Chargement ...
[Fermer]
[Fermer]

Saisissez votre adresse mail pour être informé des nouvelles du Journal de Fançois

Vous êtes ici: Page d'accueil > Histoire locale > Enigmes eaubonnaises > Enigmes eaubonnaises >> Un enlèvement automobile !
Les rencontres de François avec les personnalisés locales

Retrouvez ici
les entreprises
locales
qui font confiance
au Journal
de François

Derniers commentaires

Newsletter

Saisissez votre adresse mail pour être informé des nouvelles du Journal de François

Voir l'agenda culturel
Voir l'agenda expo
Voir l'agenda brocante
Librairie spéciale Vallée de Montmorency – Val d'Oise

Agenda culturel

Voir l'agenda complet
share

Enigmes eaubonnaises >> Un enlèvement automobile !

Nouveauté !
Paul MorsePaul Morse, secrétaire général du Cercle Historique d'Eaubonne et auteur du livre "Le Petit-Château d'Eaubonne de Ledoux et son parc", nous dévoile, tout au long de l'année, des secrets, des anecdotes qui composent l'histoire de la ville. Ses fameuses "Enigmes eaubonnaises" nous permettent aussi de découvrir des personnalités… exceptionnelles. A déguster sans modération !

 

Un enlèvement automobile inédit !

La ville d’Eaubonne peut se targuer d’avoir été le théâtre du premier enlèvement amoureux en voiture, du moins dans sa phase finale. Cela se passe en 1904 et se termine au Petit-Château d’Eaubonne. Mais qui sont les protagonistes ?

 

Peugeot Type 42 (Musée Malartre, Rochetaillée sur Saône)En 1904, Arthur Langlois, secondé par le génial pédagogue allemand Otto Baetge, est le directeur de la célèbre "Institution des Enfants Arriérés" à Eaubonne, dont les activités occupent le Petit-Château et son parc de 10 hectares. Arthur prête sa voiture, une superbe Peugeot double-phaeton de type 42 (fabriquée en 1903), à un de ses neveux qui s’en sert pour…enlever sa belle à la barbe de sa mère et de son frère.
Cette façon de procéder est tellement inédite pour l'époque que cet enlèvement amoureux a fait les gros titres des journaux parisiens, et jusqu'à la Chaux-de-Fonds dans le Jura suisse, et même à l'étranger !!

Le Cercle Historique ete Archéologique d'Eaubonne et de la Vallée de Montmorency

Retrouvez le récit complet de cet enlèvement amoureux la vie du Baron Ambroise Louis de Lavenant sur le site du Cercle Historique d'Eaubonne.

 

Nouveauté !
Paul Morse, secrétaire général du Cercle Historique d'Eaubonne et auteur du livre "Le Petit-Château d'Eaubonne de Ledoux et son parc", nous dévoile, tout au long de l'année, des secrets, des anecdotes qui composent l'histoire de la ville. Ses fameuses "Enigmes eaubonnaises" nous permettent aussi de découvrir des personnalités… exceptionnelles. A déguster sans modération !

 

Un enlèvement automobile inédit !

La ville d’Eaubonne peut se targuer d’avoir été le théâtre du premier enlèvement amoureux en voiture, du moins dans sa phase finale. Cela se passe en 1904 et se termine au Petit-Château d’Eaubonne. Mais qui sont les protagonistes ?

 

Peugeot Type 42 (Musée Malartre, Rochetaillée sur Saône)En 1904, Arthur Langlois, secondé par le génial pédagogue allemand Otto Baetge, est le directeur de la célèbre "Institution des Enfants Arriérés" à Eaubonne, dont les activités occupent le Petit-Château et son parc de 10 hectares. Arthur prête sa voiture, une superbe Peugeot double-phaeton de type 42 (fabriquée en 1903), à un de ses neveux qui s’en sert pour…enlever sa belle à la barbe de sa mère et de son frère.
Cette façon de procéder est tellement inédite pour l'époque que cet enlèvement amoureux a fait les gros titres des journaux parisiens, et jusqu'à la Chaux-de-Fonds dans le Jura suisse, et même à l'étranger !!

Le Cercle Historique ete Archéologique d'Eaubonne et de la Vallée de Montmorency

Retrouvez le récit complet de cet enlèvement amoureux la vie du Baron Ambroise Louis de Lavenant sur le site du Cercle Historique d'Eaubonne.

 

Vous appréciez le Journal de François ? Soutenez-le ! Merci.

Retourner à la page d'accueil - Retourner à la page "Enigmes eaubonnaises"


Déposer un commentaire
0 commentaire(s)

Filtre anti-spam

Aucun commentaire