Accueil > Agenda > Théâtre : "Le verdict - des hommes en colère"
Restez informés
Inscrivez-vous
aux newsletters du Journal !
Je m'inscris

Théâtre : "Le verdict - des hommes en colère"

THEATRE Le verdict- Groupe Théâtre EaubonneLe "Groupe Théâtre Amitié" d'Eaubonne nous propose la pièce "Le verdict", une adaptation du célèbre texte de Réginald Roze, auteur de "Douze hommes en colère", la pièce qu'il a créée en 1953. L'adaptation cinématographique signée Sidney Lumet a remporté un Ours d'or au Festival de Berlin 1957 et a permis à l'œuvre de toucher un large public.

L'histoire de la pièce (extrait communiqué de presse)
Un jury populaire se réunit dans une salle à huis clos pour décider, après les plaidoiries, de la culpabilité d'un jeune homme accusé de crime sur son père. Alors que presque tous les jurés sont convaincus de sa culpabilité, un seul juré émet des doutes ; ce dernier va tenter de changer les termes du procès. L'accusé est un garçon pauvre issu d'un milieu populaire, et c'est toute la question des inégalités devant le fonctionnement de la justice et de ses préjugés qui se trouve ici posée.

Samedi 26 novembre à 20h30 et dimanche 27 novembre 2022 à 16h30 - Orange Bleue 7 rue Jean Mermoz Eaubonne – Tarif : 8 €, réduit : 5 € - Réservation au 06 51 38 48 73 ou groupetheatreamitie@gmail.com

Bonus : zoom sur le Groupe Théâtre Amitié (extrait du site internet de l'association)
Le "Groupe Théâtre Amitié" est une troupe amateur qui existe sur Eaubonne depuis janvier 1979. Elle fut créée initialement par Marie-Jo Rubens, metteur en scène professionnel, élève et disciple de Georges Pitoëff. Lors de sa création l’idée fondatrice était de redonner au théâtre une dimension humaine et politique réelle : non seulement faire du théâtre le lieu où les problèmes humains sont traités, mais où le principe collectif d’une troupe permette à ses membres de se former humainement et moralement.
Ce principe de base, qui reprenait l’éthique qui avait été mise en œuvre par le cartel (Jouvet, Dullin, Pitoëff, Baty) engendrait une éthique intérieure :
- Pas de nom individuel, un principe de changement des fonctions (aujourd’hui encore, les metteurs en scène tournent et changent en fonction des spectacles)
- Le refus de la séparation entre les comédiens et les techniciens, (tous les acteurs devant, en même temps accepter de participer à toutes les tâches, même les plus ingrates et les moins visibles)
- Un principe démocratique de débat et de mise en commun de toutes les décisions.
- Une possibilité d’accéder à une activité culturelle à moindres frais (la cotisation étant de 30 € pour l’année)
- Et enfin, un principe de formation, la troupe intégrant de nouveaux membres de tous âges, de tous milieux, sans aucun préalable, et formant à l’art théâtral au fur à mesure de l’activité elle-même.

Le GTA propose ainsi une programmation complète, contribuant ainsi à l’animation culturelle de la ville (aujourd’hui encore, nous créons plusieurs spectacles par an).
Nous avons toujours souhaité préserver une indépendance totale par rapport à tous les pouvoirs locaux, et c’est pourquoi nous avons toujours limité l’appel à la subvention au minimum, préférant vivre de nos spectacles et de notre public. Dans ce cadre, nous n’hésitons pas à créer les décors, les musiques, les textes ou les adaptations, et assurons de A à Z toute la logistique des spectacles : montage, chargement, transport, éclairage, publicité, programmation, recrutement, etc.

En somme, une volonté intérieure et extérieure à la fois, de créer un théâtre accessible à tous, contribuant à une ouverture sur le monde et la culture.


THEATRE Le verdict- Groupe Théâtre EaubonneLe "Groupe Théâtre Amitié" d'Eaubonne nous propose la pièce "Le verdict", une adaptation du célèbre texte de Réginald Roze, auteur de "Douze hommes en colère", la pièce qu'il a créée en 1953. L'adaptation cinématographique signée Sidney Lumet a remporté un Ours d'or au Festival de Berlin 1957 et a permis à l'œuvre de toucher un large public.

L'histoire de la pièce (extrait communiqué de presse)
Un jury populaire se réunit dans une salle à huis clos pour décider, après les plaidoiries, de la culpabilité d'un jeune homme accusé de crime sur son père. Alors que presque tous les jurés sont convaincus de sa culpabilité, un seul juré émet des doutes ; ce dernier va tenter de changer les termes du procès. L'accusé est un garçon pauvre issu d'un milieu populaire, et c'est toute la question des inégalités devant le fonctionnement de la justice et de ses préjugés qui se trouve ici posée.

Samedi 26 novembre à 20h30 et dimanche 27 novembre 2022 à 16h30 - Orange Bleue 7 rue Jean Mermoz Eaubonne – Tarif : 8 €, réduit : 5 € - Réservation au 06 51 38 48 73 ou groupetheatreamitie@gmail.com

Bonus : zoom sur le Groupe Théâtre Amitié (extrait du site internet de l'association)
Le "Groupe Théâtre Amitié" est une troupe amateur qui existe sur Eaubonne depuis janvier 1979. Elle fut créée initialement par Marie-Jo Rubens, metteur en scène professionnel, élève et disciple de Georges Pitoëff. Lors de sa création l’idée fondatrice était de redonner au théâtre une dimension humaine et politique réelle : non seulement faire du théâtre le lieu où les problèmes humains sont traités, mais où le principe collectif d’une troupe permette à ses membres de se former humainement et moralement.
Ce principe de base, qui reprenait l’éthique qui avait été mise en œuvre par le cartel (Jouvet, Dullin, Pitoëff, Baty) engendrait une éthique intérieure :
- Pas de nom individuel, un principe de changement des fonctions (aujourd’hui encore, les metteurs en scène tournent et changent en fonction des spectacles)
- Le refus de la séparation entre les comédiens et les techniciens, (tous les acteurs devant, en même temps accepter de participer à toutes les tâches, même les plus ingrates et les moins visibles)
- Un principe démocratique de débat et de mise en commun de toutes les décisions.
- Une possibilité d’accéder à une activité culturelle à moindres frais (la cotisation étant de 30 € pour l’année)
- Et enfin, un principe de formation, la troupe intégrant de nouveaux membres de tous âges, de tous milieux, sans aucun préalable, et formant à l’art théâtral au fur à mesure de l’activité elle-même.

Le GTA propose ainsi une programmation complète, contribuant ainsi à l’animation culturelle de la ville (aujourd’hui encore, nous créons plusieurs spectacles par an).
Nous avons toujours souhaité préserver une indépendance totale par rapport à tous les pouvoirs locaux, et c’est pourquoi nous avons toujours limité l’appel à la subvention au minimum, préférant vivre de nos spectacles et de notre public. Dans ce cadre, nous n’hésitons pas à créer les décors, les musiques, les textes ou les adaptations, et assurons de A à Z toute la logistique des spectacles : montage, chargement, transport, éclairage, publicité, programmation, recrutement, etc.

En somme, une volonté intérieure et extérieure à la fois, de créer un théâtre accessible à tous, contribuant à une ouverture sur le monde et la culture.


Partager cette page :

Vous appréciez le Journal de François ? Soutenez-le ! Merci.

Retourner à la page d'accueil - Retourner à la page "Agenda"

Vous appréciez le Journal de François ? Soutenez-le ! Merci.

Retourner à la page d'accueil Retourner à la page "Agenda"

Déposer un commentaire
0 commentaire(s)

Filtre anti-spam

Aucun commentaire

Informations Newsletter
  • Inscrivez-vous aux newsletters du Journal :
    "Agenda du week-end" et "Infos de proximité"
Contact
11 allée du Clos Laisnées, 95120 Ermont
06 89 80 56 28