Chargement ...
[Fermer]
[Fermer]

Saisissez votre adresse mail pour être informé des nouvelles du Journal de Fançois

Vous êtes ici: Page d'accueil > Culture > Littérature > Rencontre avec Philippe Di Maria, qui connaît le succès avec "Mystère à Saint-Leu".
Les rencontres de François avec les personnalisés locales

Retrouvez ici
les entreprises
locales
qui font confiance
au Journal
de François

Derniers commentaires

Newsletter

Saisissez votre adresse mail pour être informé des nouvelles du Journal de François

Voir l'agenda culturel
Voir l'agenda expo
Voir l'agenda brocante
Librairie spéciale Vallée de Montmorency – Val d'Oise

Agenda culturel

Voir l'agenda complet
share

Rencontre avec Philippe Di Maria qui connaît le succès avec "Mystère à Saint-Leu".

Philippe Di MariaJ'ai rencontré pour la première fois Philippe Di Maria au premier salon des auteurs de Val-et-Forêt qui a eu lieu en octobre dernier. A cette occasion, nous avions convenu de nous revoir afin de mieux faire connaissance pour que vous, les lecteurs du Journal, vous découvriez l'auteur de "Mystère à Saint-Leu", livre jeunesse qui rencontre un succès mérité.

"Mystère à Saint-Leu", votre premier roman jeunesse rencontre un certain succès. Vous y attendiez-vous ?
A vrai dire, "Mystère à Saint-leu" représente pour moi une parenthèse dans mon cheminement littéraire.
Au départ, ce sont les Editions Valhermeil qui m'avaient proposé d'écrire un roman qui devait débuter une série de polars pour les jeunes avec, chaque fois, une ville de la Vallée de Montmorency comme décor. Malheureusement, les éditions Valhermeil ont cessé leur activité mais j'ai pu tout de même éditer le livre grâce à un ami responsable des éditions "Fantamask éditions"

Mystère à Saint-Leu de Philippe Di Maria"Mystère à Saint-Leu", la "parenthèse littéraire jeunesse" de Philippe Di Maria, mérite vraiment d'être découverte. Cela va réjouir tous les jeunes adeptes d'enquête à suspens : En effet des détectives en herbe parviennent à déjouer les pièges tendus par l'Hydre, une société secrète qui se dit héritière du trésor de Louis Napoléon. De nombreux rebondissements rendent cette enquête alerte et passionnante !
Une seule condition pour lire ce roman : ne pas être claustrophobes car nos jeunes parcourent à de nombreuses reprises les nombreux souterrains de la ville… !
Outre cette fraîcheur, "Mystère à Saint-Leu" permet de découvrir l'histoire de quelques lieux historiques de la ville comme la croix du prince de Condé ou bien la crypte de l'église Saint-Leu-Saint-Gilles.
Un vrai coup de cœur et une belle idée de cadeau à offrir à tous les jeunes de la région.

Le sablier de Philippe Di MariaQuant  au "Sablier", il rassemble des nouvelles qui, pour la plupart, ont reçu un bel accueil lors de différents concours littéraires (prix Philippe Delerm, Prix Annie Ernaux…). Parmi celles-ci, je vous conseille vivement "Photogravies", "A la guerre" qui m'ont beaucoup touché. 

On retrouve dans "Mystère à Saint-Leu" l'esprit Club des Cinq qui a fait rêver la plupart d'entre nous !
La comparaison est sympathique. Pour ma part, j'ai dû adapter mon vocabulaire, faire un travail de recherches historiques et insérer du suspens. Le livre fonctionne bien même s'il n'est pas disponible partout. Je remercie d'ailleurs les libraires d'Ermont et de Saint-Leu de le distribuer.

Effectuons ensemble un petit flash back : vous êtes guitariste, professeur de musique au collège de Bury de Margency et l'on vous retrouve dans la peau d'un écrivain… Quel a été le déclic qui vous a donné le goût d'écrire ?
Lorsque ma fille était petite, je lui racontais chaque soir une histoire que j'inventais. Un jour, j'ai retranscrit l'histoire de la veille sur un cahier. Cela a plu,  ma famille m'a encouragé. Ayant une certaine capacité inventive, j'ai écrit d'autres nouvelles dont certaines ont reçu un bel accueil lors de concours et d'autres qui furent lauréates (prix Annie Ernaux, prix Philippe Delerm, Prix de la nouvelle policière de Bessancourt…). Elles sont d'ailleurs regroupées dans "Le sablier" (Editions Fantasmak)

Quels sont vos projets ?
Je suis en train de finir le premier tome d'un gros roman qui "revisite" à sa manière la "Divine comédie" de Dante ce qui peut paraître bien présomptueux, je le reconnais. J'apprécie beaucoup les chroniques de Philippe Muray et les textes de Guy Debord et c'est sur ces influences que je m'appuie. Je mêle mes souvenirs de Paris où je suis né (au pied de la butte Montmartre) et une enquête dans les différents cercles de l'Enfer du monde moderne… C'est un livre assez sombre, je le reconnais. Je vous donne en exclusivité son titre : "Laissez toute espérance…"

Votre prochain roman comme vos nouvelles publiées dans "Le sablier" vous offrent l'occasion d'exprimer votre côté "rebelle" ?
C'est vrai que j'ai un côté un peu "anar". Je ne trouve pas l'évolution de monde très positive, je regrette le "formatage" des esprits, une communication "télé" guidée

Finissons tout de même sur une note positive. Vous habitez Saint-Leu-la-Forêt, appréciez-vous la vallée de Montmorency.
Après être né et avoir vécu uniquement à Paris, j'ai opté pour Saint-Leu lorsque ma famille s'est agrandie. J'apprécie l'esprit encore villageois de Saint-Leu et ne puis plus me passer de la Forêt de Montmorency, le poumon vert de la région.

Merci à Philippe pour sa disponibilité.

Retrouvez vite les livres de Philippe Di Maria principalement dans les librairies A la page" de Saint-Leu, "Lecut" d'Ermont et bien sûr aux éditions Fantasmak.

Bonus >> présentation vidéo du "Mystère  à Saint-Leu" et du "Sablier".

 

LES CHOIX CULTURE

Enfin, nouveau rendez-vous : les invités du Journal nous donnent leurs choix culture. Philippe Di Maria inaugure cette nouvelle rubrique.

Littérature
Essais de Philippe Muray
Toute l'oeuvre de Shakespeare
François Ricard "La Génération lyrique"

Musique
Les Beatles
Beethoven
La musique indienne

Cinéma
Denys Arcand : "L'âge des ténèbres" "Le déclin de l'empire américain" "Les invasions barbares"
Orson Welles

Philippe Di MariaJ'ai rencontré pour la première fois Philippe Di Maria au premier salon des auteurs de Val-et-Forêt qui a eu lieu en octobre dernier. A cette occasion, nous avions convenu de nous revoir afin de mieux faire connaissance pour que vous, les lecteurs du Journal, vous découvriez l'auteur de "Mystère à Saint-Leu", livre jeunesse qui rencontre un succès mérité.

"Mystère à Saint-Leu", votre premier roman jeunesse rencontre un certain succès. Vous y attendiez-vous ?
A vrai dire, "Mystère à Saint-leu" représente pour moi une parenthèse dans mon cheminement littéraire.
Au départ, ce sont les Editions Valhermeil qui m'avaient proposé d'écrire un roman qui devait débuter une série de polars pour les jeunes avec, chaque fois, une ville de la Vallée de Montmorency comme décor. Malheureusement, les éditions Valhermeil ont cessé leur activité mais j'ai pu tout de même éditer le livre grâce à un ami responsable des éditions "Fantamask éditions"

Mystère à Saint-Leu de Philippe Di Maria"Mystère à Saint-Leu", la "parenthèse littéraire jeunesse" de Philippe Di Maria, mérite vraiment d'être découverte. Cela va réjouir tous les jeunes adeptes d'enquête à suspens : En effet des détectives en herbe parviennent à déjouer les pièges tendus par l'Hydre, une société secrète qui se dit héritière du trésor de Louis Napoléon. De nombreux rebondissements rendent cette enquête alerte et passionnante !
Une seule condition pour lire ce roman : ne pas être claustrophobes car nos jeunes parcourent à de nombreuses reprises les nombreux souterrains de la ville… !
Outre cette fraîcheur, "Mystère à Saint-Leu" permet de découvrir l'histoire de quelques lieux historiques de la ville comme la croix du prince de Condé ou bien la crypte de l'église Saint-Leu-Saint-Gilles.
Un vrai coup de cœur et une belle idée de cadeau à offrir à tous les jeunes de la région.

Le sablier de Philippe Di MariaQuant  au "Sablier", il rassemble des nouvelles qui, pour la plupart, ont reçu un bel accueil lors de différents concours littéraires (prix Philippe Delerm, Prix Annie Ernaux…). Parmi celles-ci, je vous conseille vivement "Photogravies", "A la guerre" qui m'ont beaucoup touché. 

On retrouve dans "Mystère à Saint-Leu" l'esprit Club des Cinq qui a fait rêver la plupart d'entre nous !
La comparaison est sympathique. Pour ma part, j'ai dû adapter mon vocabulaire, faire un travail de recherches historiques et insérer du suspens. Le livre fonctionne bien même s'il n'est pas disponible partout. Je remercie d'ailleurs les libraires d'Ermont et de Saint-Leu de le distribuer.

Effectuons ensemble un petit flash back : vous êtes guitariste, professeur de musique au collège de Bury de Margency et l'on vous retrouve dans la peau d'un écrivain… Quel a été le déclic qui vous a donné le goût d'écrire ?
Lorsque ma fille était petite, je lui racontais chaque soir une histoire que j'inventais. Un jour, j'ai retranscrit l'histoire de la veille sur un cahier. Cela a plu,  ma famille m'a encouragé. Ayant une certaine capacité inventive, j'ai écrit d'autres nouvelles dont certaines ont reçu un bel accueil lors de concours et d'autres qui furent lauréates (prix Annie Ernaux, prix Philippe Delerm, Prix de la nouvelle policière de Bessancourt…). Elles sont d'ailleurs regroupées dans "Le sablier" (Editions Fantasmak)

Quels sont vos projets ?
Je suis en train de finir le premier tome d'un gros roman qui "revisite" à sa manière la "Divine comédie" de Dante ce qui peut paraître bien présomptueux, je le reconnais. J'apprécie beaucoup les chroniques de Philippe Muray et les textes de Guy Debord et c'est sur ces influences que je m'appuie. Je mêle mes souvenirs de Paris où je suis né (au pied de la butte Montmartre) et une enquête dans les différents cercles de l'Enfer du monde moderne… C'est un livre assez sombre, je le reconnais. Je vous donne en exclusivité son titre : "Laissez toute espérance…"

Votre prochain roman comme vos nouvelles publiées dans "Le sablier" vous offrent l'occasion d'exprimer votre côté "rebelle" ?
C'est vrai que j'ai un côté un peu "anar". Je ne trouve pas l'évolution de monde très positive, je regrette le "formatage" des esprits, une communication "télé" guidée

Finissons tout de même sur une note positive. Vous habitez Saint-Leu-la-Forêt, appréciez-vous la vallée de Montmorency.
Après être né et avoir vécu uniquement à Paris, j'ai opté pour Saint-Leu lorsque ma famille s'est agrandie. J'apprécie l'esprit encore villageois de Saint-Leu et ne puis plus me passer de la Forêt de Montmorency, le poumon vert de la région.

Merci à Philippe pour sa disponibilité.

Retrouvez vite les livres de Philippe Di Maria principalement dans les librairies A la page" de Saint-Leu, "Lecut" d'Ermont et bien sûr aux éditions Fantasmak.

Bonus >> présentation vidéo du "Mystère  à Saint-Leu" et du "Sablier".

 

LES CHOIX CULTURE

Enfin, nouveau rendez-vous : les invités du Journal nous donnent leurs choix culture. Philippe Di Maria inaugure cette nouvelle rubrique.

Littérature
Essais de Philippe Muray
Toute l'oeuvre de Shakespeare
François Ricard "La Génération lyrique"

Musique
Les Beatles
Beethoven
La musique indienne

Cinéma
Denys Arcand : "L'âge des ténèbres" "Le déclin de l'empire américain" "Les invasions barbares"
Orson Welles

Vous appréciez le Journal de François ? Soutenez-le ! Merci.

Retourner à la page d'accueil - Retourner à la page "Littérature"

Vous appréciez le Journal de François ? Soutenez-le ! Merci.

Retourner à la page d'accueil Retourner à la page "Littérature"


Déposer un commentaire
4 commentaire(s)

Filtre anti-spam

Marie-Laura Elia 3'3 - Il y a 2 ans
Coucou :)
cela fait 4 ans que j'ai comme professeur de musique monsieur Di Maria :) !!!! Il est trop cool.
Je vous conseil de lire son livre "le sablier" et "mystère à saint-leu" ils sont trop bien ^.^
Marine Moulies eleve de 5°5 - Il y a 4 ans
salut,
Caroline a raison!!!! M. Di Maria est un professeur génial, j'aime aller écouter son cours. Ces livres (super livres) se trouvent aussi au CDI du collège. :) !!!
CAROLINE LEFEVRE ELEVE DE 6°4 - Il y a 4 ans
Et oui c encore moi je viens enfin de terminer son livre le sablier il est super je vous le conseille :) :) : ) :) : ) :) : ) : ) : )
caroline lefevre - Il y a 4 ans
CC,
Moi c'est Caroline une de ses élèves de 6°4.
J'ai lu son livre mystère à st leu et il est génial.
Moi qui d'habitude n'aime pas les romans policiers car il n'y a pas assez de suspens là il y en a et donc il me plait évidement.
Mr Di Maria est quelq'un de très gentil en tant que prof de musique.
Vraiment lisez son livre il est super bien.