Accueil > Histoire locale > Forêt de Montmorency > Histoire Forêt de Montmorency > L'oppidum gaulois du "Camp de César" à Taverny.
Restez informés
Inscrivez-vous
aux newsletters du Journal !
Je m'inscris

Histoire Forêt de Montmorency > L'oppidum gaulois du "Camp de César" à Taverny.

Publié le : 09-05-2022

Nous retrouvons avec plaisir André Monneau, notre historien de la Forêt de Montmorency. Aujourd'hui il évoque l'oppidum gaulois du "Camp de César" à Taverny.

Oppidum de TavernyVous avez peut-être entendu parler de l'oppidum de Taverny visible dans la Forêt de Montmorency ? Les historiens évoquent aussi le "camp de César" ? Tentons de vous éclairer sur ces vestiges…
Avant toute chose, il faut remercier les archéologues, notamment ceux de la "Jeunesse Préhistorique et Géologique de France" (JPGF) dirigés par notre historien Gérard Ducoeur. C'est grâce à leurs recherches que nous pouvons voyager dans le temps !

Première étape : rendons-nous dans à l'âge du bronze, qui n'est autre que la période contemporaine de Ramsès II, vers 1300 avant J-C ! C'est à cette époque qu'a été élaborée une fortification, située à l'extrémité Nord-Ouest de la forêt de Montmorency, défendue naturellement par trois pentes abruptes. Elle se situe dans la forêt sur le site du "Haut-Tertre" de Taverny.

Effectuons un saut de puce dans le temps pour rejoindre l'âge de fer (800 avant J-C - 100 après J-C) : c'est un enclos gaulois fortifié, adossée à la fortification qui a été élaboré lors de l'arrivée des Romains dans le Parisis, d'où son nom de "Camp de César"
Je laisse Gérard Ducoeur le décrire avec précision :
« Cet oppidum, implanté à l’extrémité nord-ouest de la butte-témoin de la forêt de Montmorency, aux lieux-dits "Camp de César" et "Le Haut-Tertre", à une altitude de 180 mètres NGF, était défendu par les pentes naturelles du site sur trois de ses côtés. Sur le quatrième côté, au sud-est, la défense était constituée par deux fossés parallèles, doublés chacun par un rempart, qui coupaient le sommet de la butte-témoin dans toute sa largeur et protégeaient ainsi d’une éventuelle attaque venant de la crête de la forêt de Montmorency.
Ce type d’oppidum est qualifié d’éperon barré. Mais ce qui fait son intérêt, c’est sans nul doute, sa levée de terre rectangulaire de 90 mètres par 70 mètres, adossée par son quatrième côté au rempart principal, entourée à sa base d’un petit fossé en V et au sommet d’un rempart sur trois de ses côtés, et haute encore de 3,30 mètres à ses deux angles droits orientés nord et ouest par rapport au reste du camp. »  (extrait du site Valmorency)

Oppidum de TavernyNotre oppidum a été réoccupé à la période médiévale, principalement au cours de la guerre de Cent Ans où il est noté "Fort aux Anglois" et lors de guerre de 1870 avec une installation dans le grand rempart de deux batteries de trois canons pour la défense de Paris.

Enfin revenons aux fouilles archéologiques. Elles ont permis de mettre à jour des structures d'habitat : ensemble de six cabanes gauloises juxtaposées de plan quadrangulaire, aux murs en pierre sèche, ainsi que des foyers domestiques et des sépultures à incinération en fosse.

Mais ce n'est pas fini : nos archéologues ont découvert des carrières gauloises situées en périphérie de l'extrémité de la butte de Montmorency qui formerait avec la fortification datant de l'âge de Bronze une seule enceinte de mille mètres !

Vous l'aurez compris, il n'est pas facile à travers des mots de vous faire comprendre l'évolution de ces vestiges. C'est pourquoi saluons le flyer -présentation qui a été réalisée par le Conseil Général du Val d'Oise :

Site du Haut Tertre de Taverny

Site du Haut Tertre de Taverny

> En savoir plus
L'oppidum gaulois du "Camp de César" à Taverny (Val d'Oise) sur le site des Editions Persee.
La protohistoire en Vallée de Montmorency sur le site de Valmorency.
Une maquette du "Haut Tertre" de Taverny sur le site valdoise.fr

Nous retrouvons avec plaisir André Monneau, notre historien de la Forêt de Montmorency. Aujourd'hui il évoque l'oppidum gaulois du "Camp de César" à Taverny.

Oppidum de TavernyVous avez peut-être entendu parler de l'oppidum de Taverny visible dans la Forêt de Montmorency ? Les historiens évoquent aussi le "camp de César" ? Tentons de vous éclairer sur ces vestiges…
Avant toute chose, il faut remercier les archéologues, notamment ceux de la "Jeunesse Préhistorique et Géologique de France" (JPGF) dirigés par notre historien Gérard Ducoeur. C'est grâce à leurs recherches que nous pouvons voyager dans le temps !

Première étape : rendons-nous dans à l'âge du bronze, qui n'est autre que la période contemporaine de Ramsès II, vers 1300 avant J-C ! C'est à cette époque qu'a été élaborée une fortification, située à l'extrémité Nord-Ouest de la forêt de Montmorency, défendue naturellement par trois pentes abruptes. Elle se situe dans la forêt sur le site du "Haut-Tertre" de Taverny.

Effectuons un saut de puce dans le temps pour rejoindre l'âge de fer (800 avant J-C - 100 après J-C) : c'est un enclos gaulois fortifié, adossée à la fortification qui a été élaboré lors de l'arrivée des Romains dans le Parisis, d'où son nom de "Camp de César"
Je laisse Gérard Ducoeur le décrire avec précision :
« Cet oppidum, implanté à l’extrémité nord-ouest de la butte-témoin de la forêt de Montmorency, aux lieux-dits "Camp de César" et "Le Haut-Tertre", à une altitude de 180 mètres NGF, était défendu par les pentes naturelles du site sur trois de ses côtés. Sur le quatrième côté, au sud-est, la défense était constituée par deux fossés parallèles, doublés chacun par un rempart, qui coupaient le sommet de la butte-témoin dans toute sa largeur et protégeaient ainsi d’une éventuelle attaque venant de la crête de la forêt de Montmorency.
Ce type d’oppidum est qualifié d’éperon barré. Mais ce qui fait son intérêt, c’est sans nul doute, sa levée de terre rectangulaire de 90 mètres par 70 mètres, adossée par son quatrième côté au rempart principal, entourée à sa base d’un petit fossé en V et au sommet d’un rempart sur trois de ses côtés, et haute encore de 3,30 mètres à ses deux angles droits orientés nord et ouest par rapport au reste du camp. »  (extrait du site Valmorency)

Oppidum de TavernyNotre oppidum a été réoccupé à la période médiévale, principalement au cours de la guerre de Cent Ans où il est noté "Fort aux Anglois" et lors de guerre de 1870 avec une installation dans le grand rempart de deux batteries de trois canons pour la défense de Paris.

Enfin revenons aux fouilles archéologiques. Elles ont permis de mettre à jour des structures d'habitat : ensemble de six cabanes gauloises juxtaposées de plan quadrangulaire, aux murs en pierre sèche, ainsi que des foyers domestiques et des sépultures à incinération en fosse.

Mais ce n'est pas fini : nos archéologues ont découvert des carrières gauloises situées en périphérie de l'extrémité de la butte de Montmorency qui formerait avec la fortification datant de l'âge de Bronze une seule enceinte de mille mètres !

Vous l'aurez compris, il n'est pas facile à travers des mots de vous faire comprendre l'évolution de ces vestiges. C'est pourquoi saluons le flyer -présentation qui a été réalisée par le Conseil Général du Val d'Oise :

Site du Haut Tertre de Taverny

Site du Haut Tertre de Taverny

> En savoir plus
L'oppidum gaulois du "Camp de César" à Taverny (Val d'Oise) sur le site des Editions Persee.
La protohistoire en Vallée de Montmorency sur le site de Valmorency.
Une maquette du "Haut Tertre" de Taverny sur le site valdoise.fr

Vous appréciez le Journal de François ? Soutenez-le ! Merci.

Retourner à la page d'accueil - Retourner à la page "Forêt de Montmorency"


Déposer un commentaire
0 commentaire(s)

Filtre anti-spam

Aucun commentaire

Informations Newsletter
  • Inscrivez-vous aux newsletters du Journal :
    "Agenda du week-end" et "Infos de proximité"
Contact
11 allée du Clos Laisnées, 95120 Ermont
06 89 80 56 28