Chargement ...
[Fermer]
[Fermer]

Saisissez votre adresse mail pour être informé des nouvelles du Journal de Fançois

Vous êtes ici: Page d'accueil > Histoire locale > Patrimoine > Origine du nom des villes de la Vallée. Cette semaine : Ermont
Les rencontres de François avec les personnalisés locales

Retrouvez ici
les entreprises
locales
qui font confiance
au Journal
de François

Derniers commentaires

Newsletter

Saisissez votre adresse mail pour être informé des nouvelles du Journal de François

Voir l'agenda culturel
Voir l'agenda expo
Voir l'agenda brocante
Librairie spéciale Vallée de Montmorency – Val d'Oise

Agenda culturel

Voir l'agenda complet
share

Origine du nom des villes de la Vallée. Cette semaine : Ermont

ErmontLe Journal de François vous propose de découvrir l'origine du nom des villes de notre chère Vallée de Montmorency. Découvrons cette semaine la provenance du nom de la ville d'Ermont.

 

Ermont ? D'où vient l'appellation de cette ville ? Les historiens ont travaillé sur différentes hypothèses et n'ont pas encore tranché de façon claire.
En effet, ils ont bien retrouvé les traces de la localité dans les premiers écrits : tout d'abord "Ermedonis viculus" en 835 dans la charte de l’abbaye de Saint-Denis, écrite par l’abbé Hilduin. Ensuite, le village apparait sous différentes orthographes : Ermon, Hermont, Ermeron, Ermonte et même Herimontium.

Mais c'est ensuite que les avis divergent. Certains relèvent le radical commun herment ou herm, provenant de l’ancien français ermi ou hermi et du substantif latin eremum, emprunté au grec, signifiant : désert, inculte… et ermitage. En évoquant le terme "ermitage", nous pensons tout de suite à Saint Flaive, ermite et deuxième patron de la paroisse (avec Saint-Etienne). André Vaquier, dans son ouvrage consacré à Ermont, nous avait présenté Saint Flaive, patron d’Ermont : c'était « un ermite ayant réellement vécu sur la colline de Sannois. Quand il mourut, dans les environs de l’An Mil, sa sainteté s’était assez répandue pour qu’on voulut garder son corps, qui fut déposé dans l’église carolingienne nouvellement bâtie à Ermont. ».

ErmontMais d'autres évoquent que Ermont pourrait provenir tout simplement du nom d'un homme germanique "Ermido" que l'on retrouverait aussi dans le nom de la localité "Ermenonville".

Enfin, M. Roblin dans son ouvrage "Le terroir de Paris aux époques gallo-romaine et franque" datant de 1971, évoque une origine celte : formation en "magus" signifiant marché, champ de foire…. Et rappelez-vous : avant la construction de l'actuelle médiathèque André Malraux, des fouilles archéologiques avaient mis à jour un forum daté du Ier au IVe siècle. Le forum gallo-romain n'était autre qu'une place publique évoquant… un marché !

Alors quelle hypothèse doit-on privilégier ? A vous de choisir : je vous laisse plonger dans les articles ci-dessous pour découvrir en détail le travail des historiens.

En savoir plus
>> site de l'association Valmorency : Histoire générale d'Ermont
>> Fiche wikipedia sur la ville d'Ermont
>> site de l'association Valmorency : Les reliques de Saint-Flaive à Ermont

ErmontLe Journal de François vous propose de découvrir l'origine du nom des villes de notre chère Vallée de Montmorency. Découvrons cette semaine la provenance du nom de la ville d'Ermont.

 

Ermont ? D'où vient l'appellation de cette ville ? Les historiens ont travaillé sur différentes hypothèses et n'ont pas encore tranché de façon claire.
En effet, ils ont bien retrouvé les traces de la localité dans les premiers écrits : tout d'abord "Ermedonis viculus" en 835 dans la charte de l’abbaye de Saint-Denis, écrite par l’abbé Hilduin. Ensuite, le village apparait sous différentes orthographes : Ermon, Hermont, Ermeron, Ermonte et même Herimontium.

Mais c'est ensuite que les avis divergent. Certains relèvent le radical commun herment ou herm, provenant de l’ancien français ermi ou hermi et du substantif latin eremum, emprunté au grec, signifiant : désert, inculte… et ermitage. En évoquant le terme "ermitage", nous pensons tout de suite à Saint Flaive, ermite et deuxième patron de la paroisse (avec Saint-Etienne). André Vaquier, dans son ouvrage consacré à Ermont, nous avait présenté Saint Flaive, patron d’Ermont : c'était « un ermite ayant réellement vécu sur la colline de Sannois. Quand il mourut, dans les environs de l’An Mil, sa sainteté s’était assez répandue pour qu’on voulut garder son corps, qui fut déposé dans l’église carolingienne nouvellement bâtie à Ermont. ».

ErmontMais d'autres évoquent que Ermont pourrait provenir tout simplement du nom d'un homme germanique "Ermido" que l'on retrouverait aussi dans le nom de la localité "Ermenonville".

Enfin, M. Roblin dans son ouvrage "Le terroir de Paris aux époques gallo-romaine et franque" datant de 1971, évoque une origine celte : formation en "magus" signifiant marché, champ de foire…. Et rappelez-vous : avant la construction de l'actuelle médiathèque André Malraux, des fouilles archéologiques avaient mis à jour un forum daté du Ier au IVe siècle. Le forum gallo-romain n'était autre qu'une place publique évoquant… un marché !

Alors quelle hypothèse doit-on privilégier ? A vous de choisir : je vous laisse plonger dans les articles ci-dessous pour découvrir en détail le travail des historiens.

En savoir plus
>> site de l'association Valmorency : Histoire générale d'Ermont
>> Fiche wikipedia sur la ville d'Ermont
>> site de l'association Valmorency : Les reliques de Saint-Flaive à Ermont

Vous appréciez le Journal de François ? Soutenez-le ! Merci.

Retourner à la page d'accueil - Retourner à la page "Patrimoine"

Vous appréciez le Journal de François ? Soutenez-le ! Merci.

Retourner à la page d'accueil Retourner à la page "Patrimoine"


Déposer un commentaire
1 commentaire(s)

Filtre anti-spam

Christian - Il y a 3 mois
J'ai toujours entendu dire qu'Ermont s'appelait antérieurement "hors les monts" parce que situé dans une cuvette et entourée de collines.