Chargement ...
[Fermer]
[Fermer]

Saisissez votre adresse mail pour être informé des nouvelles du Journal de Fançois

Vous êtes ici: Page d'accueil > Culture > Concerts > "Les Brigands" de Jacques Offenbach : quatre représentations exceptionnelles proposées par "Les Baladins de la Vallée" !
Les rencontres de François avec les personnalisés locales

Retrouvez ici
les entreprises
locales
qui font confiance
au Journal
de François

Newsletter

Saisissez votre adresse mail pour être informé des nouvelles du Journal de François

Voir l'agenda culturel
Voir l'agenda expo
Voir l'agenda brocante
Librairie spéciale Vallée de Montmorency – Val d'Oise

Agenda culturel

Voir l'agenda complet
share

"Les Brigands" de Jacques Offenbach : quatre représentations exceptionnelles proposées par "Les Baladins de la Vallée" ! Réservez-vite.

LES BRIGANDS par les Baladins de la Vallée"Les Baladins de la Vallée" aiment Offenbach : après "La fille du Tambour Major", la célèbre troupe de la région nous revient avec "Les Brigands", un opéra-comique créé en 1869 par Jacques Offenbach.
Inutile de vous dire que les quatre représentations programmées à Saint-Leu-la-Forêt (en décembre) et Deuil-la-Barre (en janvier 2018) seront vite complètes car la renommée des "Baladins de la Vallée" n'est plus à faire !
Comme à l'accoutumée, la troupe reverse aussi l’intégralité de ses recettes à des œuvres caritatives. Cette année elle soutient "Mars 95" (Mouvement Associatif d’Action et de Réadaptation Sociales du Val d’Oise), l'ONG Fidesco qui envoie des volontaires dans les pays en développement pour mettre leurs compétences professionnelles au service d’aide aux populations locales, les associations "Ecoles de Madagascar" et "Amitié roumaine".
Vous l'aurez compris, ne tardez pas à réserver vos places !

L'histoire de l'opéra-bouffe "Les Brigands"
Le Duc de Mantoue doit épouser la Princesse de Grenade et remettre trois millions d’euros à l’ambassadeur espagnol. A la frontière entre les deux pays, une bande de brigands va tenter de voler l’argent, malgré la vigilance des carabiniers.
Pour les "Baladins de la Vallée", l’œuvre a été adaptée aux contraintes de durée et d’interprétation et notons au spectacle l'aimable participation de Raluca Moulinier et Pierre-Alain Volondat.

Samedi 2 décembre à 18h30 et dimanche 2 décembre 2017 à 15h30 - Salle de la Croix Blanche 1 rue du Général Leclerc Saint-Leu-la-Forêt - Pré-réservation (au plus tard 3 jours avant le spectacle choisi) : 12 €, moins de 16 ans : 5 € - Sur place le jour du spectacle : 15 €.

Samedi 20 janvier à 18h30 et dimanche 21 janvier 2018 à 15h30 - Salle des fêtes 11 avenue Schaeffer Deuil-la-Barre - Pré-réservation (au plus tard 3 jours avant le spectacle choisi) : 12 €, moins de 16 ans : 5 € - Sur place le jour du spectacle : 15 €.

Réservations : reservationsbaladins@free.fr ou à :
"Accords intérieurs" : 43 rue du Général Leclerc Saint-Leu-la-Forêt - Tél. : 01 39 60 12 92
"Au Connétable" : 17 place Roger Levanneur Montmorency - Tél. : 01 39 64 21 10
"Brasserie de l'Hôtel de ville" : 2 avenue Jeanne d'Arc Eaubonne - Tél. : 01 39 59 78 81
"Thomas Cook" : 58 rue du Général de Gaulle Enghien - Tél. : 01 34 28 43 20 (demander Sophie)

 

Bonus : zoom sur l'expression "Arriver comme les carabiniers d’Offenbach"

La célébrité d’une oeuvre peut se juger aux expressions qu’elle laisse à la postérité. Le regretté René Goscinny, qui nous a quittés il y a quarante ans cette année, en est l’exemple : « devenir calife à la place du calife », « tirer plus vite que son ombre », « ils sont fous ces Romains », sont devenues des expressions du langage courant. Nos "Brigands" ont eux aussi laissé une expression qui s’est popularisée : « arriver comme les carabiniers d’Offenbach ».
On dit qu’au cours d’une répétition, les acteurs jouant les carabiniers sont entrés en retard, et le chef d’orchestre s’est exclamé « Les carabiniers, encore en retard ! ». Ce qui a inspiré aux librettistes Meilhac et Halévy le gag des retardataires chroniques. Rapidement, grâce au succès des "Brigands", « arriver comme les carabiniers d’Offenbach » est devenu une expression populaire signifiant arriver après la bagarre, se présenter trop tard. Dans "Les Bijoux de la Castafiore" (1963), Hergé s’en souviendra : planche 37, sixième vignette, le capitaine Haddock demande aux Dupondt : « Est-ce que, par hasard, vous n’auriez pas fait votre service militaire aux carabiniers d’Offenbach ? » Et ceux-ci de répondre : « Aux carabiniers ? Non, au Génie, pourquoi ? » Hergé sait bien que le gag ne sera pas compris de tout le monde. Dans la vignette suivante, Tintin croit devoir expliquer : « Le capitaine veut dire que vous arrivez trop tard ».
(extrait du site internet des Baladins de la Vallée)

LES BRIGANDS par les Baladins de la Vallée"Les Baladins de la Vallée" aiment Offenbach : après "La fille du Tambour Major", la célèbre troupe de la région nous revient avec "Les Brigands", un opéra-comique créé en 1869 par Jacques Offenbach.
Inutile de vous dire que les quatre représentations programmées à Saint-Leu-la-Forêt (en décembre) et Deuil-la-Barre (en janvier 2018) seront vite complètes car la renommée des "Baladins de la Vallée" n'est plus à faire !
Comme à l'accoutumée, la troupe reverse aussi l’intégralité de ses recettes à des œuvres caritatives. Cette année elle soutient "Mars 95" (Mouvement Associatif d’Action et de Réadaptation Sociales du Val d’Oise), l'ONG Fidesco qui envoie des volontaires dans les pays en développement pour mettre leurs compétences professionnelles au service d’aide aux populations locales, les associations "Ecoles de Madagascar" et "Amitié roumaine".
Vous l'aurez compris, ne tardez pas à réserver vos places !

L'histoire de l'opéra-bouffe "Les Brigands"
Le Duc de Mantoue doit épouser la Princesse de Grenade et remettre trois millions d’euros à l’ambassadeur espagnol. A la frontière entre les deux pays, une bande de brigands va tenter de voler l’argent, malgré la vigilance des carabiniers.
Pour les "Baladins de la Vallée", l’œuvre a été adaptée aux contraintes de durée et d’interprétation et notons au spectacle l'aimable participation de Raluca Moulinier et Pierre-Alain Volondat.

Samedi 2 décembre à 18h30 et dimanche 2 décembre 2017 à 15h30 - Salle de la Croix Blanche 1 rue du Général Leclerc Saint-Leu-la-Forêt - Pré-réservation (au plus tard 3 jours avant le spectacle choisi) : 12 €, moins de 16 ans : 5 € - Sur place le jour du spectacle : 15 €.

Samedi 20 janvier à 18h30 et dimanche 21 janvier 2018 à 15h30 - Salle des fêtes 11 avenue Schaeffer Deuil-la-Barre - Pré-réservation (au plus tard 3 jours avant le spectacle choisi) : 12 €, moins de 16 ans : 5 € - Sur place le jour du spectacle : 15 €.

Réservations : reservationsbaladins@free.fr ou à :
"Accords intérieurs" : 43 rue du Général Leclerc Saint-Leu-la-Forêt - Tél. : 01 39 60 12 92
"Au Connétable" : 17 place Roger Levanneur Montmorency - Tél. : 01 39 64 21 10
"Brasserie de l'Hôtel de ville" : 2 avenue Jeanne d'Arc Eaubonne - Tél. : 01 39 59 78 81
"Thomas Cook" : 58 rue du Général de Gaulle Enghien - Tél. : 01 34 28 43 20 (demander Sophie)

 

Bonus : zoom sur l'expression "Arriver comme les carabiniers d’Offenbach"

La célébrité d’une oeuvre peut se juger aux expressions qu’elle laisse à la postérité. Le regretté René Goscinny, qui nous a quittés il y a quarante ans cette année, en est l’exemple : « devenir calife à la place du calife », « tirer plus vite que son ombre », « ils sont fous ces Romains », sont devenues des expressions du langage courant. Nos "Brigands" ont eux aussi laissé une expression qui s’est popularisée : « arriver comme les carabiniers d’Offenbach ».
On dit qu’au cours d’une répétition, les acteurs jouant les carabiniers sont entrés en retard, et le chef d’orchestre s’est exclamé « Les carabiniers, encore en retard ! ». Ce qui a inspiré aux librettistes Meilhac et Halévy le gag des retardataires chroniques. Rapidement, grâce au succès des "Brigands", « arriver comme les carabiniers d’Offenbach » est devenu une expression populaire signifiant arriver après la bagarre, se présenter trop tard. Dans "Les Bijoux de la Castafiore" (1963), Hergé s’en souviendra : planche 37, sixième vignette, le capitaine Haddock demande aux Dupondt : « Est-ce que, par hasard, vous n’auriez pas fait votre service militaire aux carabiniers d’Offenbach ? » Et ceux-ci de répondre : « Aux carabiniers ? Non, au Génie, pourquoi ? » Hergé sait bien que le gag ne sera pas compris de tout le monde. Dans la vignette suivante, Tintin croit devoir expliquer : « Le capitaine veut dire que vous arrivez trop tard ».
(extrait du site internet des Baladins de la Vallée)

Vous appréciez le Journal de François ? Soutenez-le ! Merci.

Retourner à la page d'accueil - Retourner à la page "Concerts"

Vous appréciez le Journal de François ? Soutenez-le ! Merci.

Retourner à la page d'accueil Retourner à la page "Concerts"


Déposer un commentaire
0 commentaire(s)

Filtre anti-spam

Aucun commentaire