Accueil > Agenda Expo > Salon d'art contemporain Arami avec le photographe Aaron et le sculpteur Sezny Peron en invités d'honneur.
Restez informés
Inscrivez-vous
aux newsletters du Journal !
Je m'inscris

Salon d'art contemporain Arami avec le photographe Aaron et le sculpteur Sezny Peron en invités d'honneur.

Du 4 au 12 février 2023
Ermont

Salon Arami 2023Chaque année, tous les amoureux d'art contemporain se donnent rendez-vous à Ermont pour le salon Arami. Cette année, 90 artistes exposeront plus de 400 œuvres dans la salle Yvonne Printemps du Théâtre Pierre Fresnay du 4 au 12 février 2023.
Pour cette 78e éditon, deux artistes sont à l'honneur : le photographe Aaron et le sculpteur Sezny Peron (voir présentations en fin d'article).
Le thème retenu est la transparence. Les organisateurs ont lancé le défi aux artistes : « chers amis artistes à vous de nous dévoiler dans l’épaisseur de la matière ce qui se cache au-delà de l’apparence des formes et des couleurs, montrez-nous, tels des passeurs de lumière, ce qui se trouve de l’autre côté de… l’oeuvre. »
Lors de ce salon seront aussi exposées des oeuvres réalisées par les ateliers "Le geste, l’œil" et "Initiation à la linogravure" parmi les art-actions mises en place en partenariat avec la municipalité d'Ermont.

Une nouvelle fois, cette édition du Salon d’art contemporain Arami s'annonce exceptionnelle et mérite le détour ! Les 900 m2 de la salle Yvonne Printemps du théâtre Pierre Fresnay devraient attirer un large public qui aime découvrir des œuvres originales et innovantes.

Du samedi 4 février au dimanche 12 février 2023 de 14h à 18h (nocturne le vendredi jusqu'à 20h) - Théâtre Pierre Fresnay 3 rue Saint Flaive Ermont – Entrée libre.

Zoom sur les deux artistes invités en 2023 :

Photo de Aaron : Tu n'as pas le choixLe photographe Aaron présente son travail :
Les images que je produis aujourd'hui, sont issues de mon univers onirique. Elles sont nourries de symbolique, de blessures, de poésie et de sacré. Mes personnages sont marqués du sceau de mon passé.
Le contact avec l'inconscient est quelque chose d'extrêmement important pour moi. J'apprécie particulièrement qu'en découvrant une de mes photos, le spectateur ressente cette petite seconde de flottement, cette minuscule seconde où il n'y a pas de code prévu pour ce qu'il voit. Alors pour moi, le pari est gagné, nous sommes connectés et nous pouvons communiquer directement d'inconscient à inconscient. C'est le royaume de l'émotion, cette minuscule petite seconde. C'est elle qui continue à me rendre créatif.
Je laisse toujours une grande liberté au modèle. J'essaye surtout de nourrir sa créativité par les musiques, par les mots, par le contact avec la matière. Je ne lui demande jamais de jouer un rôle mais plutôt de vivre quelque chose intérieurement, quelque chose de fort, quelque chose qui le touche personnellement. Le moment de la prise de vue se passe de façon quasi inconsciente, immergé dans le volume de la musique. Cela peut aussi bien-être une musique sacrée, une symphonie, un requiem ou un standard des Doors ou Leonard Cohen...
Toute l'équipe est un petit peu en transe. Laisser émerger...
Ce n'est qu'au moment du visionnage que je sors de cet état. Je suis régulièrement surpris de l'émotion qui se dégage des clichés. Surpris, comme si j'étais un maillon dans une chaîne qui me dépasse. Je reçois, je transmets, cela passe par moi mais vient d'ailleurs...

Oeuvre de Sezny Peron : FluideLe sculpteur Sezny Peron , présenté par le critique d'art Christian Noorbergen :
Chaque oeuvre est une traque d’immensité. Un enserrement de forces obscures et primales. Un étau de formidables énergies reliées entre elles par des passerelles de dure matière aux formes ciselées et finement définies. Mandalas cosmiques.
Chaque oeuvre est une secousse d’étendue. Avec des pans d’espace en bascule qui se répondent à la façon d’un son primordial qui n’aurait pas de fin et dont les vibrations traverseraient tout l’univers. Chaque oeuvre donne ainsi l’apparence d’un fabuleux mouvement arrêté.
Cette peinture-sculpture (ou si l’on veut cette sculpture-peinture, tant les écarts attendus, ici, sont réduits) semble naître d’un prodigieux enfouissement d’âme, et dans le même temps contradictoire, on croit percevoir la libération d’intérieures tensions exorcisées. Registre ambigu et ambivalent : un mouvement dehors-dedans s’impose, aux connotations charnelles à la fois évidentes et distancées.
Il faut revenir sur l’absolue présence du noir d’ardoise chez Sezny Peron. Noires lumières prennent le monde par le dedans, intériorisent toute chose, et toute sensibilité. Seraient la source cachée de toutes les origines. La nuit toujours recommencée. Des signes obscurs et verticaux créent un autre espace où se déploient tous les non-dits de nos vies secrètes. Sezny Peron fait respirer royalement le vide et la non-lumière. Il n’y a pas d’ombre dans cette obsédante pureté minérale. Inouï dénuement chromatique. Art immaculé.

Du 4 au 12 février 2023
Ermont

Salon Arami 2023Chaque année, tous les amoureux d'art contemporain se donnent rendez-vous à Ermont pour le salon Arami. Cette année, 90 artistes exposeront plus de 400 œuvres dans la salle Yvonne Printemps du Théâtre Pierre Fresnay du 4 au 12 février 2023.
Pour cette 78e éditon, deux artistes sont à l'honneur : le photographe Aaron et le sculpteur Sezny Peron (voir présentations en fin d'article).
Le thème retenu est la transparence. Les organisateurs ont lancé le défi aux artistes : « chers amis artistes à vous de nous dévoiler dans l’épaisseur de la matière ce qui se cache au-delà de l’apparence des formes et des couleurs, montrez-nous, tels des passeurs de lumière, ce qui se trouve de l’autre côté de… l’oeuvre. »
Lors de ce salon seront aussi exposées des oeuvres réalisées par les ateliers "Le geste, l’œil" et "Initiation à la linogravure" parmi les art-actions mises en place en partenariat avec la municipalité d'Ermont.

Une nouvelle fois, cette édition du Salon d’art contemporain Arami s'annonce exceptionnelle et mérite le détour ! Les 900 m2 de la salle Yvonne Printemps du théâtre Pierre Fresnay devraient attirer un large public qui aime découvrir des œuvres originales et innovantes.

Du samedi 4 février au dimanche 12 février 2023 de 14h à 18h (nocturne le vendredi jusqu'à 20h) - Théâtre Pierre Fresnay 3 rue Saint Flaive Ermont – Entrée libre.

Zoom sur les deux artistes invités en 2023 :

Photo de Aaron : Tu n'as pas le choixLe photographe Aaron présente son travail :
Les images que je produis aujourd'hui, sont issues de mon univers onirique. Elles sont nourries de symbolique, de blessures, de poésie et de sacré. Mes personnages sont marqués du sceau de mon passé.
Le contact avec l'inconscient est quelque chose d'extrêmement important pour moi. J'apprécie particulièrement qu'en découvrant une de mes photos, le spectateur ressente cette petite seconde de flottement, cette minuscule seconde où il n'y a pas de code prévu pour ce qu'il voit. Alors pour moi, le pari est gagné, nous sommes connectés et nous pouvons communiquer directement d'inconscient à inconscient. C'est le royaume de l'émotion, cette minuscule petite seconde. C'est elle qui continue à me rendre créatif.
Je laisse toujours une grande liberté au modèle. J'essaye surtout de nourrir sa créativité par les musiques, par les mots, par le contact avec la matière. Je ne lui demande jamais de jouer un rôle mais plutôt de vivre quelque chose intérieurement, quelque chose de fort, quelque chose qui le touche personnellement. Le moment de la prise de vue se passe de façon quasi inconsciente, immergé dans le volume de la musique. Cela peut aussi bien-être une musique sacrée, une symphonie, un requiem ou un standard des Doors ou Leonard Cohen...
Toute l'équipe est un petit peu en transe. Laisser émerger...
Ce n'est qu'au moment du visionnage que je sors de cet état. Je suis régulièrement surpris de l'émotion qui se dégage des clichés. Surpris, comme si j'étais un maillon dans une chaîne qui me dépasse. Je reçois, je transmets, cela passe par moi mais vient d'ailleurs...

Oeuvre de Sezny Peron : FluideLe sculpteur Sezny Peron , présenté par le critique d'art Christian Noorbergen :
Chaque oeuvre est une traque d’immensité. Un enserrement de forces obscures et primales. Un étau de formidables énergies reliées entre elles par des passerelles de dure matière aux formes ciselées et finement définies. Mandalas cosmiques.
Chaque oeuvre est une secousse d’étendue. Avec des pans d’espace en bascule qui se répondent à la façon d’un son primordial qui n’aurait pas de fin et dont les vibrations traverseraient tout l’univers. Chaque oeuvre donne ainsi l’apparence d’un fabuleux mouvement arrêté.
Cette peinture-sculpture (ou si l’on veut cette sculpture-peinture, tant les écarts attendus, ici, sont réduits) semble naître d’un prodigieux enfouissement d’âme, et dans le même temps contradictoire, on croit percevoir la libération d’intérieures tensions exorcisées. Registre ambigu et ambivalent : un mouvement dehors-dedans s’impose, aux connotations charnelles à la fois évidentes et distancées.
Il faut revenir sur l’absolue présence du noir d’ardoise chez Sezny Peron. Noires lumières prennent le monde par le dedans, intériorisent toute chose, et toute sensibilité. Seraient la source cachée de toutes les origines. La nuit toujours recommencée. Des signes obscurs et verticaux créent un autre espace où se déploient tous les non-dits de nos vies secrètes. Sezny Peron fait respirer royalement le vide et la non-lumière. Il n’y a pas d’ombre dans cette obsédante pureté minérale. Inouï dénuement chromatique. Art immaculé.

Partager cette page :

Vous appréciez le Journal de François ? Soutenez-le ! Merci.

Retourner à la page d'accueil - Retourner à la page "Agenda Expo"

Vous appréciez le Journal de François ? Soutenez-le ! Merci.

Retourner à la page d'accueil Retourner à la page "Agenda Expo"

Déposer un commentaire
0 commentaire(s)

Filtre anti-spam

Aucun commentaire

Informations Newsletter
  • Inscrivez-vous aux newsletters du Journal :
    "Agenda du week-end" et "Infos de proximité"
Contact
11 allée du Clos Laisnées, 95120 Ermont
06 89 80 56 28