Chargement ...
[Fermer]
[Fermer]

Saisissez votre adresse mail pour être informé des nouvelles du Journal de Fançois

Vous êtes ici: Page d'accueil > Histoire locale > Rencontres de François > Les rencontres de François : les personnalités de la Vallée (série 4/6)

Newsletter

Saisissez votre adresse mail pour être informé des nouvelles du Journal de François

Voir l'agenda culturel
Voir l'agenda expo
Voir l'agenda brocante
Librairie spéciale Vallée de Montmorency – Val d'Oise

Agenda culturel

Voir l'agenda complet
share

Les rencontres de François : les personnalités de la Vallée de Montmorency à l’honneur ! (série 4/6)

Tout au long de l’année, le Journal de François vous propose de nombreuses rencontres avec des personnalités de la Vallée de Montmorency.
Cet été, période où l’actualité est moins dense, retrouvons une sélection des grandes interviews publiées au cours cette année.
Aujourd’hui : Marie-Ange Le Rochais, auteure de "Déchets, une mine d'or".

 

"Déchets, une mine d'or" : Marie-Ange Le Rochais, peintre de Saint-Leu-la-Forêt, nous présente son nouvel ouvrage. Un vrai partage de convictions.

Marie-Ange Le RochaisRappelez-vous : Marie-Ange Le Rochais, vous l'avez découverte en 2011 dans le Journal de François (voir article) puis en 2013, vous avez été nombreux à remarquer son livre consacré aux "Femmes qui changent le monde".
Aujourd'hui, la peintre de Saint-Leu-la-Forêt continue à partager ses convictions écologiques et à sensibiliser le jeune public en consacrant un livre documentaire… aux déchets. Une belle initiative qui méritait bien une nouvelle interview.

 

Marie-Ange, tu nous reviens aujourd'hui avec un nouvel ouvrage consacré aux… déchets. Un sujet a priori guère attractif. Comment t'es venue cette idée d'en faire un ouvrage ?
J’avais ce projet "Déchets, une mine d’or" dans mes cartons depuis une dizaine d’années et c’est finalement en revenant de mon premier voyage en Nouvelle Calédonie que je l’ai ressorti. Sans doute parce que les Kanaks, surtout ceux du nord et des îles, ont su se battre pour garder et préserver la terre sacrée de leurs ancêtres.

DECHETS UNE MINE D'OR de Marie-Ange Le RochaisQuelles sont les recherches que tu as effectuées pour ce livre et dans quel ordre composes-tu ton ouvrage : écriture des textes puis illustrations ou bien est-ce moins ordonné ?
Je construis mes livres documentaires de manière classique : recherche de documentations, d’images, interviews, rencontres, lectures, vérification et recoupement des sources, notes, films, puis composition des chapitres et dessins. Et cerise sur le gâteau : coupe, relectures, choix définitif du titre et maquette !

A qui s'adresse ton livre ?
Cet album comme "Ces femmes qui changent le monde" qui finissait d’ailleurs sur les femmes pionnières en écologie, s’adresse aux ados et adultes. Il traite de toutes sortes de déchets, dans la mer, dans la terre, dans l’air, les chimiques et les autres… du moyen âge à nos jours. Ma fille Louise, héroïne de mes précédents albums jeunesse, a grandi, elle en est la narratrice impliquée (comme sa mère).

DECHETS UNE MINE D'OR de Marie-Ange Le RochaisTu as déjà montré ta fibre écologique dans tes précédents albums pour la jeunesse comme "De l'eau fraîche pour Louise". Est-ce une idée qui te guide dans ta vie quotidienne et que tu partages avec tes élèves ?
Tous mes livres documentaires parlent de nature, la plupart sont étudiés en classe. Habilitée par l’éducation nationale, j’anime des ateliers de dessins et d’écriture auprès de publics de tous âges avec lesquelles je partage mes convictions
Pour en revenir aux déchets peu attractifs en effet, on ne peut pas s’enfermer dans un fatalisme qui serait fainéantise ou lâcheté. Des hommes agissent, apportent des solutions : c’est la deuxième partie de mon livre. Une deuxième partie d'espérance qui traite du recyclage et de la revalorisation de cette "mine d’or" qu’il importe de réduire, voire de supprimer.
DECHETS UNE MINE D'OR de Marie-Ange Le RochaisJe me pose souvent cette question : nous serons bientôt 9 milliards sur notre terre et pourrons-nous encore y vivre ? La terre ne nous appartient pas, les hommes se l’approprient à court terme sans se soucier des conséquences présentes et futures.

Quels sont tes projets ? Aura-t-on la chance de voir prochainement une exposition personnelle de tes peintures dans la Vallée de Montmorency ?
En ce moment, je travaille sur la Nouvelle Calédonie dont je suis tombée amoureuse, grâce à mon fils qui a choisi d’y faire sa vie.  Mais chut…
Enfin, pour l'instant, mes tableaux abstraits attendent leur heure…

Grand merci pour ta disponibilité et bravo pour ce nouveau livre indispensable !

"Déchets, une mine d'or" - 64 pages - Editions " Des ronds dans l'O" -  16,5 €.

Contact : site internet de Marie-Ange Le Rochais et blog de ses élèves.

 

Voir aussi : Marie Ange Le Rochais met à l'honneur "ces femmes qui changent le monde".

 

Tout au long de l’année, le Journal de François vous propose de nombreuses rencontres avec des personnalités de la Vallée de Montmorency.
Cet été, période où l’actualité est moins dense, retrouvons une sélection des grandes interviews publiées au cours cette année.
Aujourd’hui : Marie-Ange Le Rochais, auteure de "Déchets, une mine d'or".

 

"Déchets, une mine d'or" : Marie-Ange Le Rochais, peintre de Saint-Leu-la-Forêt, nous présente son nouvel ouvrage. Un vrai partage de convictions.

Marie-Ange Le RochaisRappelez-vous : Marie-Ange Le Rochais, vous l'avez découverte en 2011 dans le Journal de François (voir article) puis en 2013, vous avez été nombreux à remarquer son livre consacré aux "Femmes qui changent le monde".
Aujourd'hui, la peintre de Saint-Leu-la-Forêt continue à partager ses convictions écologiques et à sensibiliser le jeune public en consacrant un livre documentaire… aux déchets. Une belle initiative qui méritait bien une nouvelle interview.

 

Marie-Ange, tu nous reviens aujourd'hui avec un nouvel ouvrage consacré aux… déchets. Un sujet a priori guère attractif. Comment t'es venue cette idée d'en faire un ouvrage ?
J’avais ce projet "Déchets, une mine d’or" dans mes cartons depuis une dizaine d’années et c’est finalement en revenant de mon premier voyage en Nouvelle Calédonie que je l’ai ressorti. Sans doute parce que les Kanaks, surtout ceux du nord et des îles, ont su se battre pour garder et préserver la terre sacrée de leurs ancêtres.

DECHETS UNE MINE D'OR de Marie-Ange Le RochaisQuelles sont les recherches que tu as effectuées pour ce livre et dans quel ordre composes-tu ton ouvrage : écriture des textes puis illustrations ou bien est-ce moins ordonné ?
Je construis mes livres documentaires de manière classique : recherche de documentations, d’images, interviews, rencontres, lectures, vérification et recoupement des sources, notes, films, puis composition des chapitres et dessins. Et cerise sur le gâteau : coupe, relectures, choix définitif du titre et maquette !

A qui s'adresse ton livre ?
Cet album comme "Ces femmes qui changent le monde" qui finissait d’ailleurs sur les femmes pionnières en écologie, s’adresse aux ados et adultes. Il traite de toutes sortes de déchets, dans la mer, dans la terre, dans l’air, les chimiques et les autres… du moyen âge à nos jours. Ma fille Louise, héroïne de mes précédents albums jeunesse, a grandi, elle en est la narratrice impliquée (comme sa mère).

DECHETS UNE MINE D'OR de Marie-Ange Le RochaisTu as déjà montré ta fibre écologique dans tes précédents albums pour la jeunesse comme "De l'eau fraîche pour Louise". Est-ce une idée qui te guide dans ta vie quotidienne et que tu partages avec tes élèves ?
Tous mes livres documentaires parlent de nature, la plupart sont étudiés en classe. Habilitée par l’éducation nationale, j’anime des ateliers de dessins et d’écriture auprès de publics de tous âges avec lesquelles je partage mes convictions
Pour en revenir aux déchets peu attractifs en effet, on ne peut pas s’enfermer dans un fatalisme qui serait fainéantise ou lâcheté. Des hommes agissent, apportent des solutions : c’est la deuxième partie de mon livre. Une deuxième partie d'espérance qui traite du recyclage et de la revalorisation de cette "mine d’or" qu’il importe de réduire, voire de supprimer.
DECHETS UNE MINE D'OR de Marie-Ange Le RochaisJe me pose souvent cette question : nous serons bientôt 9 milliards sur notre terre et pourrons-nous encore y vivre ? La terre ne nous appartient pas, les hommes se l’approprient à court terme sans se soucier des conséquences présentes et futures.

Quels sont tes projets ? Aura-t-on la chance de voir prochainement une exposition personnelle de tes peintures dans la Vallée de Montmorency ?
En ce moment, je travaille sur la Nouvelle Calédonie dont je suis tombée amoureuse, grâce à mon fils qui a choisi d’y faire sa vie.  Mais chut…
Enfin, pour l'instant, mes tableaux abstraits attendent leur heure…

Grand merci pour ta disponibilité et bravo pour ce nouveau livre indispensable !

"Déchets, une mine d'or" - 64 pages - Editions " Des ronds dans l'O" -  16,5 €.

Contact : site internet de Marie-Ange Le Rochais et blog de ses élèves.

 

Voir aussi : Marie Ange Le Rochais met à l'honneur "ces femmes qui changent le monde".

 


Déposer un commentaire
0 commentaire(s)

Filtre anti-spam

(Pour vérifier que vous n'êtes pas un robot et éviter les spams, merci de répondre à la question suivante :)

CAPTCHA Image Reload Image
Résultat :

Aucun commentaire