Accueil > Culture > Conférences > A Ermont, Florence Varlot évoque l'Espagne et la Belgique de 1870 à 1920...
Restez informés
Inscrivez-vous
aux newsletters du Journal !
Je m'inscris

A Ermont, Florence Varlot évoque l'Espagne et la Belgique de 1870 à 1920 à travers six conférences.

Publié le : 10-03-2019

La conférencière Florence Varlot nous invite à nous plonger à la fin du XIXe et au début du XXe siècle et de découvrir l'effervescence créative qui régnait en Europe et notamment en Belgique et en Espagne.

Programme des six conférences (extrait communiqué de presse)

Les serres royales de LaekenLundi 11 mars
L’art pictural belge
Entre faits historiques et diverses tendances artistiques, plusieurs peintres seront mentionnés lors de cette première séance : Alfred Stevens (1823-1906), remarqué par Napoléon III, devient le peintre des mœurs du Second Empire. L’avènement de l’impressionnisme le rendra plus sensible aux effets de lumière et à la couleur. F. Rops (1833-1898), peintre graveur et illustrateur, travaille pour des auteurs symbolistes. Réaliste dans ses paysages, il est surtout connu pour ses oeuvres sataniques et des compositions quelque peu érotiques.
Lundi 11 mars 2019 à 14h - Théâtre Pierre Fresnay rue Saint-Flaive prolongée - Abonnement : 31 € ou la séance : 7,5 €.

Lundi 18 mars
Bruxelles : trésor architectural
Coup de projecteur sur Bruxelles qui s’avère être un passionnant carrefour à plusieurs niveaux et un véritable trésor pour l’architecture.
La ville, capitale de la Belgique, nation indépendante en 1830, est célèbre pour sa grande participation à l’Art Nouveau avec ses courbes, contrecourbes, enchaînement d’espaces et de lumière. Plusieurs artistes ont participé à l’éclosion des pratiques architecturales de la ville dont A. Balat (1818-1895), représentant de l’éclectisme, connu pour les splendides serres de Laeken et surtout comme maître de V. Horta.
Lundi 18 mars 2019 à 14h - Théâtre Pierre Fresnay rue Saint-Flaive prolongée - Abonnement : 31 € ou la séance : 7,5 €.

Lundi 25 mars
Un art moderne, intimiste, réel…
Visite plus approfondie de l’univers pictural qui connaît une réelle révolution.
Chaque peintre possède son propre tempérament, sa conception de l’art comme J. Toorop (1858-1928), néerlandais, qui pratique un symbolisme religieux, décoratif et monumental.
J. Ensor (1860-1949), lui, est un des plus importants précurseurs de l’art moderne. Peut-être le plus révolutionnaire, le plus indépendant, toujours avec un regard critique
Lundi 25 mars 2019 à 14h - Théâtre Pierre Fresnay rue Saint-Flaive prolongée - Abonnement : 31 € ou la séance : 7,5 €.


AU MOULIN DE LA GALETTE de Ramon Casas (1892)Lundi 1er avril
L’Espagne entre deux siècles (1870 – 1920)
L’Espagne demeure une terre féconde en termes de peinture. De jeunes artistes, en contact étroit avec les capitales européennes séjournent bien souvent à Paris, tout en conservant un lien fort avec leur pays d’origine. Bien avant Picasso, une génération d’Espagnols s’installe à Paris, à Montmartre, notamment le portoricain Oller. Les allers-retours sont nombreux, les échanges aussi.
Lundi 1er avril 2019 à 14h - Théâtre Pierre Fresnay rue Saint-Flaive prolongée - Abonnement : 31 € ou la séance : 7,5 €.

Lundi 8 avril
Richesse catalane
Depuis de nombreux siècles, Barcelone, forte de son passé et de ses traditions, se montre bien plus dynamique que Madrid. De nombreux créateurs s’y retrouvent. Le café Els Quatre Gats est un lieu emblématique. La maison de briques est édifiée par J. Puig i Cadafalch dans le style moderniste. Avec Domenech et Gaudì, Puig compte parmi les plus grands. Homme politique influent et historien d’art (grand médiéviste) ouvert sur le monde, il fait le lien entre les tendances architecturales catalanes et celles de l’Europe centrale et du Nord.
Lundi 8 avril 2019 à 14h - Théâtre Pierre Fresnay rue Saint-Flaive Prolongée - Abonnement : 31 € ou la séance : 7,5 €.

Lundi 15 avril
"Espagne blanche" / "Espagne noire"
Deux principales figures se font remarquer : Sorolla (1863-1923) et Zuloaga (1870-1945).
Sorolla, peintre de lumière, de la méditerranée, de la joie de vivre, représente « l’Espagne blanche ». Il sera influencé par le pinceau virtuose de Vélasquez. Zuloaga, de son côté, arrive à Paris en 1889 et se lie à l’avant-garde bohème. Rusiñol l’héberge sur l’Île Saint-Louis, une belle amitié se noue. Le Greco et Goya sont très présents dans sa peinture. Il est le peintre de « l’Espagne noire », la profonde, la dure, celle de la tradition.
Lundi 15 avril 2019 à 14h - Théâtre Pierre Fresnay rue Saint-Flaive prolongée - Abonnement : 31 € ou la séance : 7,5 €.

La conférencière Florence Varlot nous invite à nous plonger à la fin du XIXe et au début du XXe siècle et de découvrir l'effervescence créative qui régnait en Europe et notamment en Belgique et en Espagne.

Programme des six conférences (extrait communiqué de presse)

Les serres royales de LaekenLundi 11 mars
L’art pictural belge
Entre faits historiques et diverses tendances artistiques, plusieurs peintres seront mentionnés lors de cette première séance : Alfred Stevens (1823-1906), remarqué par Napoléon III, devient le peintre des mœurs du Second Empire. L’avènement de l’impressionnisme le rendra plus sensible aux effets de lumière et à la couleur. F. Rops (1833-1898), peintre graveur et illustrateur, travaille pour des auteurs symbolistes. Réaliste dans ses paysages, il est surtout connu pour ses oeuvres sataniques et des compositions quelque peu érotiques.
Lundi 11 mars 2019 à 14h - Théâtre Pierre Fresnay rue Saint-Flaive prolongée - Abonnement : 31 € ou la séance : 7,5 €.

Lundi 18 mars
Bruxelles : trésor architectural
Coup de projecteur sur Bruxelles qui s’avère être un passionnant carrefour à plusieurs niveaux et un véritable trésor pour l’architecture.
La ville, capitale de la Belgique, nation indépendante en 1830, est célèbre pour sa grande participation à l’Art Nouveau avec ses courbes, contrecourbes, enchaînement d’espaces et de lumière. Plusieurs artistes ont participé à l’éclosion des pratiques architecturales de la ville dont A. Balat (1818-1895), représentant de l’éclectisme, connu pour les splendides serres de Laeken et surtout comme maître de V. Horta.
Lundi 18 mars 2019 à 14h - Théâtre Pierre Fresnay rue Saint-Flaive prolongée - Abonnement : 31 € ou la séance : 7,5 €.

Lundi 25 mars
Un art moderne, intimiste, réel…
Visite plus approfondie de l’univers pictural qui connaît une réelle révolution.
Chaque peintre possède son propre tempérament, sa conception de l’art comme J. Toorop (1858-1928), néerlandais, qui pratique un symbolisme religieux, décoratif et monumental.
J. Ensor (1860-1949), lui, est un des plus importants précurseurs de l’art moderne. Peut-être le plus révolutionnaire, le plus indépendant, toujours avec un regard critique
Lundi 25 mars 2019 à 14h - Théâtre Pierre Fresnay rue Saint-Flaive prolongée - Abonnement : 31 € ou la séance : 7,5 €.


AU MOULIN DE LA GALETTE de Ramon Casas (1892)Lundi 1er avril
L’Espagne entre deux siècles (1870 – 1920)
L’Espagne demeure une terre féconde en termes de peinture. De jeunes artistes, en contact étroit avec les capitales européennes séjournent bien souvent à Paris, tout en conservant un lien fort avec leur pays d’origine. Bien avant Picasso, une génération d’Espagnols s’installe à Paris, à Montmartre, notamment le portoricain Oller. Les allers-retours sont nombreux, les échanges aussi.
Lundi 1er avril 2019 à 14h - Théâtre Pierre Fresnay rue Saint-Flaive prolongée - Abonnement : 31 € ou la séance : 7,5 €.

Lundi 8 avril
Richesse catalane
Depuis de nombreux siècles, Barcelone, forte de son passé et de ses traditions, se montre bien plus dynamique que Madrid. De nombreux créateurs s’y retrouvent. Le café Els Quatre Gats est un lieu emblématique. La maison de briques est édifiée par J. Puig i Cadafalch dans le style moderniste. Avec Domenech et Gaudì, Puig compte parmi les plus grands. Homme politique influent et historien d’art (grand médiéviste) ouvert sur le monde, il fait le lien entre les tendances architecturales catalanes et celles de l’Europe centrale et du Nord.
Lundi 8 avril 2019 à 14h - Théâtre Pierre Fresnay rue Saint-Flaive Prolongée - Abonnement : 31 € ou la séance : 7,5 €.

Lundi 15 avril
"Espagne blanche" / "Espagne noire"
Deux principales figures se font remarquer : Sorolla (1863-1923) et Zuloaga (1870-1945).
Sorolla, peintre de lumière, de la méditerranée, de la joie de vivre, représente « l’Espagne blanche ». Il sera influencé par le pinceau virtuose de Vélasquez. Zuloaga, de son côté, arrive à Paris en 1889 et se lie à l’avant-garde bohème. Rusiñol l’héberge sur l’Île Saint-Louis, une belle amitié se noue. Le Greco et Goya sont très présents dans sa peinture. Il est le peintre de « l’Espagne noire », la profonde, la dure, celle de la tradition.
Lundi 15 avril 2019 à 14h - Théâtre Pierre Fresnay rue Saint-Flaive prolongée - Abonnement : 31 € ou la séance : 7,5 €.

Vous appréciez le Journal de François ? Soutenez-le ! Merci.

Retourner à la page d'accueil - Retourner à la page "Conférences"

Vous appréciez le Journal de François ? Soutenez-le ! Merci.

Retourner à la page d'accueil Retourner à la page "Conférences"


Déposer un commentaire
0 commentaire(s)

Filtre anti-spam

Aucun commentaire

Informations Newsletter
  • Inscrivez-vous aux newsletters du Journal :
    "Agenda du week-end" et "Infos de proximité"
Contact
11 allée du Clos Laisnées, 95120 Ermont
06 89 80 56 28