Accueil > Culture > Cinéma > Mercredi cinéma : les films à l'affiche cette semaine dans la vallée de Montmorency !
Restez informés
Inscrivez-vous
aux newsletters du Journal !
Je m'inscris

Mercredi cinéma : les films à l'affiche cette semaine dans la vallée de Montmorency !

Publié le : 12-09-2018
PREMIERE ANNEE de thomas Lilti MADEMOISELLE DE JONCQUIERES d'Emmanuel Mouret OKKO ET LES FANTOMES de Kitaro Kosaka

Les sorties de la semaine : la sélection du Journal !

"Première année" de Thomas Lilti avec Vincent Lacoste, William Lebghil, Michel Lerousseau…
Antoine entame sa première année de médecine pour la troisième fois. Benjamin arrive directement du lycée, mais il réalise rapidement que cette année ne sera pas une promenade de santé. Dans un environnement compétitif violent, avec des journées de cours ardues et des nuits dédiées aux révisions plutôt qu'à la fête, les deux étudiants devront s’acharner et trouver un juste équilibre entre les épreuves d’aujourd’hui et les espérances de demain.
Bande annonce

"Mademoiselle de Joncquières" d'Emmanuel Mouret avec Cécile de France, Edouard Baer, Alice Isaaz…
Madame de La Pommeraye, jeune veuve retirée du monde, cède à la cour du marquis des Arcis, libertin notoire. Après quelques années d’un bonheur sans faille, elle découvre que le marquis s’est lassé de leur union. Follement amoureuse et terriblement blessée, elle décide de se venger de lui avec la complicité de Mademoiselle de Joncquières et de sa mère...
Bande annonce

"Okko et les fantômes", film d'animation de Kitaro Kosaka.
Seki Oriko, dite OkkO, est une petite fille formidable et pleine de vie. Sa grand-mère qui tient l'auberge familiale la destine à prendre le relai. Entre l'école et son travail à l'auberge aux cotés de sa mamie, la jeune Okko apprend à grandir, aidée par d'étranges rencontres de fantômes et autres créatures mystérieuses !
Bande annonce

 

Programme des cinémas de la Vallée de Montmorency :

Saint-Gratien (Les Toiles)
Franconville (cinéma Henri Langlois)
Montmorency (L'Eden)
Enghien (Centre des Arts) -  reprise le 22 septembre.
Enghien (Ugc)

Ermont (séances les mardis et mercredis)
Eaubonne (séances du mercredi) - reprise prochaine.

Autres cinémas proches :

Epinay-sur-Seine (CGR)
Saint-Ouen l'Aumône (Utopia)
Montigny-lès-Cormeilles (Megarama)

 

MADEMOISELLE DE JONCQUIERES de Emmanuel MouretBonus : propos d'Emmanuel Mouret, réalisateur de "Mademoiselle de Joncquières"

Nous n’avons jamais vu Cécile de France interpréter un tel personnage. Comment vous est venue l’idée de travailler avec elle ?
Je dois avouer que je n’en ai pas eu l’idée tout de suite, et lorsque j’y ai songé ça ne m’a pas semblé une évidence. Mais après avoir fait une lecture, je n’avais plus aucun doute. J’étais convaincu qu’elle allait être grandiose. Et elle l’a été au-delà de mes attentes ! Elle a travaillé son personnage pendant trois mois avec une assiduité que je n’avais jamais vue. Nous avons beaucoup travaillé tous les deux sur chaque scène. Puis arrivé sur le tournage, je ne lui ai plus donné aucune consigne de jeu, tout était là, dès la première prise. Le personnage lui appartenait totalement. Nous n’avions plus à nous concentrer que sur les déplacements, le jeu avec la caméra... la mise en scène.

Le naturel d’Edouard Baer est confondant, il parle la langue du 18e siècle comme si c’était la sienne.
Mais c’est un peu la sienne. Quand on l’écoute, quand on le voit, c’est un marquis ! Edouard était une évidence. Son élocution, sa distinction, sa décontraction font que tous les dialogues lui allaient comme un gant.

Le marquis, pour qui la marquise est une confidente, ne dissimule rien. Il est la sincérité et la spontanéité même.
Il est sincère même dans sa vie de séducteur, il le dit : « Je ne séduis pas, je suis séduit ». C’est pour cela qu’il séduit, parce qu’il est plus sincère que la plupart des hommes. C’est quelqu’un qui a le goût de la vérité, un vrai libre penseur. Et c’est d’ailleurs en revoyant son travail au théâtre autour de "Un pedigree" de Modiano que j’ai été absolument convaincu qu’Edouard pouvait interpréter la sincérité d’une façon unique, d’une façon si belle et profonde.
(extrait dossier de presse)

PREMIERE ANNEE de thomas LiltiMADEMOISELLE DE JONCQUIERES d'Emmanuel MouretOKKO ET LES FANTOMES de Kitaro Kosaka

Les sorties de la semaine : la sélection du Journal !

"Première année" de Thomas Lilti avec Vincent Lacoste, William Lebghil, Michel Lerousseau…
Antoine entame sa première année de médecine pour la troisième fois. Benjamin arrive directement du lycée, mais il réalise rapidement que cette année ne sera pas une promenade de santé. Dans un environnement compétitif violent, avec des journées de cours ardues et des nuits dédiées aux révisions plutôt qu'à la fête, les deux étudiants devront s’acharner et trouver un juste équilibre entre les épreuves d’aujourd’hui et les espérances de demain.
Bande annonce

"Mademoiselle de Joncquières" d'Emmanuel Mouret avec Cécile de France, Edouard Baer, Alice Isaaz…
Madame de La Pommeraye, jeune veuve retirée du monde, cède à la cour du marquis des Arcis, libertin notoire. Après quelques années d’un bonheur sans faille, elle découvre que le marquis s’est lassé de leur union. Follement amoureuse et terriblement blessée, elle décide de se venger de lui avec la complicité de Mademoiselle de Joncquières et de sa mère...
Bande annonce

"Okko et les fantômes", film d'animation de Kitaro Kosaka.
Seki Oriko, dite OkkO, est une petite fille formidable et pleine de vie. Sa grand-mère qui tient l'auberge familiale la destine à prendre le relai. Entre l'école et son travail à l'auberge aux cotés de sa mamie, la jeune Okko apprend à grandir, aidée par d'étranges rencontres de fantômes et autres créatures mystérieuses !
Bande annonce

 

Programme des cinémas de la Vallée de Montmorency :

Saint-Gratien (Les Toiles)
Franconville (cinéma Henri Langlois)
Montmorency (L'Eden)
Enghien (Centre des Arts) -  reprise le 22 septembre.
Enghien (Ugc)

Ermont (séances les mardis et mercredis)
Eaubonne (séances du mercredi) - reprise prochaine.

Autres cinémas proches :

Epinay-sur-Seine (CGR)
Saint-Ouen l'Aumône (Utopia)
Montigny-lès-Cormeilles (Megarama)

 

Bonus : propos d'Emmanuel Mouret, réalisateur de "Mademoiselle de Joncquières"

Nous n’avons jamais vu Cécile de France interpréter un tel personnage. Comment vous est venue l’idée de travailler avec elle ?
Je dois avouer que je n’en ai pas eu l’idée tout de suite, et lorsque j’y ai songé ça ne m’a pas semblé une évidence. Mais après avoir fait une lecture, je n’avais plus aucun doute. J’étais convaincu qu’elle allait être grandiose. Et elle l’a été au-delà de mes attentes ! Elle a travaillé son personnage pendant trois mois avec une assiduité que je n’avais jamais vue. Nous avons beaucoup travaillé tous les deux sur chaque scène. Puis arrivé sur le tournage, je ne lui ai plus donné aucune consigne de jeu, tout était là, dès la première prise. Le personnage lui appartenait totalement. Nous n’avions plus à nous concentrer que sur les déplacements, le jeu avec la caméra... la mise en scène.

Le naturel d’Edouard Baer est confondant, il parle la langue du 18e siècle comme si c’était la sienne.
Mais c’est un peu la sienne. Quand on l’écoute, quand on le voit, c’est un marquis ! Edouard était une évidence. Son élocution, sa distinction, sa décontraction font que tous les dialogues lui allaient comme un gant.

Le marquis, pour qui la marquise est une confidente, ne dissimule rien. Il est la sincérité et la spontanéité même.
Il est sincère même dans sa vie de séducteur, il le dit : « Je ne séduis pas, je suis séduit ». C’est pour cela qu’il séduit, parce qu’il est plus sincère que la plupart des hommes. C’est quelqu’un qui a le goût de la vérité, un vrai libre penseur. Et c’est d’ailleurs en revoyant son travail au théâtre autour de "Un pedigree" de Modiano que j’ai été absolument convaincu qu’Edouard pouvait interpréter la sincérité d’une façon unique, d’une façon si belle et profonde.
(extrait dossier de presse)

Vous appréciez le Journal de François ? Soutenez-le ! Merci.

Retourner à la page d'accueil - Retourner à la page "Cinéma"

Vous appréciez le Journal de François ? Soutenez-le ! Merci.

Retourner à la page d'accueil Retourner à la page "Cinéma"


Déposer un commentaire
0 commentaire(s)

Filtre anti-spam

Aucun commentaire

Informations Newsletter
  • Inscrivez-vous aux newsletters du Journal :
    "Agenda du week-end" et "Infos de proximité"
Contact
11 allée du Clos Laisnées, 95120 Ermont
06 89 80 56 28