Chargement ...
[Fermer]
[Fermer]

Saisissez votre adresse mail pour être informé des nouvelles du Journal de Fançois

Vous êtes ici: Page d'accueil > Histoire locale > Rencontres de François > Stéphane Hilleret, écrivain ermontois n'en revient toujours pas...
Les rencontres de François avec les personnalisés locales

Retrouvez ici
les entreprises
locales
qui font confiance
au Journal
de François

Derniers commentaires

Newsletter

Saisissez votre adresse mail pour être informé des nouvelles du Journal de François

Voir l'agenda culturel
Voir l'agenda expo
Voir l'agenda brocante
Librairie spéciale Vallée de Montmorency – Val d'Oise

Agenda culturel

Voir l'agenda complet
share

Stéphane Hilleret, écrivain ermontois, n'en revient toujours pas : ses trois livres sont édités en même temps !

Stéphane HilleretCela pourrait s'apparenter à un conte de fées pour Stéphane Hilleret : il a proposé modestement ses textes à des maisons d'édition qui ont répondu favorablement. Tout simplement ! L'écrivain ermontois se retrouve avec trois livres publiés en même temps. Partons à sa rencontre pour découvrir ce "phénomène" littéraire !

Stéphane, il va falloir nous livrer vos secrets. Quand de nombreux auteurs attendent vainement des réponses d'éditeurs, comment avez-vous fait pour voir vos trois livres publiés en même temps ?
Je vais vous avouer une chose : je crois que je n'en suis toujours pas revenu ! Pour être plus précis, le déclic s'est fait lorsque j'habitais à Montmorency. J'ai donné mon book avec mes différents textes à une personne qui travaillait dans le monde de l'édition. Elle m'a conseillé de les remanier, de les relier par domaine et de les proposer ensuite aux éditeurs. J'ai envoyé mes manuscrits en décembre 2016 et j'ai eu l'accord en janvier de cette année. Ce fut très rapide d'où ma surprise !

Tranches de vie de Stéphane HilleretDes éditeurs qui font confiance à un nouvel écrivain, ce n'est pas banal. Pouvez-vous nous présenter vos différents ouvrages ?
Ils sont vraiment très différents les uns des autres. En ce qui concerne "Tranche de vie", c'est comme l'indique le titre, des textes qui évoquent la chronologie d'une existence : ce sont des instants choisis de la jeunesse à la vieillesse : premières expériences amoureuses, premières bêtises, premiers jobs, le service militaire, la vie en entreprise, la vieillesse…

Est-ce autobiographique ?
Pas totalement. En effet, je m'appuie sur mon vécu mais, comme j'ai 54 ans, je dois aussi faire parler mon imagination pour la vieillesse ou pour l'évocation du mariage de ma fille… C'était amusant à écrire et je réussis, je l'espère, à faire réfléchir le lecteur sur ces scènes de la vie que tout le monde connaît.

Clin d'oeil de Stéphane HilleretSurprise avec deuxième livre "Clin d'œil". Nous vous retrouvons poète et vous nous offrez un recueil de petites fables ou contes tout en rimes. Vous visez le jeune public ?
Oui mais pas uniquement ! "Clin d'œil" s'adresse aux enfants mais aussi aux adultes. Les poèmes sont à "double sens". C'est ma marque de fabrique si j'ose dire ; j'aime les textes à tiroirs où le lecteur s'approprie le niveau de lecture qu'il souhaite.

Tous vos poèmes forment un ensemble homogène : ils sont construits de la même façon et cela donne un livre pédagogique qui devrait plaire aux enseignants…
Vous n'êtes pas le premier à me le faire remarquer. Une personne a acheté "Clin d'œil" et le lit à ses enfants chaque soir en choisissant un ou deux poèmes. Si des enseignants se l'approprient, j'en serais ravi !
La poésie, c'est une de mes facettes. J'aime, entre autres, Verlaine et la musicalité de ses textes. Relisez par exemple "Automne", célèbre poème utiliser comme déclencheur du fameux 6 juin 1944 : Les sanglots longs / Des violons / De l’automne / Blessent mon cœur / D’une langueur / Monotone… c'est superbe !

Joe de Stéphane HilleretEvoquons enfin "Joe", une nouvelle surprenante : à travers l'expérience humaine d'un lézard, vous offrez un regard sur notre société ponctué de multiples références. Et le tout en rendant hommage à Franz Kafka. Comment avez-vous abordé ce défi littéraire ?
C'est encore une fois un livre à double sens. Mais sans avoir lu Kafka, vous pouvez entrer dans cette nouvelle. L'hommage à mon auteur préféré, c'est surtout dans le style de l'écriture. Et, comme dans le "Procès" de Kafka, mon héros se retrouve dans une situation où on l'accuse mais on ne comprend pas pourquoi. D'autre part, comme je l'indique dans le livre, je rends aussi hommage aux résistants allemands. Pour tout vous dire, tout ce qui se rapporte à la 2e Guerre mondiale me passionne et cela transparait en filigrane dans cette nouvelle. En m'intéressant à ce conflit, je souhaite vraiment comprendre comment on est parvenu cette horreur : tuer 6 millions de personnes de manière industrielle.

Vos trois livres sont des récits courts : une nouvelle, un recueil de textes ou de poèmes. Est-ce un choix ?
Oui, j'aime aller à l'essentiel ! Pas la peine d'en rajouter ! Mais ma nouvelle futuriste que je prépare sera plus longue.

Vous me tendez une perche ! Pouvez-vous m'en dire plus sur votre prochain ouvrage ?
Je vais une nouvelle fois changer de style. Je prépare une nouvelle futuriste : un homme plongé dans un autre univers, cela offre une liberté exceptionnelle… J'ai lu beaucoup de livres de science-fiction dans ma jeunesse comme toute la série des "Conquérants de l'impossible" de Philippe Ebly. Cela a dû m'influencer !!
Mais la création n'est pas linéaire pour moi : il faut que je sois dans de bonnes conditions pour écrire. C'est souvent en vacances, dans des lieux que j'apprécie comme l'Ardèche ou la Haute-Loire, que j'écris et que je laisse mon imagination voyager !

Grand merci à Stéphane pour son accueil et sa disponibilité.

"Tranches de vie" de Stéphane Hilleret - 60 pages - 12 € - Editions Jets d'encre.
"Clin d'oeil" de Stéphane Hilleret - 78 pages - 10 € - Editions Amalthée.
"Joe (ou ma vérité « ou ma véritéad absurdum »" de Stéphane Hilleret - 44 pages - 8 € - Editions Amalthée.

Stéphane HilleretCela pourrait s'apparenter à un conte de fées pour Stéphane Hilleret : il a proposé modestement ses textes à des maisons d'édition qui ont répondu favorablement. Tout simplement ! L'écrivain ermontois se retrouve avec trois livres publiés en même temps. Partons à sa rencontre pour découvrir ce "phénomène" littéraire !

Stéphane, il va falloir nous livrer vos secrets. Quand de nombreux auteurs attendent vainement des réponses d'éditeurs, comment avez-vous fait pour voir vos trois livres publiés en même temps ?
Je vais vous avouer une chose : je crois que je n'en suis toujours pas revenu ! Pour être plus précis, le déclic s'est fait lorsque j'habitais à Montmorency. J'ai donné mon book avec mes différents textes à une personne qui travaillait dans le monde de l'édition. Elle m'a conseillé de les remanier, de les relier par domaine et de les proposer ensuite aux éditeurs. J'ai envoyé mes manuscrits en décembre 2016 et j'ai eu l'accord en janvier de cette année. Ce fut très rapide d'où ma surprise !

Tranches de vie de Stéphane HilleretDes éditeurs qui font confiance à un nouvel écrivain, ce n'est aps banal. Pouvez-vous nous présenter vos différents ouvrages ?
Ils sont vraiment très différents les uns des autres. En ce qui concerne "Tranche de vie", c'est comme l'indique le titre, des textes qui évoquent la chronologie d'une existence : ce sont des instants choisis de la jeunesse à la vieillesse : premières expériences amoureuses, premières bêtises, premiers jobs, le service militaire, la vie en entreprise, la vieillesse…

Est-ce autobiographique ?
Pas totalement. En effet, je m'appuie sur mon vécu mais, comme j'ai 54 ans, je dois aussi faire parler mon imagination pour la vieillesse ou pour l'évocation du mariage de ma fille… C'était amusant à écrire et je réussis, je l'espère, à faire réfléchir le lecteur sur ces scènes de la vie que tout le monde connaît.

Clin d'oeil de Stéphane HilleretSurprise avec deuxième livre "Clin d'œil". Nous vous retrouvons poète et vous nous offrez un recueil de petites fables ou contes tout en rimes. Vous visez le jeune public ?
Oui mais pas uniquement ! "Clin d'œil" s'adresse aux enfants mais aussi aux adultes. Les poèmes sont à "double sens". C'est ma marque de fabrique si j'ose dire ; j'aime les textes à tiroirs où le lecteur s'approprie le niveau de lecture qu'il souhaite.

Tous vos poèmes forment un ensemble homogène : ils sont construits de la même façon et cela donne un livre pédagogique qui devrait plaire aux enseignants…
Vous n'êtes pas le premier à me le faire remarquer. Une personne a acheté "Clin d'œil" et le lit à ses enfants chaque soir en choisissant un ou deux poèmes. Si des enseignants se l'approprient, j'en serais ravi !
La poésie, c'est une de mes facettes. J'aime, entre autres, Verlaine et la musicalité de ses textes. Relisez par exemple "Automne", célèbre poème utiliser comme déclencheur du fameux 6 juin 1944 : Les sanglots longs / Des violons / De l’automne / Blessent mon cœur / D’une langueur / Monotone… c'est superbe !

Joe de Stéphane HilleretEvoquons enfin "Joe", une nouvelle surprenante : à travers l'expérience humaine d'un lézard, vous offrez un regard sur notre société ponctué de multiples références. Et le tout en rendant hommage à Franz Kafka. Comment avez-vous abordé ce défi littéraire ?
C'est encore une fois un livre à double sens. Mais sans avoir lu Kafka, vous pouvez entrer dans cette nouvelle. L'hommage à mon auteur préféré, c'est surtout dans le style de l'écriture. Et, comme dans le "Procès" de Kafka, mon héros se retrouve dans une situation où on l'accuse mais on ne comprend pas pourquoi. D'autre part, comme je l'indique dans le livre, je rends aussi hommage aux résistants allemands. Pour tout vous dire, tout ce qui se rapporte à la 2e Guerre mondiale me passionne et cela transparait en filigrane dans cette nouvelle. En m'intéressant à ce conflit, je souhaite vraiment comprendre comment on est parvenu cette horreur : tuer 6 millions de personnes de manière industrielle.

Vos trois livres sont des récits courts : une nouvelle, un recueil de textes ou de poèmes. Est-ce un choix ?
Oui, j'aime aller à l'essentiel ! Pas la peine d'en rajouter ! Mais ma nouvelle futuriste que je prépare sera plus longue.

Vous me tendez une perche ! Pouvez-vous m'en dire plus sur votre prochain ouvrage ?
Je vais une nouvelle fois changer de style. Je prépare une nouvelle futuriste : un homme plongé dans un autre univers, cela offre une liberté exceptionnelle… J'ai lu beaucoup de livres de science-fiction dans ma jeunesse comme toute la série des "Conquérants de l'impossible" de Philippe Ebly. Cela a dû m'influencer !!
Mais la création n'est pas linéaire pour moi : il faut que je sois dans de bonnes conditions pour écrire. C'est souvent en vacances, dans des lieux que j'apprécie comme l'Ardèche ou la Haute-Loire, que j'écris et que je laisse mon imagination voyager !

Grand merci à Philippe pour son accueil et sa disponibilité.

"Tranches de vie" de Stéphane Hilleret - 60 pages - 12 € - Editions Jets d'encre.
"Clin d'oeil" de Stéphane Hilleret - 78 pages - 10 € - Editions Amalthée.
"Joe (ou ma vérité « ou ma véritéad absurdum »" de Stéphane Hilleret - 44 pages - 8 € - Editions Amalthée.


Déposer un commentaire
1 commentaire(s)

Filtre anti-spam

marie stephane vaugien - Il y a 28 jours
Je fais des ateliers slam/poésie avec les enfants, je vais me jeter sur le recueil poésie!! Bravo pour ce triplet!!