Accueil > Agenda > Opéra-bouffe : "La princesse de Trébizonde" par les "Baladins de la Vallée"
Restez informés
Inscrivez-vous
aux newsletters du Journal !
Je m'inscris

Opéra-bouffe : "La princesse de Trébizonde" par les "Baladins de la Vallée"

Samedi 2 et dimanche 3 février 2019
Saint-Leu-la-Forêt
Samedi 23 et dimanche 24 février 2019
Deuil-la-Barre

LA PRINCESSE DE TREBIZONDEUne nouvelle fois, la troupe des Baladins de Vallée revient à Saint-Leu-la-Forêt et Deuil-la-Barre pour nous présenter son nouvel opéra-bouffe "La Princesse de Trébizonde" signé Jacques Offenbach. En effet, pour célébrer le bicentenaire du compositeur, les Baladins ont choisi l'opéra qu'il avait créé à Baden-Baden le 31 juillet 1869 en deux actes, avant d'être remanié en trois actes le 7 décembre 1869 au théâtre des Bouffes-Parisiens.
A n'en pas douter, l'adaptation réalisée par les "Baladins de la Vallée" n'engendrera pas la mélancolie !
Comme chaque année, la troupe reverse aussi l’intégralité de ses recettes à des œuvres caritatives. Cette année elle soutient les associations suivantes : "Hope n'Down", Santé et sourire", "adama/asa" et "Amitié roumaine" (détails sur les associations en fin d'article)

L'histoire
La princesse de Trébizonde est une figure de cire, principale attraction de la troupe de forains dirigée par Cabriolo. Le nez de la figure de cire ayant été cassé par Zanetta, celle-ci prend sa place pendant la représentation.
Le prince Raphaël assiste au spectacle et tombe amoureux de la statue. En paiement de sa place, il donne un billet de loterie qui s'avère gagnant et dont le lot est un château.
La troupe s'ennuie dans le château et regrette la vie errante.

Samedi 2 février à 18h30 et dimanche 3 février 2019 à 15h30 - Salle de la Croix Blanche 1 rue du Général Leclerc Saint-Leu-la-Forêt - Pré-réservation (au plus tard 3 jours avant le spectacle choisi) : 15 €, moins de 12 ans : 10 € - Sur place le jour du spectacle : 18 €.
Pré-réservation en ligne via le formulaire de réservation ou sur reservationbaladins@free.fr

Samedi 23 février à 18h30 et dimanche 24 février 2019 à 15h30 - Salle des fêtes 11 avenue Schaeffer Deuil-la-Barre - Pré-réservation (au plus tard 3 jours avant le spectacle choisi) : 18 €, moins de 16 ans : 5 € - Sur place le jour du spectacle : 18 €.
Pré-réservation en ligne via le formulaire de réservation ou sur reservationbaladins@free.fr

Réservations possibles :
"Accords intérieurs" : 43 rue du Général Leclerc Saint-Leu-la-Forêt - Tél. : 01 39 60 12 92
"Au Connétable" : 17 place Roger Levanneur Montmorency - Tél. : 01 39 64 21 10
"Brasserie de l'Hôtel de ville" : 2 avenue Jeanne d'Arc Eaubonne - Tél. : 01 39 59 78 81
"Thomas Cook" : 58 rue du Général de Gaulle Enghien - Tél. : 01 34 28 43 20 (demander Sophie)

 

Bonus : zoom sur Jacques Offenbach et sur les associations soutenues par "Les Baladins de la Vallée" (extrait site internet des Baladins de la Vallée)

Orphée aux EnfersJacob Offenbach naît à Cologne (Allemagne) en 1819. Très jeune il se révèle doué pour le violoncelle. Il poursuit dès 1833 ses études musicales à Paris. Ayant francisé son prénom en « Jacques », il mène une carrière de soliste virtuose. En 1847, il devient directeur musical de la Comédie-Française. Il crée en 1855 son propre théâtre, les Bouffes-Parisiens, afin d’y faire exécuter ses œuvres. Offenbach est une figure emblématique de la « fête impériale », qui fait du Paris du Second Empire la capitale de l’amusement et du plaisir.
Après la guerre de 1870, l’heure n’est plus à l’humour bouffon. Il lance alors un nouveau genre, l’opéra bouffe-féerie. Offenbach meurt des suites de la goutte le 5 octobre 1880, peu avant la création de son opéra fantastique "Les Contes d’Hoffmann".
Parmi la centaine d’œuvres qu’il compose en 40 ans d’activité, plusieurs sont devenues des classiques du répertoire lyrique, d’"Orphée aux Enfers" (1858), aux "Contes d’Hoffmann" (1881), en passant par "La Belle Hélène" (1864), "La Vie parisienne" (1866), "La Grande-duchesse de Gérolstein" (1867) ou "Les Brigands" (1869). Cette même année, il crée La Princesse de Trébizonde.

Les associations soutenues par "Les Baladins de la Vallée"

"Hope n’Down" : Cette association a pour objet de permettre au grand public de mieux connaître les déficiences intellectuelles (principalement la Trisomie 21 ) et motrices, de réunir les parents, leurs proches et les professionnels qui les accompagnent, et toute personne s’intéressant à la Trisomie 21 ou autres particularités, pour pouvoir s’entraider les uns les autres et changer le regard des autres sur la différence.

"Santé et sourire" : Cette association participe au fonctionnement d’un orphelinat à Madagascar. Pour 2019, leur engagement est d’assurer les salaires de 3 personnes indispensables au bon fonctionnement du centre (une cuisinière, la directrice, son adjointe), de trouver des parrainages pour sauver des enfants de la rue de moins de 5 ans, de collecter et acheminer 1 million ou plus de chaussures, de ravitailler le centre de 700 kg de riz par mois, nourriture de base servie 3 fois par jour soit 150 assiettes.

"ADAMA/ASA" : Cette association accompagne des projets concrets à Madagascar et au Mali, permettant à des familles installées dans les mégapoles de se réinstaller en milieu rural.

"Amitié roumaine" est une aide humanitaire, médicale et culturelle au profit de la commune parrainée par la ville de Saint-Leu depuis 1989. L’association a notamment construit un dispensaire à Izvoru.

Samedi 2 et dimanche 3 février 2019
Saint-Leu-la-Forêt
Samedi 23 et dimanche 24 février 2019
Deuil-la-Barre

LA PRINCESSE DE TREBIZONDEUne nouvelle fois, la troupe des Baladins de Vallée revient à Saint-Leu-la-Forêt et Deuil-la-Barre pour nous présenter son nouvel opéra-bouffe "La Princesse de Trébizonde" signé Jacques Offenbach. En effet, pour célébrer le bicentenaire du compositeur, les Baladins ont choisi l'opéra qu'il avait créé à Baden-Baden le 31 juillet 1869 en deux actes, avant d'être remanié en trois actes le 7 décembre 1869 au théâtre des Bouffes-Parisiens.
A n'en pas douter, l'adaptation réalisée par les "Baladins de la Vallée" n'engendrera pas la mélancolie !
Comme chaque année, la troupe reverse aussi l’intégralité de ses recettes à des œuvres caritatives. Cette année elle soutient les associations suivantes : "Hope n'Down", Santé et sourire", "adama/asa" et "Amitié roumaine" (détails sur les associations en fin d'article)

L'histoire
La princesse de Trébizonde est une figure de cire, principale attraction de la troupe de forains dirigée par Cabriolo. Le nez de la figure de cire ayant été cassé par Zanetta, celle-ci prend sa place pendant la représentation.
Le prince Raphaël assiste au spectacle et tombe amoureux de la statue. En paiement de sa place, il donne un billet de loterie qui s'avère gagnant et dont le lot est un château.
La troupe s'ennuie dans le château et regrette la vie errante.

Samedi 2 février à 18h30 et dimanche 3 février 2019 à 15h30 - Salle de la Croix Blanche 1 rue du Général Leclerc Saint-Leu-la-Forêt - Pré-réservation (au plus tard 3 jours avant le spectacle choisi) : 15 €, moins de 12 ans : 10 € - Sur place le jour du spectacle : 18 €.
Pré-réservation en ligne via le formulaire de réservation ou sur reservationbaladins@free.fr

Samedi 23 février à 18h30 et dimanche 24 février 2019 à 15h30 - Salle des fêtes 11 avenue Schaeffer Deuil-la-Barre - Pré-réservation (au plus tard 3 jours avant le spectacle choisi) : 18 €, moins de 16 ans : 5 € - Sur place le jour du spectacle : 18 €.
Pré-réservation en ligne via le formulaire de réservation ou sur reservationbaladins@free.fr

Réservations possibles :
"Accords intérieurs" : 43 rue du Général Leclerc Saint-Leu-la-Forêt - Tél. : 01 39 60 12 92
"Au Connétable" : 17 place Roger Levanneur Montmorency - Tél. : 01 39 64 21 10
"Brasserie de l'Hôtel de ville" : 2 avenue Jeanne d'Arc Eaubonne - Tél. : 01 39 59 78 81
"Thomas Cook" : 58 rue du Général de Gaulle Enghien - Tél. : 01 34 28 43 20 (demander Sophie)

 

Bonus : zoom sur Jacques Offenbach et sur les associations soutenues par "Les Baladins de la Vallée" (extrait site internet des Baladins de la Vallée)

Orphée aux EnfersJacob Offenbach naît à Cologne (Allemagne) en 1819. Très jeune il se révèle doué pour le violoncelle. Il poursuit dès 1833 ses études musicales à Paris. Ayant francisé son prénom en « Jacques », il mène une carrière de soliste virtuose. En 1847, il devient directeur musical de la Comédie-Française. Il crée en 1855 son propre théâtre, les Bouffes-Parisiens, afin d’y faire exécuter ses œuvres. Offenbach est une figure emblématique de la « fête impériale », qui fait du Paris du Second Empire la capitale de l’amusement et du plaisir.
Après la guerre de 1870, l’heure n’est plus à l’humour bouffon. Il lance alors un nouveau genre, l’opéra bouffe-féerie. Offenbach meurt des suites de la goutte le 5 octobre 1880, peu avant la création de son opéra fantastique "Les Contes d’Hoffmann".
Parmi la centaine d’œuvres qu’il compose en 40 ans d’activité, plusieurs sont devenues des classiques du répertoire lyrique, d’"Orphée aux Enfers" (1858), aux "Contes d’Hoffmann" (1881), en passant par "La Belle Hélène" (1864), "La Vie parisienne" (1866), "La Grande-duchesse de Gérolstein" (1867) ou "Les Brigands" (1869). Cette même année, il crée La Princesse de Trébizonde.

Les associations soutenues par "Les Baladins de la Vallée"

"Hope n’Down" : Cette association a pour objet de permettre au grand public de mieux connaître les déficiences intellectuelles (principalement la Trisomie 21 ) et motrices, de réunir les parents, leurs proches et les professionnels qui les accompagnent, et toute personne s’intéressant à la Trisomie 21 ou autres particularités, pour pouvoir s’entraider les uns les autres et changer le regard des autres sur la différence.

"Santé et sourire" : Cette association participe au fonctionnement d’un orphelinat à Madagascar. Pour 2019, leur engagement est d’assurer les salaires de 3 personnes indispensables au bon fonctionnement du centre (une cuisinière, la directrice, son adjointe), de trouver des parrainages pour sauver des enfants de la rue de moins de 5 ans, de collecter et acheminer 1 million ou plus de chaussures, de ravitailler le centre de 700 kg de riz par mois, nourriture de base servie 3 fois par jour soit 150 assiettes.

"ADAMA/ASA" : Cette association accompagne des projets concrets à Madagascar et au Mali, permettant à des familles installées dans les mégapoles de se réinstaller en milieu rural.

"Amitié roumaine" est une aide humanitaire, médicale et culturelle au profit de la commune parrainée par la ville de Saint-Leu depuis 1989. L’association a notamment construit un dispensaire à Izvoru.

Vous appréciez le Journal de François ? Soutenez-le ! Merci.

Retourner à la page d'accueil - Retourner à la page "Agenda"

Vous appréciez le Journal de François ? Soutenez-le ! Merci.

Retourner à la page d'accueil Retourner à la page "Agenda"

Déposer un commentaire
0 commentaire(s)

Filtre anti-spam

Aucun commentaire

Informations Newsletter
  • Inscrivez-vous aux newsletters du Journal :
    "Agenda du week-end" et "Infos de proximité"
Contact
11 allée du Clos Laisnées, 95120 Ermont
06 89 80 56 28