Accueil > Histoire locale > Vie de château > Le château du Haut-Tertre à Taverny a connu de prestigieux propriétaires !

Le château du Haut-Tertre à Taverny a connu de prestigieux propriétaires !

Publié le : 15-03-2020

Château du Haut-Tertre

Le château du Haut-Tertre à Taverny est géré depuis 2001 par les équipes de la Croix Rouge qui a installé un centre d'accueil pour mineurs étrangers isolés. Mais le lieu a vu défiler de nombreux propriétaires qui ont marqué leur passage de leur empreinte.

Château du Haut-TertreAu début du XIXe siècle, c'est le Baron Dubarret qui habite le château du Haut-Tertre. Ce préfet de l'Empire, inspecteur des forêts et capitaine des chasses de Napoléon Ier (1769-1821) aura la bonne idée d'inviter des archéologues pour étudier le "Camp de César" situé dans le parc du château.
A partir de 1830, le château et le parc de 16 ha qui s'étend jusqu'à l'étang Godard, devient la propriété d'Auguste Godard, maire de Taverny de 1855 à 1859 et père du célèbre pianiste et compositeur Benjamin Godard (voir article).
Enfin un industriel Maxime Clair a fait démolir le château en 1901-1902 pour y construire en 1905 une demeure de style classique type Louis XV. Notre historien de local, Gérard Ducoeur, membre de Valmorency nous la décrit avec précision : « C’est une belle demeure de style classique, Louis XV, d’une parfaite symétrie, avec un avant-corps central saillant, à pans arrondis concaves, décoré d’un balcon en pierre, un escalier d’accès et la porte centrale donnant sur un corridor, deux autres portes latérales aux frontons en doucine, et deux pavillons en légère saillie à l’extrémité de la façade côté cour, un appareillage en bossage formant pilastres souligne chaque corps de bâtiment, à l’étage noble, trois fenêtres de part et d’autre du balcon répondant à celles du rez-de-chaussée, dont deux ont un tableau décoré de festons et l’autre un petit balcon, un toit à la Mansart, au-dessus d’une corniche moulurée à modillons et percé de cinq lucarnes symétriques à fronton triangulaire. »

Le XXe siècle serait aussi riche en rebondissements pour le château. Tout d'abord, sa belle situation a malheureusement attiré l'attention des membres de l'unité d'élite de la Gestapo. Ceux-ci vont y résider en 1943 et 1944 pendant la Seconde Guerre mondiale.
Après le conflit, c'est la société Nestlé qui a utilisé jusqu'en 2001 les lieux pour organiser des séminaires et des formations. La Croix-Rouge a pris enfin le relais et installé un centre d'accueil.

Actuellement le château est donc une propriété privée, située au carrefour de la rue Auguste-Godard avec les routes de Béthemont et du chemin des Princes.

Château du Haut-Tertre

Parc du Château du Haut-Tertre

Château du Haut-Tertre

Le château du Haut-Tertre à Taverny est géré depuis 2001 par les équipes de la Croix Rouge qui a installé un centre d'accueil pour mineurs étrangers isolés. Mais le lieu a vu défiler de nombreux propriétaires qui ont marqué leur passage de leur empreinte.

Château du Haut-TertreAu début du XIXe siècle, c'est le Baron Dubarret qui habite le château du Haut-Tertre. Ce préfet de l'Empire, inspecteur des forêts et capitaine des chasses de Napoléon Ier (1769-1821) aura la bonne idée d'inviter des archéologues pour étudier le "Camp de César" situé dans le parc du château.
A partir de 1830, le château et le parc de 16 ha qui s'étend jusqu'à l'étang Godard, devient la propriété d'Auguste Godard, maire de Taverny de 1855 à 1859 et père du célèbre pianiste et compositeur Benjamin Godard (voir article).
Enfin un industriel Maxime Clair a fait démolir le château en 1901-1902 pour y construire en 1905 une demeure de style classique type Louis XV. Notre historien de local, Gérard Ducoeur, membre de Valmorency nous la décrit avec précision : « C’est une belle demeure de style classique, Louis XV, d’une parfaite symétrie, avec un avant-corps central saillant, à pans arrondis concaves, décoré d’un balcon en pierre, un escalier d’accès et la porte centrale donnant sur un corridor, deux autres portes latérales aux frontons en doucine, et deux pavillons en légère saillie à l’extrémité de la façade côté cour, un appareillage en bossage formant pilastres souligne chaque corps de bâtiment, à l’étage noble, trois fenêtres de part et d’autre du balcon répondant à celles du rez-de-chaussée, dont deux ont un tableau décoré de festons et l’autre un petit balcon, un toit à la Mansart, au-dessus d’une corniche moulurée à modillons et percé de cinq lucarnes symétriques à fronton triangulaire. »

Le XXe siècle serait aussi riche en rebondissements pour le château. Tout d'abord, sa belle situation a malheureusement attiré l'attention des membres de l'unité d'élite de la Gestapo. Ceux-ci vont y résider en 1943 et 1944 pendant la Seconde Guerre mondiale.
Après le conflit, c'est la société Nestlé qui a utilisé jusqu'en 2001 les lieux pour organiser des séminaires et des formations. La Croix-Rouge a pris enfin le relais et installé un centre d'accueil.

Actuellement le château est donc une propriété privée, située au carrefour de la rue Auguste-Godard avec les routes de Béthemont et du chemin des Princes.

Château du Haut-Tertre

Parc du Château du Haut-Tertre

Vous appréciez le Journal de François ? Soutenez-le ! Merci.

Retourner à la page d'accueil - Retourner à la page "Vie de château"

Vous appréciez le Journal de François ? Soutenez-le ! Merci.

Retourner à la page d'accueil Retourner à la page "Vie de château"


Déposer un commentaire
1 commentaire(s)

Filtre anti-spam

Michel - Il y a 12 jours
Le refuge sur la carte postale du bas me fait penser au kiosque à musique.
Informations Newsletter
  • Inscrivez-vous aux newsletters du Journal :
    "Agenda du week-end" et "Infos de proximité"
Contact
11 allée du Clos Laisnées, 95120 Ermont
06 89 80 56 28