Accueil > Histoire locale > Personnalités locales > René Cassin : il a vécu à Andilly et repose… au Panthéon !
Restez informés
Inscrivez-vous
aux newsletters du Journal !
Je m'inscris

René Cassin : il a vécu à Andilly et repose… au Panthéon !

Publié le : 05-08-2019

René CassinSimone Veil et son époux rejoindront le Panthéon. A cette occasion, il m'a semblé opportun de rappeler qu'une personnalité de la Vallée de Montmorency y repose également. Il s'agit de René Cassin qui a vécu quelques années à Andilly.

Flash-back : en 1968, le prix Nobel de la Paix est décerné à… René Cassin, président de la Cour européenne des droits de l'homme. Récompense méritée pour ce juriste né en 1887 à Bayonne qui, durant toute sa vie, a œuvré pour la paix. En effet, il a été membre de la délégation française à la Société des Nations de 1924 jusqu'en 1938. Dans ces années trente, il a aussi vite pris conscience du danger de la politique menée par Hitler. C'est pourquoi, dès le 24 juin 1940, il rejoint l'Angleterre et le Général de Gaulle qui lui demande aussitôt d'écrire les statuts de la France libre, négociés avec Winston Churchill. Puis de 1943 à 1945, il représentera la France à la Conférence permanente des ministres de l'Éducation alliés et fait partie des fondateurs de l'UNESCO.

Château des Sources devenue Mairie d'AndillyC'est en 1943 que René Cassin acheta à Andilly le "Château des Sources", construit par Alfred Deschars, maire de la ville de 1896 jusqu'en 1920. Après le décès de celui-ci en 1922, son épouse gardera la propriété jusqu'en 1943 avant de la vendre au diplomate français. René Cassin sera propriétaire du château pendant 18 ans puis revendra la demeure à Arnaud Frei, le maire de la ville.

Après-guerre, René Cassin fait partie des rédacteurs de la fameuse Déclaration universelle des Droits de l'Homme, adoptée à Paris en 1948.
Parmi les nombreuses étapes importantes de sa vie, nous le retrouvons Président du Conseil constitutionnel provisoire en 1958 : il proclamera officiellement l'élection du général de Gaulle à la présidence de la République. Enfin, de 1959 à 1965, il devient vice-président de la Cour européenne des droits de l'homme, puis de 1965 à 1968, il en sera le président.
Plaque de la rue René CassinEn 1971, il reviendra à Andilly pour inaugurer la rue qui porte son nom. Notons que le Château des Sources est devenu l'actuelle mairie d'Andilly !
René Cassin s'éteindra en 1976 à Paris et le 5 octobre 1987, onze ans après sa mort et à l'occasion du centième anniversaire de sa naissance, sa dépouille a été transférée au Panthéon à Paris. (voir video ci-dessous)

 

 

 

René CassinSimone Veil et son époux rejoindront le Panthéon. A cette occasion, il m'a semblé opportun de rappeler qu'une personnalité de la Vallée de Montmorency y repose également. Il s'agit de René Cassin qui a vécu quelques années à Andilly.

Flash-back : en 1968, le prix Nobel de la Paix est décerné à… René Cassin, président de la Cour européenne des droits de l'homme. Récompense méritée pour ce juriste né en 1887 à Bayonne qui, durant toute sa vie, a œuvré pour la paix. En effet, il a été membre de la délégation française à la Société des Nations de 1924 jusqu'en 1938. Dans ces années trente, il a aussi vite pris conscience du danger de la politique menée par Hitler. C'est pourquoi, dès le 24 juin 1940, il rejoint l'Angleterre et le Général de Gaulle qui lui demande aussitôt d'écrire les statuts de la France libre, négociés avec Winston Churchill. Puis de 1943 à 1945, il représentera la France à la Conférence permanente des ministres de l'Éducation alliés et fait partie des fondateurs de l'UNESCO.

Château des Sources devenue Mairie d'AndillyC'est en 1943 que René Cassin acheta à Andilly le "Château des Sources", construit par Alfred Deschars, maire de la ville de 1896 jusqu'en 1920. Après le décès de celui-ci en 1922, son épouse gardera la propriété jusqu'en 1943 avant de la vendre au diplomate français. René Cassin sera propriétaire du château pendant 18 ans puis revendra la demeure à Arnaud Frei, le maire de la ville.

Après-guerre, René Cassin fait partie des rédacteurs de la fameuse Déclaration universelle des Droits de l'Homme, adoptée à Paris en 1948.
Parmi les nombreuses étapes importantes de sa vie, nous le retrouvons Président du Conseil constitutionnel provisoire en 1958 : il proclamera officiellement l'élection du général de Gaulle à la présidence de la République. Enfin, de 1959 à 1965, il devient vice-président de la Cour européenne des droits de l'homme, puis de 1965 à 1968, il en sera le président.
Plaque de la rue René CassinEn 1971, il reviendra à Andilly pour inaugurer la rue qui porte son nom. Notons que le Château des Sources est devenu l'actuelle mairie d'Andilly !
René Cassin s'éteindra en 1976 à Paris et le 5 octobre 1987, onze ans après sa mort et à l'occasion du centième anniversaire de sa naissance, sa dépouille a été transférée au Panthéon à Paris. (voir video ci-dessous)

 

 

 


Déposer un commentaire
0 commentaire(s)

Filtre anti-spam

Aucun commentaire

Informations Newsletter
  • Inscrivez-vous aux newsletters du Journal :
    "Agenda du week-end" et "Infos de proximité"
Contact
11 allée du Clos Laisnées, 95120 Ermont
06 89 80 56 28