Accueil > Agenda Expo > Exposition : "Bessancourt, fin de guerre 14-18"
Restez informés
Inscrivez-vous
aux newsletters du Journal !
Je m'inscris

Exposition : "Bessancourt, fin de guerre 14-18"

Exposition BESSANCOURT FIN DE GUERRE 14 - 18Du 31 octobre au 11 novembre 2018
Bessancourt

A l'occasion du Centenaire de la Grande Guerre, l'espace Marc Steckar accueille l'exposition d'Agnès Marin intitulée "Bessancourt, fin de guerre 14-18".

Du 31 octobre au 11 novembre 2018 de 14h à 18h - Salle Paul Bonneville place de la Mairie Bessancourt – Entrée libre.


En complément de l'exposition est proposée une projection exceptionnelle du film "Graine de Poilus" de Magali Magne

Le documentaire montre l'œuvre de l'artiste plasticienne Béatrice Turquand d'Auzay qui fait de la Grande Guerre la matière de ses œuvres.
En juillet 1916, son grand-père Wilhelm combat dans les troupes allemandes tandis qu'André, son grand-père français, meurt dans les tranchées de la Somme. Près d'un siècle plus tard, grâce à son travail et à la transmission de son art et de son histoire, l'artiste redonne corps et âme au soldat disparu et, avec lui, à cette multitude de vies prises dans les rets de la grande histoire.
Graine de Poilus de Magali MagneMagali Magne explique le message de son film : « Je souhaite faire évoluer la mémoire qui n’est jamais complètement tue, elle peut ressurgir à tout moment. Le travail de Béatrice Turquand d'Auzay vise un large public. Nous sommes les descendants des rescapés de la Grande Guerre. La douleur de la perte d’un proche a laissé une trace perceptible aujourd’hui encore. Des familles européennes ont gardé longtemps les stigmates du deuil, stigmates qui ont pu orienter la vie de tous les membres de la famille. A partir d’une histoire personnelle, le film en appelle à une mémoire collective, non seulement sur la guerre, mais aussi sur l’intime, les racines, les secrets de famille.
A la troisième génération, il y a toutes les chances pour qu’il n’y ait plus la mémoire d’un événement, d’un autre côté, il faut attendre ce temps, sans doute nécessaire, pour que la mémoire se libère.
Des enfants d’aujourd’hui s’emparent de ce travail pour s’exprimer sur la guerre de 14-18, ils racontent et transmettent à leur tour une histoire qui leur parle. Les traces laissées par les massacres de la guerre sont intemporelles. »

Lundi 5 novembre 2018 à 19h -Espace Marc Steckar rue de l'Eglise Bessancourt – Entrée libre.

Exposition BESSANCOURT FIN DE GUERRE 14 - 18Du 31 octobre au 11 novembre 2018
Bessancourt

A l'occasion du Centenaire de la Grande Guerre, l'espace Marc Steckar accueille l'exposition d'Agnès Marin intitulée "Bessancourt, fin de guerre 14-18".

Du 31 octobre au 11 novembre 2018 de 14h à 18h - Salle Paul Bonneville place de la Mairie Bessancourt – Entrée libre.


En complément de l'exposition est proposée une projection exceptionnelle du film "Graine de Poilus" de Magali Magne

Le documentaire montre l'œuvre de l'artiste plasticienne Béatrice Turquand d'Auzay qui fait de la Grande Guerre la matière de ses œuvres.
En juillet 1916, son grand-père Wilhelm combat dans les troupes allemandes tandis qu'André, son grand-père français, meurt dans les tranchées de la Somme. Près d'un siècle plus tard, grâce à son travail et à la transmission de son art et de son histoire, l'artiste redonne corps et âme au soldat disparu et, avec lui, à cette multitude de vies prises dans les rets de la grande histoire.
Graine de Poilus de Magali MagneMagali Magne explique le message de son film : « Je souhaite faire évoluer la mémoire qui n’est jamais complètement tue, elle peut ressurgir à tout moment. Le travail de Béatrice Turquand d'Auzay vise un large public. Nous sommes les descendants des rescapés de la Grande Guerre. La douleur de la perte d’un proche a laissé une trace perceptible aujourd’hui encore. Des familles européennes ont gardé longtemps les stigmates du deuil, stigmates qui ont pu orienter la vie de tous les membres de la famille. A partir d’une histoire personnelle, le film en appelle à une mémoire collective, non seulement sur la guerre, mais aussi sur l’intime, les racines, les secrets de famille.
A la troisième génération, il y a toutes les chances pour qu’il n’y ait plus la mémoire d’un événement, d’un autre côté, il faut attendre ce temps, sans doute nécessaire, pour que la mémoire se libère.
Des enfants d’aujourd’hui s’emparent de ce travail pour s’exprimer sur la guerre de 14-18, ils racontent et transmettent à leur tour une histoire qui leur parle. Les traces laissées par les massacres de la guerre sont intemporelles. »

Lundi 5 novembre 2018 à 19h -Espace Marc Steckar rue de l'Eglise Bessancourt – Entrée libre.

Vous appréciez le Journal de François ? Soutenez-le ! Merci.

Retourner à la page d'accueil - Retourner à la page "Agenda Expo"

Vous appréciez le Journal de François ? Soutenez-le ! Merci.

Retourner à la page d'accueil Retourner à la page "Agenda Expo"

Déposer un commentaire
0 commentaire(s)

Filtre anti-spam

Aucun commentaire

Informations Newsletter
  • Inscrivez-vous aux newsletters du Journal :
    "Agenda du week-end" et "Infos de proximité"
Contact
11 allée du Clos Laisnées, 95120 Ermont
06 89 80 56 28