Accueil > Histoire locale > Personnalités locales > Savinien de Cyrano de Bergerac est né à Paris et a terminé sa vie à… Sannois
Restez informés
Inscrivez-vous
aux newsletters du Journal !
Je m'inscris

Savinien de Cyrano de Bergerac est né à Paris et a terminé sa vie à… Sannois. Edmond Rostand nous aurait-il menti ?

Publié le : 02-01-2017

SAVINIEN DE CYRANO DE BERGERAC - Buste de Dan Robert

La pièce de théâtre "Cyrano de Bergerac", créée en 1897 a rendu célèbre Edmond Rostand… mais saviez-vous que le vrai Cyrano qui a inspiré l'écrivain n'était pas gascon ? En effet, Savinien de Cyrano de Bergerac est né à Paris et a terminé sa vie à…  Sannois !
Rassurez-vous, pendant longtemps, les historiens ont cru aussi que Savinien de Cyrano était natif de Bergerac jusqu'au jour où son acte de baptême a été découvert en 1872 par Auguste Jal, un historien archiviste. Et la vérité éclata : Cyrano est né à Paris, rue des Deux-Portes (actuelle rue Dussoubs dans le 2e arrondissement) et baptisé le 6 mars 1619 en l'église Saint-Sauveur.
Mais alors pourquoi l'appelait-on "Cyrano de Bergerac" ? Sa famille avait déménagé dans la Vallée de Chevreuse dans une propriété composée de deux fiefs, qu'un ancien propriétaire avait baptisée Bergerac en souvenir de sa participation à la reconquête de la ville contre les Anglais pendant la Guerre de Cent ans. Le dramaturge Edmond Rostand est resté fidèle à cette appellation mais a pris de nombreuses libertés en "délocalisant" Cyrano en Gascogne !

En ce qui concerne notre Savinien de Cyrano, il est auteur de quelques livres et pièces de théâtre qui ont connu du succès à leur époque. Il avait aussi une réputation de bien profiter de la vie en fréquentant les bars et les cabarets… (voir en bas de page sa fiche complète)

A 36 ans, malade, Savinien s'est fait transporter à… Sannois, dans la demeure de son cousin Pierre II de Cyrano.
Cinq jours après son arrivée, le 28 juillet 1655, Cyrano meurt à Sannois et sera inhumé le lendemain.
Et je ne résiste pas à vous retranscrire le certificat de décès délivré par le curé de la paroisse, le père François Cochon :
« Je soubzsigné prebstre curé de Centnoix (sic) proche Argenteuil, certifie à qui il apartiendra que le mercredy vingt huictiesme juillet, jour et feste de saincte Anne (sic), l'an mil six cents cinquante-cinq, est deceddé en bon Savinien Cyrano de Bergerzac chrestien Savinian de Cyrano, escuier, sieur de Bergerac, fils de deffunct Abel de Cyrano, escuier, seigneur de Mauvières près Chevreuse, et de damoiselle Esperence Belanger sa femme, et le lendemain, vingt neufiesme du mesme mois et an a esté inhumé en l'église du dit Centnoix. Délivré le présent certificat le trentiesme jour de juillet mil six cents cinquante-cinq (Signé) : Cochon. »

C'est ainsi que Cyrano est devenu une personnalité de l'histoire locale de notre chère Vallée de Montmorency et plus particulièrement de Sannois. La ville a d'ailleurs choisi en 1978 d'appeler sa salle de spectacle "Centre Cyrano de Bergerac".

En savoir plus :
La fiche wikipedia de Savinien de Cyrano de Bergerac
"Cyrano raconte Savinien" rubrique du site cyranodebergerac.fr

SAVINIEN DE CYRANO DE BERGERAC - Buste de Dan Robert

La pièce de théâtre "Cyrano de Bergerac", créée en 1897 a rendu célèbre Edmond Rostand… mais saviez-vous que le vrai Cyrano qui a inspiré l'écrivain n'était pas gascon ? En effet, Savinien de Cyrano de Bergerac est né à Paris et a terminé sa vie à…  Sannois !
Rassurez-vous, pendant longtemps, les historiens ont cru aussi que Savinien de Cyrano était natif de Bergerac jusqu'au jour où son acte de baptême a été découvert en 1872 par Auguste Jal, un historien archiviste. Et la vérité éclata : Cyrano est né à Paris, rue des Deux-Portes (actuelle rue Dussoubs dans le 2e arrondissement) et baptisé le 6 mars 1619 en l'église Saint-Sauveur.
Mais alors pourquoi l'appelait-on "Cyrano de Bergerac" ? Sa famille avait déménagé dans la Vallée de Chevreuse dans une propriété composée de deux fiefs, qu'un ancien propriétaire avait baptisée Bergerac en souvenir de sa participation à la reconquête de la ville contre les Anglais pendant la Guerre de Cent ans. Le dramaturge Edmond Rostand est resté fidèle à cette appellation mais a pris de nombreuses libertés en "délocalisant" Cyrano en Gascogne !

En ce qui concerne notre Savinien de Cyrano, il est auteur de quelques livres et pièces de théâtre qui ont connu du succès à leur époque. Il avait aussi une réputation de bien profiter de la vie en fréquentant les bars et les cabarets… (voir en bas de page sa fiche complète)

A 36 ans, malade, Savinien s'est fait transporter à… Sannois, dans la demeure de son cousin Pierre II de Cyrano.
Cinq jours après son arrivée, le 28 juillet 1655, Cyrano meurt à Sannois et sera inhumé le lendemain.
Et je ne résiste pas à vous retranscrire le certificat de décès délivré par le curé de la paroisse, le père François Cochon :
« Je soubzsigné prebstre curé de Centnoix (sic) proche Argenteuil, certifie à qui il apartiendra que le mercredy vingt huictiesme juillet, jour et feste de saincte Anne (sic), l'an mil six cents cinquante-cinq, est deceddé en bon Savinien Cyrano de Bergerzac chrestien Savinian de Cyrano, escuier, sieur de Bergerac, fils de deffunct Abel de Cyrano, escuier, seigneur de Mauvières près Chevreuse, et de damoiselle Esperence Belanger sa femme, et le lendemain, vingt neufiesme du mesme mois et an a esté inhumé en l'église du dit Centnoix. Délivré le présent certificat le trentiesme jour de juillet mil six cents cinquante-cinq (Signé) : Cochon. »

C'est ainsi que Cyrano est devenu une personnalité de l'histoire locale de notre chère Vallée de Montmorency et plus particulièrement de Sannois. La ville a d'ailleurs choisi en 1978 d'appeler sa salle de spectacle "Centre Cyrano de Bergerac".

En savoir plus :
La fiche wikipedia de Savinien de Cyrano de Bergerac
"Cyrano raconte Savinien" rubrique du site cyranodebergerac.fr


Déposer un commentaire
1 commentaire(s)

Filtre anti-spam

SCHWAB Claude - Il y a 2 ans
Le lieu d'inhumation de Cyrano de Bergerac demeure un mystère...3 hypothèses : l'église de Sannois, la chapelle du couvent des Filles de la Sainte Croix ( disparu ) parce qu'il était le neveu d'une prieure voire dans le caveau que la communauté avait acheté au Père Lachaise ( 6 ème division .
Les archives communales de Sannois précisent en effet qu'il aurait été transféré de l'église communale à Paris après son inhumation
Informations Newsletter
  • Inscrivez-vous aux newsletters du Journal :
    "Agenda du week-end" et "Infos de proximité"
Contact
11 allée du Clos Laisnées, 95120 Ermont
06 89 80 56 28