Accueil > Agenda Expo > Exposition collective des peintres Philippe Tortosa, Generosa Di Filippo et Joumana HF
Restez informés
Inscrivez-vous
aux newsletters du Journal !
Je m'inscris

Exposition collective des peintres Philippe Tortosa, Generosa Di Filippo et Joumana HF

Exposition Galerie Thy Than du 9 au 24 novembre 2019Du 9 au 24 novembre 2019
Saint-Prix

La galerie Thy Than accueille les artistes peintres Philippe Tortosa, Generosa Di Filippo et Joumana HF. Nouveau détour conseillé dans le Vieux Village de Saint-Prix pour découvrir leur exposition.

Du 9 au 24 novembre 2019 - Galerie Thy Than 4 rue de l'explorateur Delaporte Saint-Prix - Entrée libre.
Horaires d'ouverture : mercredi, vendredi, samedi et dimanche de 15h à 18h - Vernissage le 9 novembre 2019 à partir de 18h.

 

Zoom sur les Philippe Tortosa, Generosa Di Filippo et Joumana HF (extrait communiqué de presse)

Philippe Tortosa
Après deux ans et demi de Service Militaire en Afrique Française du Nord, Philippe Tortosa entre dans le monde de la publicité industrielle et du graphisme chez Péchiney-Saint-Gobin en tant que graphiste, puis a participé ensuite à la création des tubes, flacons et des premières et nouvelles bouteilles en plastique qui seront ensuite produites pour remplacer le verre.
Après une dizaine d’années il s’oriente vers le monde de l’édition et s’intègre au département création-exécution-fabrication avec suivi d’impression sur chaines d’imprimerie en France et en Belgique.
Après une prise de retraite à 65ans en 1995, il transite vers un monde différent du monde industriel et opte pour différentes expressions de l’art pictural, et surtout aux techniques du pastel et du dessin à l’encre de Chine à la plume.
Il est depuis sa prise de retraite affilié à la Maison Des Artistes (MDA) et participe de temps à autre à des expositions, salons…

Generosa Di Filippo
La transparence et la délicatesse du papier de riz, ce contact léger et fin, recevant l’eau colorée, rend notre geste à la mesure de cette légèreté.
La brume, le lointain, les matins viennent se former. Le pinceau inscrit ce que l’énergie de notre geste condense et mesure de nous.
L’encre, ce bâtonnet noir solide, devient le liquide qui donnera, frotté sur la pierre, toutes les nuances sur cette petite étendue qui attend.
Ce calme intérieur est transmis par ces "quatre trésors" comme les qualifient les peintres chinois : le papier, l’encre, la pierre et le pinceau.
Car il s’agit bien de ce rendez-vous entre son calme intérieur et le silence calme et heureux de la nature que permettent ces trésors.
Les couleurs, l’encre, l’eau, le papier, et cet objet qui prolonge et recueille notre être présent et qui inscrit, permettent de laisser remonter du passé notre humaine traversée.
Pourquoi ces récits de contes chinois m’ont tellement émue ? Pourquoi la première peinture chinoise de paysage brumeux de montagne que j’ai vue dans ce livre m’a tellement émue ?
Ces récits parlés et visibles parlaient de réalités, d’un imaginaire qui auraient traversé l’inconscient des peuples stabilisés, essaimés au hasard de l’histoire ?
Quelles sont nos origines, nous, installés dans ces montagnes du fin sud italien ?
Les contes, les peintures, contiennent-ils des secrets ?
J’aime penser que je retrouve ces lointaines migrations. Et les peintres qui m’inspirent me racontent un passé fabuleux, douloureux, posé sur des papiers pour apaiser le monde et nos questions.
Et merci au livre de Fabienne Verdier dans “La passagère du silence” qui a cité le livre de Shitao qui ouvre son traité sur la peinture, par "L’unique Trait de Pinceau".

Joumana HF
Née à Beyrouth en 63, Joumana dessine depuis son enfance, elle a vécu la guerre civile et a été blessée en 79. Architecte d'intérieur, diplômée de l'université libanaise (Institut des beaux-Arts), elle a travaillé deux ans au Liban dans l’aménagement intérieur avant qu’elle se marie et s’installe en France en 93.
Après avoir eu son premier fils elle s’est lancée dans la peinture et a fait sa première exposition en 1997 dans la ville de Sannois.
Joumana a un style éclectique, elle excelle dans le portrait, on trouve souvent dans ses œuvres des regards qui expriment des sentiments très profonds.
Elle voyage dans les styles de la peinture à l’huile au pastel et aquarelle, de la figuration vers l’abstraction et elle dit que à chaque fois elle vit une nouvelle expérience.
Après avoir fait une quinzaine d’expositions personnelles, des portraits, des paysages, des compositions florales et abstraites elle s’intéresse depuis deux ans à la calligraphie arabe
Elle cherche au fond d’elle quelque chose de nouveau, elle dessine la lettre à sa manière en les intégrant dans des compositions géométriques.
Selon elle ce travail la rend épanouie et lui ouvre un horizon très vaste de création.
L’Art est un pas de la nature vers l'infini (Gibran. K. Gibran)

Exposition Galerie Thy Than du 9 au 24 novembre 2019Du 9 au 24 novembre 2019
Saint-Prix

La galerie Thy Than accueille les artistes peintres Philippe Tortosa, Generosa Di Filippo et Joumana HF. Nouveau détour conseillé dans le Vieux Village de Saint-Prix pour découvrir leur exposition.

Du 9 au 24 novembre 2019 - Galerie Thy Than 4 rue de l'explorateur Delaporte Saint-Prix - Entrée libre.
Horaires d'ouverture : mercredi, vendredi, samedi et dimanche de 15h à 18h - Vernissage le 9 novembre 2019 à partir de 18h.

 

Zoom sur les Philippe Tortosa, Generosa Di Filippo et Joumana HF (extrait communiqué de presse)

Philippe Tortosa
Après deux ans et demi de Service Militaire en Afrique Française du Nord, Philippe Tortosa entre dans le monde de la publicité industrielle et du graphisme chez Péchiney-Saint-Gobin en tant que graphiste, puis a participé ensuite à la création des tubes, flacons et des premières et nouvelles bouteilles en plastique qui seront ensuite produites pour remplacer le verre.
Après une dizaine d’années il s’oriente vers le monde de l’édition et s’intègre au département création-exécution-fabrication avec suivi d’impression sur chaines d’imprimerie en France et en Belgique.
Après une prise de retraite à 65ans en 1995, il transite vers un monde différent du monde industriel et opte pour différentes expressions de l’art pictural, et surtout aux techniques du pastel et du dessin à l’encre de Chine à la plume.
Il est depuis sa prise de retraite affilié à la Maison Des Artistes (MDA) et participe de temps à autre à des expositions, salons…

Generosa Di Filippo
La transparence et la délicatesse du papier de riz, ce contact léger et fin, recevant l’eau colorée, rend notre geste à la mesure de cette légèreté.
La brume, le lointain, les matins viennent se former. Le pinceau inscrit ce que l’énergie de notre geste condense et mesure de nous.
L’encre, ce bâtonnet noir solide, devient le liquide qui donnera, frotté sur la pierre, toutes les nuances sur cette petite étendue qui attend.
Ce calme intérieur est transmis par ces "quatre trésors" comme les qualifient les peintres chinois : le papier, l’encre, la pierre et le pinceau.
Car il s’agit bien de ce rendez-vous entre son calme intérieur et le silence calme et heureux de la nature que permettent ces trésors.
Les couleurs, l’encre, l’eau, le papier, et cet objet qui prolonge et recueille notre être présent et qui inscrit, permettent de laisser remonter du passé notre humaine traversée.
Pourquoi ces récits de contes chinois m’ont tellement émue ? Pourquoi la première peinture chinoise de paysage brumeux de montagne que j’ai vue dans ce livre m’a tellement émue ?
Ces récits parlés et visibles parlaient de réalités, d’un imaginaire qui auraient traversé l’inconscient des peuples stabilisés, essaimés au hasard de l’histoire ?
Quelles sont nos origines, nous, installés dans ces montagnes du fin sud italien ?
Les contes, les peintures, contiennent-ils des secrets ?
J’aime penser que je retrouve ces lointaines migrations. Et les peintres qui m’inspirent me racontent un passé fabuleux, douloureux, posé sur des papiers pour apaiser le monde et nos questions.
Et merci au livre de Fabienne Verdier dans “La passagère du silence” qui a cité le livre de Shitao qui ouvre son traité sur la peinture, par "L’unique Trait de Pinceau".

Joumana HF
Née à Beyrouth en 63, Joumana dessine depuis son enfance, elle a vécu la guerre civile et a été blessée en 79. Architecte d'intérieur, diplômée de l'université libanaise (Institut des beaux-Arts), elle a travaillé deux ans au Liban dans l’aménagement intérieur avant qu’elle se marie et s’installe en France en 93.
Après avoir eu son premier fils elle s’est lancée dans la peinture et a fait sa première exposition en 1997 dans la ville de Sannois.
Joumana a un style éclectique, elle excelle dans le portrait, on trouve souvent dans ses œuvres des regards qui expriment des sentiments très profonds.
Elle voyage dans les styles de la peinture à l’huile au pastel et aquarelle, de la figuration vers l’abstraction et elle dit que à chaque fois elle vit une nouvelle expérience.
Après avoir fait une quinzaine d’expositions personnelles, des portraits, des paysages, des compositions florales et abstraites elle s’intéresse depuis deux ans à la calligraphie arabe
Elle cherche au fond d’elle quelque chose de nouveau, elle dessine la lettre à sa manière en les intégrant dans des compositions géométriques.
Selon elle ce travail la rend épanouie et lui ouvre un horizon très vaste de création.
L’Art est un pas de la nature vers l'infini (Gibran. K. Gibran)

Vous appréciez le Journal de François ? Soutenez-le ! Merci.

Retourner à la page d'accueil - Retourner à la page "Agenda Expo"

Vous appréciez le Journal de François ? Soutenez-le ! Merci.

Retourner à la page d'accueil Retourner à la page "Agenda Expo"

Déposer un commentaire
0 commentaire(s)

Filtre anti-spam

Aucun commentaire

Informations Newsletter
  • Inscrivez-vous aux newsletters du Journal :
    "Agenda du week-end" et "Infos de proximité"
Contact
11 allée du Clos Laisnées, 95120 Ermont
06 89 80 56 28