Accueil > Histoire locale > Patrimoine > Une borne à Enghien pour célébrer la 2e Division Blindée du Maréchal Leclerc. Une page d'histoire locale célébrée.
Restez informés
Inscrivez-vous
aux newsletters du Journal !
Je m'inscris

Une borne à Enghien pour célébrer la 2e Division Blindée du Maréchal Leclerc. Une page d'histoire locale célébrée.

Publié le : 01-04-2019

Borne de la Voie de la 2ème D. B. (photo JP Bousquet)

En décembre 2016, le Journal vous informait de l'inauguration d'une borne commémorative au carrefour dit "des trois communes" situé en limite des villes d’Enghien, Montmorency et Soisy. Cette borne rappelle le parcours de la Division Blindée du Général Leclerc. Elle est installée à l’endroit même où ont eu lieu des affrontements entre les Allemands, les résistants et trois chars de la D.B.

 

Tank Bourrasque au carrefour du Nègre (Collection Jean-Pierre Bousquet)Rappel des faits (relatés sur les panneaux à côté de la borne)
Le 25 août 1944, les troupes allemandes occupent encore Enghien-les-Bains. La Résistance se manifeste au grand jour. On lance des appels désespérés à la 2ème DB et aux Américains.
Le 26 août au soir, les Allemands ont évacué la Kommandantur, la Felden gendarmerie, les bureaux de la Gestapo, le casino…
Le 27 août, vers midi, le colonel allemand Hesse et son groupe de combat commencent leur descente vers Enghien par la route de Saint-Leu. Ils tombent sous les tirs nourris des résistants, organisés en groupe de combat, avec près de 2 000 hommes armés. Les Allemands neutralisent le secteur du croisement des trois communes, le fortifient avec des barricades anti-chars et des mitrailleuses. 
Char dans la rue de Saint-Leu (Collection Jean-Pierre Bousquet)La 2ème DB à Saint-Denis détache enfin le sous groupement Minjonnet.
Vers 15 heures, trois chars des Fusiliers Marins "Bourrasque", "Ouragan" et "Cyclone" foncent vers le carrefour des trois communes. "Ouragan" tire deux coups de canon dont le second atteint de plein fouet le tank placé à l’angle de la rue de la République. Le blindé allemand explose. "Bourrasque" de son côté, s’attaque à un autre canon et le détruit en quelques salves. Les Allemands commencent à reculer. Ils se replient sur Montmorency….les dégâts sont importants ….le prix de la libération !

Char allemand pulvérisé au carrefour des trois communes (Collection Jean-Pierre Bousquet)Sur cette borne, vous apercevez la célèbre flamme qui rappelle celle de la torche de la statue de la Liberté, la lette A rappelle l'armée de Patton.
C'est une belle reconnaissance et un bel hommage que cette borne qui intègre ainsi la voie de la 2e DB (voir ci-dessous).

N'hésitez pas à venir découvrir ce monument commémoratif qui permet de ne pas oublier ces événements historiques.

Crédit photos : merci à Jean-Pierre Bousquet, notre cher historien de la ville d'Enghien (ses livres sont disponibles dans la Petite Boutique du Journal).

 

Zoom sur la voie de la 2e D.B Leclerc.
Le Débarquement des Alliés le 1er août 1944 a entraîné de nombreuses conséquences sur l'évolution du quotidien en France. Cette évolution est marquée par le fait que la Seconde Guerre mondiale allait prendre fin peu après d'une part et d'autre part a fait naître une volonté de souvenirs et de mémoire importante.
Les acteurs de la libération de la France ont laissé des traces de leur passage que quelques personnes ont voulu matérialiser par des statues, des plaques mais aussi des bornes. Ces bornes montrent les routes empruntées par la 2e DB pour chasser l'occupant allemand.
C'est Madame Lebarbenchon, Maire de St Martin de Varreville, qui a concrétisé ce projet, mettant ainsi en exergue le devoir de mémoire de chaque descendant des Anciens de la 2e DB.
La première borne a été installée en 2004 sur la plage de Utah Beach en Normandie, suivie par celle d'Andelot (Haute-Marne) en 2006. Ce n'est qu'en 2010 que la voie de la 2e DB prend son importance, avec pour objectif avoué de mettre en place ces bornes dans toutes les communes traversées par la 2e DB (soit 109 au total). (extrait fondation-leclerc.com)

Borne de la Voie de la 2ème D. B. (photo JP Bousquet)

En décembre 2016, le Journal vous informait de l'inauguration d'une borne commémorative au carrefour dit "des trois communes" situé en limite des villes d’Enghien, Montmorency et Soisy. Cette borne rappelle le parcours de la Division Blindée du Général Leclerc. Elle est installée à l’endroit même où ont eu lieu des affrontements entre les Allemands, les résistants et trois chars de la D.B.

 

Tank Bourrasque au carrefour du Nègre (Collection Jean-Pierre Bousquet)Rappel des faits (relatés sur les panneaux à côté de la borne)
Le 25 août 1944, les troupes allemandes occupent encore Enghien-les-Bains. La Résistance se manifeste au grand jour. On lance des appels désespérés à la 2ème DB et aux Américains.
Le 26 août au soir, les Allemands ont évacué la Kommandantur, la Felden gendarmerie, les bureaux de la Gestapo, le casino…
Le 27 août, vers midi, le colonel allemand Hesse et son groupe de combat commencent leur descente vers Enghien par la route de Saint-Leu. Ils tombent sous les tirs nourris des résistants, organisés en groupe de combat, avec près de 2 000 hommes armés. Les Allemands neutralisent le secteur du croisement des trois communes, le fortifient avec des barricades anti-chars et des mitrailleuses. 
Char dans la rue de Saint-Leu (Collection Jean-Pierre Bousquet)La 2ème DB à Saint-Denis détache enfin le sous groupement Minjonnet.
Vers 15 heures, trois chars des Fusiliers Marins "Bourrasque", "Ouragan" et "Cyclone" foncent vers le carrefour des trois communes. "Ouragan" tire deux coups de canon dont le second atteint de plein fouet le tank placé à l’angle de la rue de la République. Le blindé allemand explose. "Bourrasque" de son côté, s’attaque à un autre canon et le détruit en quelques salves. Les Allemands commencent à reculer. Ils se replient sur Montmorency….les dégâts sont importants ….le prix de la libération !

Char allemand pulvérisé au carrefour des trois communes (Collection Jean-Pierre Bousquet)Sur cette borne, vous apercevez la célèbre flamme qui rappelle celle de la torche de la statue de la Liberté, la lette A rappelle l'armée de Patton.
C'est une belle reconnaissance et un bel hommage que cette borne qui intègre ainsi la voie de la 2e DB (voir ci-dessous).

N'hésitez pas à venir découvrir ce monument commémoratif qui permet de ne pas oublier ces événements historiques.

Crédit photos : merci à Jean-Pierre Bousquet, notre cher historien de la ville d'Enghien (ses livres sont disponibles dans la Petite Boutique du Journal).

 

Zoom sur la voie de la 2e D.B Leclerc.
Le Débarquement des Alliés le 1er août 1944 a entraîné de nombreuses conséquences sur l'évolution du quotidien en France. Cette évolution est marquée par le fait que la Seconde Guerre mondiale allait prendre fin peu après d'une part et d'autre part a fait naître une volonté de souvenirs et de mémoire importante.
Les acteurs de la libération de la France ont laissé des traces de leur passage que quelques personnes ont voulu matérialiser par des statues, des plaques mais aussi des bornes. Ces bornes montrent les routes empruntées par la 2e DB pour chasser l'occupant allemand.
C'est Madame Lebarbenchon, Maire de St Martin de Varreville, qui a concrétisé ce projet, mettant ainsi en exergue le devoir de mémoire de chaque descendant des Anciens de la 2e DB.
La première borne a été installée en 2004 sur la plage de Utah Beach en Normandie, suivie par celle d'Andelot (Haute-Marne) en 2006. Ce n'est qu'en 2010 que la voie de la 2e DB prend son importance, avec pour objectif avoué de mettre en place ces bornes dans toutes les communes traversées par la 2e DB (soit 109 au total). (extrait fondation-leclerc.com)

Vous appréciez le Journal de François ? Soutenez-le ! Merci.

Retourner à la page d'accueil - Retourner à la page "Patrimoine"

Vous appréciez le Journal de François ? Soutenez-le ! Merci.

Retourner à la page d'accueil Retourner à la page "Patrimoine"


Déposer un commentaire
1 commentaire(s)

Filtre anti-spam

GALVAN Marie - Il y a 24 jours
bravo ! j'adore votre journal....continuez !
Informations Newsletter
  • Inscrivez-vous aux newsletters du Journal :
    "Agenda du week-end" et "Infos de proximité"
Contact
11 allée du Clos Laisnées, 95120 Ermont
06 89 80 56 28