Chargement ...
[Fermer]
[Fermer]

Saisissez votre adresse mail pour être informé des nouvelles du Journal de Fançois

Vous êtes ici: Page d'accueil > Histoire locale > Animations Histoire > Photo historique : une piscine à ciel ouvert a été construite à Ermont… en 1935 !
Les rencontres de François avec les personnalisés locales

Retrouvez ici
les entreprises
locales
qui font confiance
au Journal
de François

Derniers commentaires

Newsletter

Saisissez votre adresse mail pour être informé des nouvelles du Journal de François

Voir l'agenda culturel
Voir l'agenda expo
Voir l'agenda brocante
Librairie spéciale Vallée de Montmorency – Val d'Oise

Agenda culturel

Voir l'agenda complet
share

Photo historique : une piscine à ciel ouvert a été construite à Ermont… en 1935 !

PISCINE ERMONT en 1935

ASCAE extrait journal ermontUne photo est passée un peu inaperçue dans le magazine d'Ermont ce printemps. En effet, au détour d'un article consacré à l'ASCAE, l'Association Sportive du Collège d'Athlètes d'Ermont), j'ai découvert qu'une piscine avait existé au stade Raoul Dautry.
En consultant le site de l'association, une page est consacrée à l'historique de l'ASCAE. Ainsi on apprend qu'en « En 1935 commence la construction de la première piscine à ciel ouvert, un petit bain suivi l’année suivante d’un bassin de 25 mètres et d’une fosse de plongée, ce qui était à l’époque sans équivalent dans le secteur. »

Pour connaître le contexte de la création de cette piscine et du complexe sportif Dautry, n'hésitez pas à découvrir l'histoire de l'ASCAE :
L’histoire de l’ASCAE est intimement liée à celle du stade Raoul Dautry. Avant que ce dernier ne devienne la propriété de la ville d’Ermont, elle était la seule organisation sportive utilisatrice des installations.
En 1922, à l’initiative de Raoul Dautry, alors ingénieur en chef de l’entretien à la compagnie des Chemins de fer du Nord, cette dernière fait l’acquisition d’un terrain de 2 hectares, contigu aux ateliers de réparation du matériel de chemin de fer et destiné à la pratique du sport. Les premiers utilisateurs sont les footballeurs cheminots dont le club avait pour nom « Le stade olympique d’Ermont ».
Ce terrain fut rapidement aménagé en stade omnisports. Quatre tennis furent inaugurés en 1923, puis une piste d’athlétisme et des sautoirs. Avec l’ouverture de ces installations, le club crée de nouvelles sections (tennis, athlétisme, escrime). 
Suite sur le site de l'ASCAE

Enfin voici deux autres photos de cette piscine disponible dans le diaporama présenté sur le site de l'association :

piscine à ERMONT en 1935

piscine ERMONT en 1935

 

PISCINE ERMONT en 1935

ASCAE extrait journal ermontUne photo est passée un peu inaperçue dans le magazine d'Ermont ce printemps. En effet, au détour d'un article consacré à l'ASCAE, l'Association Sportive du Collège d'Athlètes d'Ermont), j'ai découvert qu'une piscine avait existé au stade Raoul Dautry.
En consultant le site de l'association, une page est consacrée à l'historique de l'ASCAE. Ainsi on apprend qu'en « En 1935 commence la construction de la première piscine à ciel ouvert, un petit bain suivi l’année suivante d’un bassin de 25 mètres et d’une fosse de plongée, ce qui était à l’époque sans équivalent dans le secteur. »

Pour connaître le contexte de la création de cette piscine et du complexe sportif Dautry, n'hésitez pas à découvrir l'histoire de l'ASCAE :
L’histoire de l’ASCAE est intimement liée à celle du stade Raoul Dautry. Avant que ce dernier ne devienne la propriété de la ville d’Ermont, elle était la seule organisation sportive utilisatrice des installations.
En 1922, à l’initiative de Raoul Dautry, alors ingénieur en chef de l’entretien à la compagnie des Chemins de fer du Nord, cette dernière fait l’acquisition d’un terrain de 2 hectares, contigu aux ateliers de réparation du matériel de chemin de fer et destiné à la pratique du sport. Les premiers utilisateurs sont les footballeurs cheminots dont le club avait pour nom « Le stade olympique d’Ermont ».
Ce terrain fut rapidement aménagé en stade omnisports. Quatre tennis furent inaugurés en 1923, puis une piste d’athlétisme et des sautoirs. Avec l’ouverture de ces installations, le club crée de nouvelles sections (tennis, athlétisme, escrime). 
Suite sur le site de l'ASCAE

Enfin voici deux autres photos de cette piscine disponible dans le diaporama présenté sur le site de l'association :

piscine à ERMONT en 1935

piscine ERMONT en 1935

 

Vous appréciez le Journal de François ? Soutenez-le ! Merci.

Retourner à la page d'accueil - Retourner à la page "Animations Histoire"


Déposer un commentaire
6 commentaire(s)

Filtre anti-spam

RAT Denis - Hier
Bonjour,
Je déplore également cette disparition, ce gâchis, d'autant plus qu'étant fils de cheminot, né en 1957, j'ai bénéficié les jeudis et vacances scolaires, de cette piscine et de toute l'infrastructure du stade complet. Il y avait des espaliers, des murs d'escalade, un gymnase, des pistes de courses, des terrains de foot, hand, basket, tennis. il y avait centre aéré avec cantine, bibliothèque bien fournie.
Un stade d'athlétisme avec vestiaires et douches, une magnifique tribune, le tout avec des peupliers qui amenait de l'ombre et de la fraîcheur l'été.
L'ASCAE, Association Sportive du Collège d'Athlète d'Ermont, a été créée pour inciter les Apprentis de l'Ecole SNCF à pratiquer le sport. J'ai d'ailleurs été membre de l'ASCAE ainsi que mes frères dans les années 60.
Sans parler de l'Economat SNCF où les familles de cheminots pouvaient s'approvisionner.
La "sacro sainte pression Immobilière" derrière laquelle se sont abrités la SNCF et la Municipalité d'Ermont, a été un bel alibi pour détruire le tissu social qu'apportaient ces installations .
Comme toujours la logique socciale et démocratique a été sacrifiée sur l'autel du profit et de la finance.
TRISTE
Catherine Lecerf - Il y a 1 mois
Je l'ai cherchée cette piscine et ce centre aéré où j'ai tant de souvenirs heureux. Pour ma part, je l'ai fréquenté de 1965 à 1968. Je suis triste d'apprendre qu'elle a été rasée. Merci à François pour ces quelques photos.
agapanthe - Il y a 1 an
Des générations d'ermontois se sont succédées dans cet espace entièrement dédié aux sports : des enfants de cheminots, mais pas que. Ouvert en centre aéré tout l'été, on pouvait y pratiquer l'athlétisme, le basket, le tennis, le hand, le volley ball, le ping pong, le rugby , la vie en collectivité et surtout y apprendre à nager et partir le dimanche en compèt rencontrer d'autres clubs ...
c'était génial ! le stade était fleuri ( des cascades de rosiers sur les grillages des tennis) magnifique. avec ses grands peupliers. le Directeur sportif demeurait sur place et veillait sur tout ce petit monde avec bienveillance ....
Le voici grignoté par les promoteurs . Sans doute qu'un si beau lieu ne mérite plus d'exister .
Raoul Dautry avait une grande conscience du social ..... qui n'existe plus chez nos édiles ...
en détruisant le stade, on détruit une certaine "conscience du social" ....
et beaucoup de notre qualité de vie ....
MORISSEAU Pierre - Il y a 1 an
PREMIER GROS GâCHIS . Et ce n'est pas fini....Le dernier étant le Théâtre de l'Aventure....
Morisseau - Il y a 1 an
Ces photos peuvent rendre nostalgiques....
Les gens savaient profiter des bonheurs qu'on leur proposait.
AUJOURD'HUI !!!!!!!!
Chris - Il y a 1 an
Effectivement, jusque dans les années 80, ce stade était équipé d'une piscine en plein air. Le site disposait d'un grand bassin de 25m en L avec toboggan de 3m et plongeoir de 1m, et d'un bassin de 10m adapté aux enfants. Un bâtiment d'inspiration art déco concommintant et ouvert sur les deux bassins proposait une trentaine de cabines sur deux niveaux. Ce lieu était somptueux. Bien que plus modeste, il présentait certaines similitudes avec la piscine Molitor. De 8 à 11 ans je passais mes étés au centre avec d'autres enfants moyennant l'équivalent de 5 euros, déjeuner et goûter inclus. Membre de l'équipe de foot de l'ASCAE, j'en garde des souvenirs extraordinaires. Certains après-midi de Juillet, je me souviens que nous discutions au bord du grand bassin entre deux baignades turbulentes et que les hauts-parleurs jouaient Roxane de Police, Somebody's Watching Me de Rockwell feat. M. Jackson ou encore She's A Man Eater de Hall & Oates. Magique! Et vint la fin des 80's... La SNCF renonça à la gestion du centre, la mairie d'Ermont récupèra les terrains et en céda une partie au bénéfice d'un programme immobilier de bureaux. Certaines infrastructures comme les terrains de tennis perdurairent mais la piscine fut comblée et les bâtiments murés. Un scandal!. La ville d'Ermont disposait d'une joyaux avec une histoire. Elle l'a détruit. Aujourd'hui j'y pense encore avec pincement au cœur. Ce lieu hors du temps était un havre de paix et un site de toute beauté... Nous sommes probablement une petite centaine de kids désormais quarantenaires à avoir connu les joies de la piscine Raoul Dautry... Quel gâchis!