Accueil > Culture > Cinéma > Mercredi cinéma : les films à l'affiche cette semaine dans la Vallée de Montmorency !
Restez informés
Inscrivez-vous
aux newsletters du Journal !
Je m'inscris

Mercredi cinéma : les films à l'affiche cette semaine dans la Vallée de Montmorency !

Publié le : 10-10-2018
VOYEZ COMME ON DANSE de Michel Blanc GIRL de Luka Dhont L'AMOUR FLOU de Romane Bohringer et Philippe Rebbot

Les sorties de la semaine : la sélection du Journal !

Voyez comme on danse de Michel Blanc avec Karin Viard, Carole Bouquet, Charlotte Rampling, Jacques Dutronc
Voyez comme ils dansent…
Julien sent comme une présence hostile derrière lui en permanence.
Alex, son fils apprend qu’Eva, lycéenne de 17 ans a oublié de le prévenir qu’il allait être père.
La mère d’Eva, Véro, dans une sale passe depuis sa naissance pense qu’elle va être obligée d’arracher le sac des vieilles pour nourrir le futur enfant.
Elizabeth, dont le mari Bertrand s’est volatilisé, voit sa maison dévastée par une perquisition.
Lucie exaspérée par les délires paranos de Julien, son mari, est au bord du burn out conjugal.
Serena, la maîtresse de Julien sent qu’il lui ment. Julien ne sent pas que Serena lui ment aussi.
Loïc, fils ainé de Véro, seul élément stable de la bande ne l’est pas tant que ça.
Sans oublier un absent toujours très présent…
Bande annonce

Girl de Lukas Dhont avec Victor Polster, Arieh Worthalter, Oliver Bodart
Lara, 15 ans, rêve de devenir danseuse étoile. Avec le soutien de son père, elle se lance à corps perdu dans cette quête d’absolu. Mais ce corps ne se plie pas si facilement à la discipline que lui impose Lara, car celle-ci est née garçon.
Bande annonce

"L'amour flou" de et avec Romane Bohringer et Philippe Rebbot
Romane et Philippe se séparent. Après 10 ans de vie commune, deux enfants et un chien, ils ne s’aiment plus. Enfin… ils ne sont plus amoureux. Mais ils s’aiment, quand même. Beaucoup. Trop pour se séparer vraiment ? Bref…C’est flou. Alors, sous le regard circonspect de leur entourage, ils accouchent ensemble d’un "sépartement" : deux appartements séparés, communiquant par…la chambre de leurs enfants ! Peut-on se séparer ensemble ? Peut-on refaire sa vie, sans la défaire ?
Bande annonce

 

Séances spéciales

Soirée "spéciale percussions" avec Fabrice Deldongo et la projection de "Percujam"
Vendredi 12 octobre 2018 à 20h – Cinéma l'Eden 5 bis rue de Pontoise Montmorency.

Film club : "Showgirls" de Paul Verhoeven
Dimanche 14 octobre 2018 à 20h30 - Foyer du Zinc de l'Orange Bleue 7 rue Jean Mermoz Eaubonne - 4 € par séance, gratuit pour les adhérents de l'association (27 € par an pour les 9 séances).

 

Programme des cinémas de la Vallée de Montmorency :

Saint-Gratien (Les Toiles)
Franconville (cinéma Henri Langlois)
Montmorency (L'Eden)
Enghien (Centre des Arts)
Enghien (Ugc)

Ermont (séances les mardis et mercredis)
Eaubonne (séances du mercredi)

Autres cinémas proches :

Epinay-sur-Seine (CGR)
Saint-Ouen l'Aumône (Utopia)
Montigny-lès-Cormeilles (Megarama)

 

GIRL de Lukas DhontBonus : propos du scénariste et réalisateur Lukas Dhont

« Quand j’étais petit mon père voulait que je sois boy-scout. Il nous emmenait, mon frère et moi, tous les 15 jours jouer avec d’autres enfants dans la boue ou faire du camping. Tous les deux on détestait ça.
On préférait de loin le théâtre, la danse et le chant, où nous pouvions nous exprimer.
Vous pouvez imaginer la confusion quand on a appris que c’était vu comme des activités, « pour les filles ». J’étais un garçon, comment pouvais-je aimer ça ? J’ai donc fini par arrêter tout ça parce que je ne voulais pas qu’on se moque de moi.
Bien plus tard, je venais de commencer l’école de cinéma et j’ai lu un article sur une jeune fille : elle était née dans un corps de garçon mais elle était convaincue d’être en réalité une fille, même si la biologie lui donnait tort. J’ai tout de suite ressenti de l’admiration, et j’ai été enthousiasmé à l’idée de pouvoir écrire sur un personnage comme elle : quelqu’un de courageux, qui très jeune remettait en cause le lien qu’établit la société entre sexe et genre.
C’est comme ça que "Girl" a commencé. Par la nécessité de parler de notre perception du genre, de ce qui est féminin et ce qui est masculin. Mais surtout pour pouvoir montrer la lutte intérieure d’une jeune héroïne, capable de mettre son corps en danger pour pouvoir devenir la personne qu’elle veut être. Une fille qui doit faire le choix d’être elle-même à seulement 15 ans, quand pour certains ça prend toute la vie. »
(extrait dossier de presse)

VOYEZ COMME ON DANSE de Michel Blanc GIRL de Luka Dhont L'AMOUR FLOU de Romane Bohringer et Philippe Rebbot

Les sorties de la semaine : la sélection du Journal !

Voyez comme on danse de Michel Blanc avec Karin Viard, Carole Bouquet, Charlotte Rampling, Jacques Dutronc
Voyez comme ils dansent…
Julien sent comme une présence hostile derrière lui en permanence.
Alex, son fils apprend qu’Eva, lycéenne de 17 ans a oublié de le prévenir qu’il allait être père.
La mère d’Eva, Véro, dans une sale passe depuis sa naissance pense qu’elle va être obligée d’arracher le sac des vieilles pour nourrir le futur enfant.
Elizabeth, dont le mari Bertrand s’est volatilisé, voit sa maison dévastée par une perquisition.
Lucie exaspérée par les délires paranos de Julien, son mari, est au bord du burn out conjugal.
Serena, la maîtresse de Julien sent qu’il lui ment. Julien ne sent pas que Serena lui ment aussi.
Loïc, fils ainé de Véro, seul élément stable de la bande ne l’est pas tant que ça.
Sans oublier un absent toujours très présent…
Bande annonce

Girl de Lukas Dhont avec Victor Polster, Arieh Worthalter, Oliver Bodart
Lara, 15 ans, rêve de devenir danseuse étoile. Avec le soutien de son père, elle se lance à corps perdu dans cette quête d’absolu. Mais ce corps ne se plie pas si facilement à la discipline que lui impose Lara, car celle-ci est née garçon.
Bande annonce

"L'amour flou" de et avec Romane Bohringer et Philippe Rebbot
Romane et Philippe se séparent. Après 10 ans de vie commune, deux enfants et un chien, ils ne s’aiment plus. Enfin… ils ne sont plus amoureux. Mais ils s’aiment, quand même. Beaucoup. Trop pour se séparer vraiment ? Bref…C’est flou. Alors, sous le regard circonspect de leur entourage, ils accouchent ensemble d’un "sépartement" : deux appartements séparés, communiquant par…la chambre de leurs enfants ! Peut-on se séparer ensemble ? Peut-on refaire sa vie, sans la défaire ?
Bande annonce

 

Séances spéciales

Soirée "spéciale percussions" avec Fabrice Deldongo et la projection de "Percujam"
Vendredi 12 octobre 2018 à 20h – Cinéma l'Eden 5 bis rue de Pontoise Montmorency.

Film club : "Showgirls" de Paul Verhoeven
Dimanche 14 octobre 2018 à 20h30 - Foyer du Zinc de l'Orange Bleue 7 rue Jean Mermoz Eaubonne - 4 € par séance, gratuit pour les adhérents de l'association (27 € par an pour les 9 séances).

 

Programme des cinémas de la Vallée de Montmorency :

Saint-Gratien (Les Toiles)
Franconville (cinéma Henri Langlois)
Montmorency (L'Eden)
Enghien (Centre des Arts)
Enghien (Ugc)

Ermont (séances les mardis et mercredis)
Eaubonne (séances du mercredi)

Autres cinémas proches :

Epinay-sur-Seine (CGR)
Saint-Ouen l'Aumône (Utopia)
Montigny-lès-Cormeilles (Megarama)

 

GIRL de Lukas DhontBonus : propos du scénariste et réalisateur Lukas Dhont

« Quand j’étais petit mon père voulait que je sois boy-scout. Il nous emmenait, mon frère et moi, tous les 15 jours jouer avec d’autres enfants dans la boue ou faire du camping. Tous les deux on détestait ça.
On préférait de loin le théâtre, la danse et le chant, où nous pouvions nous exprimer.
Vous pouvez imaginer la confusion quand on a appris que c’était vu comme des activités, « pour les filles ». J’étais un garçon, comment pouvais-je aimer ça ? J’ai donc fini par arrêter tout ça parce que je ne voulais pas qu’on se moque de moi.
Bien plus tard, je venais de commencer l’école de cinéma et j’ai lu un article sur une jeune fille : elle était née dans un corps de garçon mais elle était convaincue d’être en réalité une fille, même si la biologie lui donnait tort. J’ai tout de suite ressenti de l’admiration, et j’ai été enthousiasmé à l’idée de pouvoir écrire sur un personnage comme elle : quelqu’un de courageux, qui très jeune remettait en cause le lien qu’établit la société entre sexe et genre.
C’est comme ça que "Girl" a commencé. Par la nécessité de parler de notre perception du genre, de ce qui est féminin et ce qui est masculin. Mais surtout pour pouvoir montrer la lutte intérieure d’une jeune héroïne, capable de mettre son corps en danger pour pouvoir devenir la personne qu’elle veut être. Une fille qui doit faire le choix d’être elle-même à seulement 15 ans, quand pour certains ça prend toute la vie. »
(extrait dossier de presse)

Vous appréciez le Journal de François ? Soutenez-le ! Merci.

Retourner à la page d'accueil - Retourner à la page "Cinéma"

Vous appréciez le Journal de François ? Soutenez-le ! Merci.

Retourner à la page d'accueil Retourner à la page "Cinéma"


Déposer un commentaire
0 commentaire(s)

Filtre anti-spam

Aucun commentaire

Informations Newsletter
  • Inscrivez-vous aux newsletters du Journal :
    "Agenda du week-end" et "Infos de proximité"
Contact
11 allée du Clos Laisnées, 95120 Ermont
06 89 80 56 28