Accueil > Agenda > Théâtre : "Loin du ciel"
Restez informés
Inscrivez-vous
aux newsletters du Journal !
Je m'inscris

Théâtre : "Loin du ciel"

Théâtre LOIN DU CIEL Vendredi 9 novembre 2018
Deuil-la-Barre

A travers le théâtre, le festival hors norme, "Imago, art et handicap" permet à un large public de découvrir des artistes professionnels en situation de handicap et d’apporter un autre regard sur nos différences. Alors n'hésitez pas à découvrir la pièce "Loin du ciel" présentée par le "Théâtre du Cristal" et la Compagnie "Les Mots Cuits".
Josette Kalifa et les artistes de "Loin du Ciel" rencontreront le public à l’issue de la représentation

Présentation de la pièce (extrait communiqué de presse)
Ce récit raconte l’histoire d’une petite fille devenue adolescente, puis femme dans un corps « trop petit ». Trop petit au regard de quoi, de qui ?
C’est sur ce chemin que le spectateur est invité à suivre les protagonistes de cette histoire d’une vie. D’abord les parents venus d’Algérie, puis la naissance en France, l’école maternelle et primaire, l’adolescence, le temps des flirts, le départ aux Etats-Unis pour échapper à une destinée toute tracée et sans joie. Les Etats-Unis, autre culture, autre regard. Le vilain petit canard devient « princesse ». Retour en France, le rêve s’achève, ses démons la rattrapent. Devenue mère, la petite fille va grandir et aller à la rencontre d’elle-même, « Poncer le caillou » découvrir sa voix et sa voie en retrouvant sa nature propre, changer le scénario, nettoyer, défricher, élaguer, réaliser enfin le rêve de sa vie et se mettre à chanter. Sur le chemin, il y a la mère qui chantait en arabe, le père absent, l’enfant, les hommes, les amis qui l’ont accompagnée, encouragée, soignée.
Dans ce récit, il est question du chemin que cette petite fille va parcourir pour parvenir à l’acceptation de soi, à l’abandon de ses colères contre elle-même et les autres, à la liberté.
Ce texte pose la question du regard de l’autre quand il est dénué d’humanité à l’égard de ce qui est différent, de ce qui ne lui ressemble pas, rarement par méchanceté, juste par ignorance. Il est beaucoup question de la norme qui accentue les différences pour apparaître ensuite, aux yeux de l’enfant hors norme, une monstruosité.
Le texte de Josette Kalifa est extrêmement percutant. Il tire sa force de sa sobriété, d’une grande économie de moyens dans l’écriture : pas d’effets appuyés, de points de vue idéologiques ou de diatribes généralistes. Il y a simplement l’authenticité de la parole d’une femme qui conte par le menu les drames et les bonheurs de son existence, grands et petits, formant une fresque qui la dépasse, atteignant à une universalité qui va parfois bien au-delà de l’énoncé de son simple handicap et rejoint les questions existentielles que chacun rencontre dans sa vie.
Un spectacle plein d’espoir : malgré le chemin long et difficile parfois il n’est jamais trop tard. Toutes nos histoires se ressemblent. Le dénominateur commun étant notre besoin d’aimer et d’être aimé. L’amour seul peut nous faire grandir.

Mise en scène : Olivier Couder - Musique : Antoine Rosset - Avec : Josette Kalifa (comédienne et chanteuse), Antoine Rosset (piano), Gilbert Epron (comédien et manipulation)

Vendredi 9 novembre 2018 à 20h30 - Salle des fêtes 11 avenue Schaeffer Deuil-la-Barre – Tarif : 6,45 €, réduit : 3,05 € - Réservation au 01 34 28 65 83

Autres événements du Festival "Imago, art et handicap" de Deuil-la-Barre :

Samedi 10 novembre à 11h
Lectures "Poser des maux sur ses mots"

Samedi 10 novembre à 17h
Rencontre avec l’auteure jeunesse Sylvie Baussier

Mercredi 14 novembre à 14h30
Ciné-goûter : "Petites casseroles"


 

Théâtre LOIN DU CIEL Vendredi 9 novembre 2018
Deuil-la-Barre

A travers le théâtre, le festival hors norme, "Imago, art et handicap" permet à un large public de découvrir des artistes professionnels en situation de handicap et d’apporter un autre regard sur nos différences. Alors n'hésitez pas à découvrir la pièce "Loin du ciel" présentée par le "Théâtre du Cristal" et la Compagnie "Les Mots Cuits".
Josette Kalifa et les artistes de "Loin du Ciel" rencontreront le public à l’issue de la représentation

Présentation de la pièce (extrait communiqué de presse)
Ce récit raconte l’histoire d’une petite fille devenue adolescente, puis femme dans un corps « trop petit ». Trop petit au regard de quoi, de qui ?
C’est sur ce chemin que le spectateur est invité à suivre les protagonistes de cette histoire d’une vie. D’abord les parents venus d’Algérie, puis la naissance en France, l’école maternelle et primaire, l’adolescence, le temps des flirts, le départ aux Etats-Unis pour échapper à une destinée toute tracée et sans joie. Les Etats-Unis, autre culture, autre regard. Le vilain petit canard devient « princesse ». Retour en France, le rêve s’achève, ses démons la rattrapent. Devenue mère, la petite fille va grandir et aller à la rencontre d’elle-même, « Poncer le caillou » découvrir sa voix et sa voie en retrouvant sa nature propre, changer le scénario, nettoyer, défricher, élaguer, réaliser enfin le rêve de sa vie et se mettre à chanter. Sur le chemin, il y a la mère qui chantait en arabe, le père absent, l’enfant, les hommes, les amis qui l’ont accompagnée, encouragée, soignée.
Dans ce récit, il est question du chemin que cette petite fille va parcourir pour parvenir à l’acceptation de soi, à l’abandon de ses colères contre elle-même et les autres, à la liberté.
Ce texte pose la question du regard de l’autre quand il est dénué d’humanité à l’égard de ce qui est différent, de ce qui ne lui ressemble pas, rarement par méchanceté, juste par ignorance. Il est beaucoup question de la norme qui accentue les différences pour apparaître ensuite, aux yeux de l’enfant hors norme, une monstruosité.
Le texte de Josette Kalifa est extrêmement percutant. Il tire sa force de sa sobriété, d’une grande économie de moyens dans l’écriture : pas d’effets appuyés, de points de vue idéologiques ou de diatribes généralistes. Il y a simplement l’authenticité de la parole d’une femme qui conte par le menu les drames et les bonheurs de son existence, grands et petits, formant une fresque qui la dépasse, atteignant à une universalité qui va parfois bien au-delà de l’énoncé de son simple handicap et rejoint les questions existentielles que chacun rencontre dans sa vie.
Un spectacle plein d’espoir : malgré le chemin long et difficile parfois il n’est jamais trop tard. Toutes nos histoires se ressemblent. Le dénominateur commun étant notre besoin d’aimer et d’être aimé. L’amour seul peut nous faire grandir.

Mise en scène : Olivier Couder - Musique : Antoine Rosset - Avec : Josette Kalifa (comédienne et chanteuse), Antoine Rosset (piano), Gilbert Epron (comédien et manipulation)

Vendredi 9 novembre 2018 à 20h30 - Salle des fêtes 11 avenue Schaeffer Deuil-la-Barre – Tarif : 6,45 €, réduit : 3,05 € - Réservation au 01 34 28 65 83

Autres événements du Festival "Imago, art et handicap" de Deuil-la-Barre :

Samedi 10 novembre à 11h
Lectures "Poser des maux sur ses mots"

Samedi 10 novembre à 17h
Rencontre avec l’auteure jeunesse Sylvie Baussier

Mercredi 14 novembre à 14h30
Ciné-goûter : "Petites casseroles"


 

Vous appréciez le Journal de François ? Soutenez-le ! Merci.

Retourner à la page d'accueil - Retourner à la page "Agenda"

Vous appréciez le Journal de François ? Soutenez-le ! Merci.

Retourner à la page d'accueil Retourner à la page "Agenda"

Déposer un commentaire
0 commentaire(s)

Filtre anti-spam

Aucun commentaire

Informations Newsletter
  • Inscrivez-vous aux newsletters du Journal :
    "Agenda du week-end" et "Infos de proximité"
Contact
11 allée du Clos Laisnées, 95120 Ermont
06 89 80 56 28