de halage où passent les péniches. Ayant fait faire des travaux, les Marquet l'occupent à compter de l'année suivante.
« C'est peut-être dans cette modeste maison de La Frette, estime sa femme Marcelle, qu'Albert se sentait le plus chez lui. Son atelier, bien isolé dans le grenier, dominait une boucle de la Seine, son fleuve… Nos amis venaient dans la maison… Albert s'y sentait à l'aise et comme à l'abri. » (extrait page Wikipédia)

> fiche Wikipédia complète

Chemin des peintres à La Frette-sur-Seine

Chemin des peintres à La Frette-sur-Seine

Eglise de La Frette-sur-Seine

Chemin des peintres à La Frette-sur-Seine

Berges de Seine à La Frette-sur-Seine

Une fois n'est pas coutume, on s'éloigne un peu de la Vallée de Montmorency… prenons la direction de La Frette-sur-Seine pour découvrir le chemin des peintres au bord de la Seine !

Chemin des peintres à La Frette-sur-SeineVous quittez la Patte d'Oie d'Herblay et tous ses commerces et, dix minutes plus tard, vous retrouvez La Frette-sur-Seine et les berges de la Seine… Contraste saisissant qui vous plonge aussitôt dans un autre état d'esprit : vous avez envie de flâner, de vous promener, apprécier le panorama, regarder les péniches qui circulent doucement sur le fleuve…

Et bonne surprise pour agrémenter votre balade : vous découvrirez le "Chemin des peintres". Vingt stations pour observer le travail des artistes de renom qui sont venus créer leurs œuvres sur les berges de la Seine. La luminosité proposée dans ce lieu a attiré de nombreux peintres qui souhaitaient être "in situ" pour reproduire le paysage sur la toile.
Chemin des peintres à La Frette-sur-SeineParmi les peintres amoureux de La Frette-sur-Seine, impossible de ne pas mentionner Albert Marquet qui avait même son atelier dans le village !
Mais vous aurez aussi la possibilité d'apprécier les œuvres de Daubigny, Pissarro, Anne Pierre de Kat, Alfred Marie Lepetit, Gen Paul, Tadashi Kaminagaï, François Desnoyer, Camoins, André Barbier et Paul Louchet
Ce "chemin des peintres" se situe majoritairement sur les berges de la Seine, mais il vous emmènera aussi dans les rues et les sentes de la ville de La Frette.

Chemin des peintres à La Frette-sur-SeineZoom sur Albert Marquet et La Frette-sur-Seine
Albert Marquet est un peintre et dessinateur français né le 27 mars 1875 à Bordeaux et mort le 14 juin 1947 à Paris. (...)
Albert Marquet fait à Alger la connaissance de Marcelle Martinet, une pied-noir : mariés trois ans plus tard et fixés à Paris, ils retournent en Algérie presque chaque année jusqu'à la Seconde Guerre mondiale. Ils voyagent aussi beaucoup ailleurs à l'étranger, sans dédaigner pour autant les villégiatures qu'offre l'hexagone, notamment, sur la fin, La Frette-sur-Seine que le peintre adore. Déchargé par sa femme des soucis d'ordre matériel, il a tout le loisir de travailler : les années 1930 marquent sa consécration.
C'est en 1938 que le peintre André Barbier lui propose une bicoque à La Frette-sur-Seine, qui a attiré dès le XIXe siècle les artistes comme les bourgeois: elle est située au pied des coteaux, près du chemin de halage où passent les péniches. Ayant fait faire des travaux, les Marquet l'occupent à compter de l'année suivante.
« C'est peut-être dans cette modeste maison de La Frette, estime sa femme Marcelle, qu'Albert se sentait le plus chez lui. Son atelier, bien isolé dans le grenier, dominait une boucle de la Seine, son fleuve… Nos amis venaient dans la maison… Albert s'y sentait à l'aise et comme à l'abri. » (extrait page Wikipédia)

> fiche Wikipédia complète

Chemin des peintres à La Frette-sur-Seine

Chemin des peintres à La Frette-sur-Seine

Eglise de La Frette-sur-Seine

Chemin des peintres à La Frette-sur-Seine


Déposer un commentaire
0 commentaire(s)

Filtre anti-spam

Aucun commentaire

Informations Newsletter
  • Inscrivez-vous aux newsletters du Journal :
    "Agenda du week-end" et "Infos de proximité"
Contact
11 allée du Clos Laisnées, 95120 Ermont
06 89 80 56 28