Accueil > Tourisme > Les Apprentis Vagabonds > Rejoignons Amélie de Saint-Gratien et son ami Vincent : ils marchent… direction la Chine !
Restez informés
Inscrivez-vous
aux newsletters du Journal !
Je m'inscris

Rejoignons Amélie de Saint-Gratien et son ami Vincent : ils marchent… direction la Chine !

Publié le : 15-01-2018

Apprentis Vagabonds - randonnéesFaisons connaissance avec Amélie de Saint-Gratien et son ami Vincent : ils se sont lancés dans une aventure exceptionnelle : rejoindre la Chine… à pied ou en autostop ! Sur le papier, cela représente 15 000 km à parcourir avant de rejoindre les côtes chinoises.
Apprentis Vagabonds : moins 8 degrés !Et bonne nouvelle chères lectrices et lecteurs : nous accompagnerons nos "Apprentis Vagabonds" (c'est le nom de leur page facebook) dans leur périple en les retrouvant régulièrement au cœur du journal. Ils partageront avec nous leur aventure, leurs rencontres, leurs émotions…

Ils ont commencé leur longue randonnée le mardi 17 octobre 2017 à Lacanau en Gironde. Après avoir traversé la France et la Suisse, ils traversent actuellement la Bavière (8 janvier 2018). Il est grand temps de recueillir leurs premières impressions, trois mois après leur départ.

 

Apprentis Vagabonds - Le jour du départ à LacanauAmélie et Vincent, comment est venue cette idée folle de rejoindre la Chine à pied ?
Vincent : Depuis mes premières randonnées sur plusieurs jours, il y a déjà quelques années, une envie de voyage a grandi en moi. Une envie de prendre le temps dans cette société où tout va vite. Une envie de découvrir le monde de mes propres yeux, de découvrir des pays et paysages, des cultures, des personnes. Une envie de m'alléger aussi.
La randonnée ayant initié ce processus, c'est naturellement que l'idée de faire le voyage à pied m'est venue.
Pourquoi la Chine ? Et pourquoi pas ? Je suis né sur cette grosse "Ile". Aller d'un bord à l'autre me paraît un bon moyen de la visiter.
Amelie : Moi j'ai toujours voulu voyager et aimé randonner, me perdre en pleine nature. Je l'ai fait un peu pendant mes études. Avec le travail, j'ai mis de côté ces loisirs. Après 5 années de boulot à Paris, j'ai eu besoin de faire une pause. Je souhaitais prendre le temps, débrancher, me retrouver. Et profiter de cette trêve pour découvrir le monde. Vincent m'a parlé de son projet. Il m'a paru complètement fou. Mais l'idée était là, dans ma tête et ne m'a plus quittée jusqu'à ce que l'on se lance.

Vous êtes partis de Lacanau (Gironde) le 17 octobre dernier. Après avoir traversé la France et la Suisse en trois mois, quelles sont vos premières surprises que vous souhaitez partager ?
Vincent : L'hospitalité est notre plus belle découverte. Quelle bonne surprise lorsqu'une personne vient vers vous alors que vous vous apprêtez à monter votre tente et vous propose l'hébergement. Cela restera des soirées inoubliables.
Un autre exemple est la descente en luge en Suisse proposée par Marcus : « D'ici à Wattwill (Suisse) c'est 45 minutes à pied. Sinon c'est 4 minutes en luge. Si vous voulez je vous offre le thé et vous prête 2 luges. » Un peu qu'on veut !
Amélie : Nous nous étonnons encore de l'énergie que nous procure un simple échange avec quelqu'un de curieux qui nous souhaite bonne chance ou un petit geste comme un second café offert.
Le couchsurfing est l'autre bonne surprise. Il est si bien répandu en Europe que nous pourrions marcher d'hôtes en hôtes. Pour nous c'est un très bon moyen de rencontrer des habitants de chaque région traversée ainsi que des amoureux du voyage.
La dernière bonne surprise est le nombre de voyageurs croisés sur le chemin. Plusieurs ont traversé le continent ou l'Amérique en autostop, d'autres ont voyagé en voilier ou en van. Tant de vagabonds ! Notre projet n'est finalement pas si fou et encore moins impossible.

Apprentis Vagabonds - Rencontre avec la neigeVotre voyage est aussi un défi sportif même si vous n'avez pas d'objectif précis au niveau des distances parcourues chaque jour. Comment allez-vous ? Le froid et la neige ne vous posent pas trop de problème dans votre marche ?
Amélie : Merveilleusement bien ! Notre dos et nos pieds s'habituent à la marche et au sac. Nous écoutons notre corps et n'hésitons pas à ralentir ou à prendre une journée de pause au besoin. Pour le moment seules deux ampoules et un petit rhume sont à déplorer.
Le moral est bon. Les rencontres nous boostent. Notre matériel nous tient bien chaud. Je supporte mieux le manque de confort que je ne l'imaginais.
Vincent : Le froid ne nous a pas encore empêchés d'avancer mais nous devons nous adapter à l'hiver. Nos étapes sont petites car les journées sont courtes. Nous dormons moins sous tente pour privilégier le couchsurfing. Nous étudions le relief pour définir notre itinéraire. Par exemple, nous contournons les Alpes, très enneigées à cette saison, en passant par la Bavière, en Allemagne.

Enfin, les lecteurs du Journal de François vont suivre de manière régulière vos aventures. Avez-vous un petit message pour eux et quels conseils donneriez-vous pour ceux qui sont tentés par une aventure similaire à la vôtre ?
Vincent : Expérimenter est un bon moyen d'apprendre. Explorer et voir de ses propres yeux efface nombre d'a priori. Nous nous créons souvent des barrières, nous persuadant que certaines ambitions sont inaccessibles.
Amélie : "Je n'ai pas le temps, pas l'argent. Je n'y arriverai pas. C'est trop dangereux." Mais si, c'est possible ! Alors lancez-vous !

,A très bientôt pour la suite de vos aventures ! Merci Amélie et Vincent.

Apprentis Vagabonds - L'hospitalité

Apprentis Vagabonds - Ancien Volcan
Apprentis Vagabonds - Lac de Lucerne


Contact :  Page facebook et site internet des "Apprentis Vagabonds

 

 

Apprentis Vagabonds - randonnéesFaisons connaissance avec Amélie de Saint-Gratien et son ami Vincent : ils se sont lancés dans une aventure exceptionnelle : rejoindre la Chine… à pied ou en autostop ! Sur le papier, cela représente 15 000 km à parcourir avant de rejoindre les côtes chinoises.
Apprentis Vagabonds : moins 8 degrés !Et bonne nouvelle chères lectrices et lecteurs : nous accompagnerons nos "Apprentis Vagabonds" (c'est le nom de leur page facebook) dans leur périple en les retrouvant régulièrement au cœur du journal. Ils partageront avec nous leur aventure, leurs rencontres, leurs émotions…

Ils ont commencé leur longue randonnée le mardi 17 octobre 2017 à Lacanau en Gironde. Après avoir traversé la France et la Suisse, ils traversent actuellement la Bavière (8 janvier 2018). Il est grand temps de recueillir leurs premières impressions, trois mois après leur départ.

 

Apprentis Vagabonds - Le jour du départ à LacanauAmélie et Vincent, comment est venue cette idée folle de rejoindre la Chine à pied ?
Vincent : Depuis mes premières randonnées sur plusieurs jours, il y a déjà quelques années, une envie de voyage a grandi en moi. Une envie de prendre le temps dans cette société où tout va vite. Une envie de découvrir le monde de mes propres yeux, de découvrir des pays et paysages, des cultures, des personnes. Une envie de m'alléger aussi.
La randonnée ayant initié ce processus, c'est naturellement que l'idée de faire le voyage à pied m'est venue.
Pourquoi la Chine ? Et pourquoi pas ? Je suis né sur cette grosse "Ile". Aller d'un bord à l'autre me paraît un bon moyen de la visiter.
Amelie : Moi j'ai toujours voulu voyager et aimé randonner, me perdre en pleine nature. Je l'ai fait un peu pendant mes études. Avec le travail, j'ai mis de côté ces loisirs. Après 5 années de boulot à Paris, j'ai eu besoin de faire une pause. Je souhaitais prendre le temps, débrancher, me retrouver. Et profiter de cette trêve pour découvrir le monde. Vincent m'a parlé de son projet. Il m'a paru complètement fou. Mais l'idée était là, dans ma tête et ne m'a plus quittée jusqu'à ce que l'on se lance.

Vous êtes partis de Lacanau (Gironde) le 17 octobre dernier. Après avoir traversé la France et la Suisse en trois mois, quelles sont vos premières surprises que vous souhaitez partager ?
Vincent : L'hospitalité est notre plus belle découverte. Quelle bonne surprise lorsqu'une personne vient vers vous alors que vous vous apprêtez à monter votre tente et vous propose l'hébergement. Cela restera des soirées inoubliables.
Un autre exemple est la descente en luge en Suisse proposée par Marcus : « D'ici à Wattwill (Suisse) c'est 45 minutes à pied. Sinon c'est 4 minutes en luge. Si vous voulez je vous offre le thé et vous prête 2 luges. » Un peu qu'on veut !
Amélie : Nous nous étonnons encore de l'énergie que nous procure un simple échange avec quelqu'un de curieux qui nous souhaite bonne chance ou un petit geste comme un second café offert.
Le couchsurfing est l'autre bonne surprise. Il est si bien répandu en Europe que nous pourrions marcher d'hôtes en hôtes. Pour nous c'est un très bon moyen de rencontrer des habitants de chaque région traversée ainsi que des amoureux du voyage.
La dernière bonne surprise est le nombre de voyageurs croisés sur le chemin. Plusieurs ont traversé le continent ou l'Amérique en autostop, d'autres ont voyagé en voilier ou en van. Tant de vagabonds ! Notre projet n'est finalement pas si fou et encore moins impossible.

Apprentis Vagabonds - Rencontre avec la neigeVotre voyage est aussi un défi sportif même si vous n'avez pas d'objectif précis au niveau des distances parcourues chaque jour. Comment allez-vous ? Le froid et la neige ne vous posent pas trop de problème dans votre marche ?
Amélie : Merveilleusement bien ! Notre dos et nos pieds s'habituent à la marche et au sac. Nous écoutons notre corps et n'hésitons pas à ralentir ou à prendre une journée de pause au besoin. Pour le moment seules deux ampoules et un petit rhume sont à déplorer.
Le moral est bon. Les rencontres nous boostent. Notre matériel nous tient bien chaud. Je supporte mieux le manque de confort que je ne l'imaginais.
Vincent : Le froid ne nous a pas encore empêchés d'avancer mais nous devons nous adapter à l'hiver. Nos étapes sont petites car les journées sont courtes. Nous dormons moins sous tente pour privilégier le couchsurfing. Nous étudions le relief pour définir notre itinéraire. Par exemple, nous contournons les Alpes, très enneigées à cette saison, en passant par la Bavière, en Allemagne.

Enfin, les lecteurs du Journal de François vont suivre de manière régulière vos aventures. Avez-vous un petit message pour eux et quels conseils donneriez-vous pour ceux qui sont tentés par une aventure similaire à la vôtre ?
Vincent : Expérimenter est un bon moyen d'apprendre. Explorer et voir de ses propres yeux efface nombre d'a priori. Nous nous créons souvent des barrières, nous persuadant que certaines ambitions sont inaccessibles.
Amélie : "Je n'ai pas le temps, pas l'argent. Je n'y arriverai pas. C'est trop dangereux." Mais si, c'est possible ! Alors lancez-vous !

,A très bientôt pour la suite de vos aventures ! Merci Amélie et Vincent.

Apprentis Vagabonds - L'hospitalité

Apprentis Vagabonds - Ancien Volcan
Apprentis Vagabonds - Lac de Lucerne


Contact :  Page facebook et site internet des "Apprentis Vagabonds

 

 


Déposer un commentaire
1 commentaire(s)

Filtre anti-spam

poussy - Il y a 9 mois
Bonjour ,
comme je les envie d'avoir ce courage et merci au Journal de François de nous permettre de faire ce voyage par la pensée et les images . Bon courage aux Apprentis vagabonds à qui je souhaite beaucoup de belles rencontres.
Poussy
Informations Newsletter
  • Inscrivez-vous aux newsletters du Journal :
    "Agenda du week-end" et "Infos de proximité"
Contact
11 allée du Clos Laisnées, 95120 Ermont
06 89 80 56 28