Accueil > Histoire locale > Enigmes eaubonnaises > Enigmes eaubonnaises >> Un écrivain eaubonnais, prix Goncourt...
Restez informés
Inscrivez-vous
aux newsletters du Journal !
Je m'inscris

Enigmes eaubonnaises >> Un écrivain eaubonnais, prix Goncourt, est né à la Bibliothèque Nationale !

Publié le : 26-04-2020

Paul MorsePaul Morse, historien d'Eaubonne et auteur du livre "Le Petit-Château d'Eaubonne de Ledoux et son parc", nous dévoile, tout au long de l'année, des secrets, des anecdotes qui composent l'histoire de la ville. Ses fameuses "Enigmes eaubonnaises" nous permettent aussi de découvrir des personnalités… exceptionnelles. A déguster sans modération !

 

Un écrivain eaubonnais, prix Goncourt, est né à la Bibliothèque Nationale !

Emile MosellyUn écrivain eaubonnais, prix Goncourt, né dans une bibliothèque ? Quel est ce personnage, qui habite Eaubonne entre 1914 et 1918, date de son décès, et dont la famille resta dans notre ville jusqu’en 1936 ?

L’acte de naissance d’Emile François Achille Chénin précise bien qu’il est né le 12 août 1870 « au domicile de ses parents, à quatre heures du matin, rue Richelieu à la Bibliothèque, Paris 2ème Arrondissement, fils de...etc... » A cette heure-là, cependant, ses parents n’étaient pas des lecteurs enfermés à la Bibliothèque Nationale, mais les concierges !
Avec un début pareil, ce n’est pas étonnant que le petit Émile devient un écrivain célèbre sous le nom de plume de « Émile Moselly », et remporte deux fois le pris Goncourt. (voir recit complet ci-dessous)

Roman de Emile MosellyTrès tôt après sa naissance, car l’invasion des troupes prussiennes menaçait Paris, les parents du petit Émile l’amène dans leur famille d’origine en Moselle, à Chaudenay, où il passe une jeunesse heureuse et insouciante. Cette époque influença tout son œuvre, et explique son pseudonyme.

Bien plus tard, professeur au Lycée Voltaire à Paris, Émile déménage avec sa famille à Eaubonne, 167 chaussée Jules-César, où il habite jusqu’à sa mort en 1918. Le lieu de son décès est aussi intriguant que celui de sa naissance : il est décédé dans un train entre Quimper et Lorient, sans localisation précise. Pour l’État Civil, il est déclaré mort à l’arrêt le plus proche, c’est-à-dire Lorient.

Retrouvons le récit complet de cet écrivain au destin improbable !.

Vous pouvez aussi retrouver les précédentes énigmes eaubonnaises de Paul Morse >> enigmes eaubonnaises.


Paul MorsePaul Morse, historien d'Eaubonne et auteur du livre "Le Petit-Château d'Eaubonne de Ledoux et son parc", nous dévoile, tout au long de l'année, des secrets, des anecdotes qui composent l'histoire de la ville. Ses fameuses "Enigmes eaubonnaises" nous permettent aussi de découvrir des personnalités… exceptionnelles. A déguster sans modération !

 

Un écrivain eaubonnais, prix Goncourt, est né à la Bibliothèque Nationale !

Emile MosellyUn écrivain eaubonnais, prix Goncourt, né dans une bibliothèque ? Quel est ce personnage, qui habite Eaubonne entre 1914 et 1918, date de son décès, et dont la famille resta dans notre ville jusqu’en 1936 ?

L’acte de naissance d’Emile François Achille Chénin précise bien qu’il est né le 12 août 1870 « au domicile de ses parents, à quatre heures du matin, rue Richelieu à la Bibliothèque, Paris 2ème Arrondissement, fils de...etc... » A cette heure-là, cependant, ses parents n’étaient pas des lecteurs enfermés à la Bibliothèque Nationale, mais les concierges !
Avec un début pareil, ce n’est pas étonnant que le petit Émile devient un écrivain célèbre sous le nom de plume de « Émile Moselly », et remporte deux fois le pris Goncourt. (voir recit complet ci-dessous)

Roman de Emile MosellyTrès tôt après sa naissance, car l’invasion des troupes prussiennes menaçait Paris, les parents du petit Émile l’amène dans leur famille d’origine en Moselle, à Chaudenay, où il passe une jeunesse heureuse et insouciante. Cette époque influença tout son œuvre, et explique son pseudonyme.

Bien plus tard, professeur au Lycée Voltaire à Paris, Émile déménage avec sa famille à Eaubonne, 167 chaussée Jules-César, où il habite jusqu’à sa mort en 1918. Le lieu de son décès est aussi intriguant que celui de sa naissance : il est décédé dans un train entre Quimper et Lorient, sans localisation précise. Pour l’État Civil, il est déclaré mort à l’arrêt le plus proche, c’est-à-dire Lorient.

Retrouvons le récit complet de cet écrivain au destin improbable !.

Vous pouvez aussi retrouver les précédentes énigmes eaubonnaises de Paul Morse >> enigmes eaubonnaises.


Vous appréciez le Journal de François ? Soutenez-le ! Merci.

Retourner à la page d'accueil - Retourner à la page "Enigmes eaubonnaises"


Déposer un commentaire
1 commentaire(s)

Filtre anti-spam

SCHWAB Claude - Il y a 2 mois
En fait le seul écrivain à avoir reçu 2 fois le prix Goncourt, c'est Romain Gary, une fois en tant que tel et une fois sous pseudonyme ( Emile Ajar )...Le cas de Moselly est différent : il s'agit d'une rétractation du jury qui s'est aperçu ( relativement vite ) qu'il avait commis une double erreur : récompenser une oeuvre qui n'était pas parue dans l'année ( 1907 donc ) mais aussi d'avoir donné le prix à un recueil de nouvelles ( et non à un roman )...Pour rectifier le tir le jury récompensa Terres lorraines, un roman cette fois et heureusement publié en 1907 !!
Informations Newsletter
  • Inscrivez-vous aux newsletters du Journal :
    "Agenda du week-end" et "Infos de proximité"
Contact
11 allée du Clos Laisnées, 95120 Ermont
06 89 80 56 28