Accueil > Histoire locale > Rencontres de François > "L'échappée à Buda'" : six jeunes de la Vallée de Montmorency ont rejoint Budapest en vélo et récolté des fonds pour ATEurope !
Restez informés
Inscrivez-vous
aux newsletters du Journal !
Je m'inscris

L'échappée à Buda' : six jeunes de la Vallée de Montmorency ont rejoint Budapest en vélo et récolté des fonds pour ATEurope !

Publié le : 09-09-2019

L'échappée à Buda'En juin, Lucas, Bartolomé, Coline, Léonore, Vincent, Thibault, six jeunes de la Vallée de Montmorency, nous annonçaient "L'échappée à Buda", leur projet solidaire : se rendre cet été en vélo à Budapest et récolter des fonds pour ATEurope, qui lutte contre l’ataxie télangiectasie, maladie génétique neurodégénérative. (voir article paru en juin)
Alors, en cette rentrée, retrouvons Lucas pour savoir si lui et ses acolytes ont réussi leur challenge exceptionnel.

Lucas, nous t'avions découvert en juin car tu nous présentais "L'échappée à Buda" que tu projetais avec cinq amis sportifs : relier en seize étape la capitale hongroise en vélo et récolter des fonds pour ATEurope qui aide la recherche sur l'ataxie télangiectasie.
Tout d'abord comment s'est passé votre défi sportif ?
Notre défi sportif s’est incroyablement bien passé, nous sommes arrivés chaque soir dans tous les campings prévus. Nous n’avons pas eu de problèmes techniques majeurs, toute l’équipe était à son pic de forme et la cagnotte n’a cessé d’augmenter. Les paysages ont été très agréables et la météo a été plutôt favorable dans l’ensemble alors oui, notre défi s’est bien passé !

L'échappée à Buda'Au cours de votre périple, vous avez fait des rencontres particulières ? Les gens vous ont encouragés ?
Sur plus de 2000 kms, nous croisons énormément d’autres cyclistes, des piétons, des pêcheurs, des commerçants. Nous avons pu discuter avec un grand nombre de personnes sur notre trajet. Certains ne nous croyaient pas quand on leur parlait de notre voyage, il fallait sortir le téléphone pour montrer notre page Facebook ainsi que les flyers ! D’autres nous encourageaient spontanément quand nous roulions ! Nous avons eu beaucoup de comparaisons avec les cyclistes du Tour de France ! Nous avons pu discuter avec presque tous les gérants des campings qui étaient stupéfaits de notre voyage. La majorité des personnes rencontrées nous suivent maintenant sur Facebook ! C’est incroyable. Les encouragements ont été très présents également sur Facebook et je tiens à remercier toutes ses personnes qui ont su trouver les mots pour continuer à alimenter notre rage de bien faire !

Association ATEuropeConcernant le volet solidaire, votre cagnotte ouverte au profit d'ATEurope a connu un grand succès. Es-tu surpris du soutien que vous avez reçu et à quoi va servir l'argent récolté ?
Sur le plan le plus important, c’est-à-dire l’entraide solidaire, la cagnotte culmine aujourd’hui à 9220 € ! L’intégralité des fonds récoltés sera utilisée à la recherche médicale pour essayer de trouver des solutions à la maladie d’ataxie télangiectasie dont sont atteints près de 200 enfants en France.
Bien sûr que je suis surpris de cet élan de générosité. Nous nous étions fixé un objectif de base assez humble pour ne pas être en-dessous mais de là à imaginer presque 10 000€ récoltés  c’est fou ! Nous sommes remplis d’espoir pour toutes ces familles concernées.

Quel sentiment domine après une telle aventure solidaire ?
Depuis que nous sommes rentrés à bon port, pas un seul jour ne passe sans que nous pensions à notre voyage. Cette aventure sera gravée à jamais dans nos mémoires et nous unira pour toujours. Nous ressentons beaucoup d’émotions, de fierté, de joies d’être arrivés au terme de notre défi sportif que nous avons créé de toute part pendant près d’un an. C’est un défi qui nous a donné encore plus de force, de motivation pour notre vie de tous les jours, nous avons tellement appris sur la vie et sur nous même que nous rêvons déjà d’autres aventures.

L'échappée à Buda'Toi et tes coéquipiers, avez-vous envie de poursuivre sur votre lancée en vous lançant dans un nouveau challenge solidaire ?
Des idées d’aventure, ce n’est vraiment pas ce qu’il nous manque. Nous sommes prêts à repartir dès demain s’il faut à nouveau remettre les couverts au profit d’une autre association. Ce qui nous freine tous sont l’aspect financier d’un défi sportif, souvent assez couteux pour des jeunes étudiants. Nous n’avons eu que très peu d’aides financières et logistiques sur notre échappée. A l’avenir, si certaines entreprises, marques ou communes souhaitent financer en partie notre aventure, nous serons prêts à déployer toutes nos forces à nouveau pour continuer d’aider les associations.

Et maintenant c'est la rentrée. Tu continues tes études et ta carrière sportive ?
Le rythme de chacun reprend pour tous. A titre personnel, je rentre en troisième année d’une Licence Professionnel développement social et médiation par le sport à l’université de Nanterre. Pour ce qui est du monde sportif, je continuerai durant toute mon année à vivre autour du sport par le biais de ma formation mais également de l’athlétisme au CC Taverny Athlétisme.

Merci Lucas pour ta disponibilité et bravo à toute l'équipe pour ce challenge solidaire réussi.


Bonus : carnet de bord de l'échappée à Buda' (extrait du journal quotidien publié sur la page Facebook dédiée à cette aventure)

L'échappée à Buda' - départ à Saint-LeuJour 1 | Saint-Leu-La-Forêt - Montmirail | 129 km
Première étape difficile aujourd’hui puisqu’il fallait sortir de la région parisienne et se mettre en jambe.
Quelques orages et une averse en début de parcours au niveau de La Villette puis du soleil... ☀️ beaucoup de soleil !
Un total de 6h30 de vélo aujourd’hui où nous nous reposons dans le jardin du parrain d’une amie du groupe. Nous y sommes bien installés et sommes déjà prêts pour l’étape de demain.
Encore merci, du fond du cœur à toutes et tous qui étaient présent ce matin pour notre départ ainsi que les messages d’encouragements ! Croyez-nous, ça nous aide !

Jour 2 | Montmirail - Vitry-Le-François | 115 km
Deuxième étape effectuée avec succès malgré quelques petites difficultés.
Physiquement tout allait bien pour nous, beaucoup mieux qu’hier avec une chaleur moindre. La météo ne nous a vraiment pas aidés jusqu’à notre pause déjeuner à 14h. De la pluie à n’en plus pouvoir sur 75km.
Après un bon repas chaud et avoir retrouvé les parents de Vincent qui transportent notre matériel de camping.
Nous sommes repartis pour 40km. Non sans effort car la route n’était pas adaptée à nos vélos. Sans compter notre mésaventure vaseuse puisque nous nous sommes retrouvés bloqués dans de la glaise qui bloquait nos freins et nos roues... ! Seule solution : pousser la glaise avec des petits bouts de bois avant de trouver une station de lavage ! Une belle anecdote !
Nous remercions énormément le camping nature de nous accueillir gratuitement pour cette nuit, merci de soutenir notre initiative.

L'échappée à Buda'Jour 3 | Vitry-Le-François - Chaumont | 107 km
Troisième étape ralliée dans un plaisir incroyable, tout plat jusqu’au moment où l’on décide de faire un petit détour par une belle côte qui nous a décrassé les jambes !
Nous avons longé la Marne sur l’intégralité de notre journée. Il faut reconnaître que c’est un beau fleuve malgré l’absence de notre compagnon du premier jour : le soleil !
Une pause déjeuner à 59km qui nous a tous fait du bien ! Au menu : une bonne salade de riz avec du gâteau breton pour repartir avec le plein d’énergie pour les 48 derniers kilomètres.
Merci à nouveau au camping municipal de Chaumont et à la Ville de Chaumont qui nous accueille lui aussi gratuitement pour la nuit.

Jour 4 | Chaumont - Vesoul | 124 km
Une nuit bien fraîche mais une matinée parfaite... des conditions idéales aujourd’hui. Qu’est-ce qu’on a pris plaisir aujourd’hui avec ces belles conditions météos, même si on a fait un peu de trekking !!
Nous souhaitons à toutes personnes nous lisant d’essayer au moins un week-end de cyclotourisme. C’est une sensation, une émotion à vivre au moins une fois. En famille ou entre amis, vous y prendrez forcément du plaisir ! Nous c’est notre cas, c’est la recette parfaite pour être dynamique pour un projet associatif.
Nous en profitons pour mettre en avant toutes les personnes de l’ombre qui nous permettent de faire vivre une aventure comme celle-ci. Aujourd’hui en particulier avec Camping du lac Vaivre-Vesoul qui nous offre la nuit non pas en tente, mais avec deux chalets ! On va pouvoir dormir dans des lits et repartir de plus belle demain !

Jour 5 | Vesoul - Mulhouse | 130 km
Magnifique journée aujourd’hui encore.
La barre des 500 km a été dépassée ce matin !
On a récupéré cette après-midi la fameuse, EuroVelo6.
Budapest : 1570 km à une vingtaine de kilomètres de Mulhouse et de la frontière allemande.
Du soleil, du soleil et... du ciel gris sur la fin d’après-midi. En espérant qu’il revienne demain.
Merci au Camping de l'Ill Mulhouse de nous faire une belle remise de 50% pour la nuit et ainsi nous aider grandement dans notre voyage !

L'échappée à Buda'Jour 6 | Mulhouse - Waldshut-Tiengen | 104 km
L’aventure avance vite, déjà +700km et nous prenons de plus en plus de plaisir au fil des kilomètres.
Nous avons traversé trois pays aujourd’hui ! La France, la Suisse et l'Allemagne.
Nous avons bien fait de choisir l’EuroVelo6 qui tient toutes ses promesses en terme de richesses sur les paysages ! Le Rhin est un long fleuve tranquille que nous avons suivi aujourd’hui. Les villages, les maisons, les églises y sont vraiment très jolies. Nous regrettons malheureusement de ne pas pouvoir s’arrêter plus souvent mais l’important est notre objectif : Budapest le 10 août !

Jour 7 | Waldshut-Tiengen - Albstadt | 141 km
Que dire de cette étape ! On a grimpé, on a dévalé mais surtout on a adoré.
La force de ce groupe est bien sa solidarité ! Quand c’est dur pour l’un d’entre nous alors on s’entraide pour arriver ensemble au sommet !
Record de kilomètres : 141. De vitesse Max : 76km/h. De dénivelé : +1400.
Des paysages et des odeurs toujours plus agréables. Des montagnes, des sapins, des animaux sauvages ont fait notre décor tout au long de la journée. Un régal de se faire mal dans des conditions comme celle-ci au profit d’ATEurope.
On continue de faire parler de l’association ainsi que de la maladie dont sont atteints 200 enfants en France : l’ataxie télangiectasie !

L'échappée à Buda'Jour 8 | Albstadt - Ulm | 105 km
Étape presque de repos aujourd’hui avec néanmoins quelques côtes histoire de faire vivre une petite animosité entre nous et du vent de face pour durcir les cuisses !
Les kilomètres défilent et notre voyage continue d’évoluer ! Les paysages changent, la météo également sans parler du bronzage spécial cycliste mais s’il y a bien une chose qui ne change pas, c’est bien notre cohésion de groupe et notre volonté de faire parler d’ATEurope et de la maladie !
Ce soir nous dormons au bord du Danube grâce à l’accueil très généreux du camping Ulmer Paddler e.V. - Kanu-Verein qui nous fait une réduction sur le tarif car la gérante a été sensible à notre projet et nous la remercions !

Jour 9 | Ulm - Neburg 132 km
La barre des 1000 km a été dépassée.
Une bonne journée remplie de péripéties, une crevaison en partant du camping, une étape rallongée de 15km, une autre crevaison pendant le repas de midi. Des averses, du vent... ! Les ingrédients explosifs pour une bonne nuit de sommeil.
Toujours en Allemagne, nous avons intégralement suivi l’EuroVelo6 qui longeait le Danube où nous découvrons de très belles architectures ! Journée assez plate avec pas mal de petits chemins de forêt pour alimenter un peu notre plaisir du cyclo-cross... ou pas.
Hier soir nous avons fait pour la première fois les touristes et nous sommes allés dans le centre de Ulm où se trouve l’église la plus haute du monde !

Jour 10 | Neuburg - Bad Abbach | 100 km
Petite journée bien tranquille avant de ré attaquer demain avec une grosse étape de 153 km.
Encore et toujours nous avons suivi le Danube et nous continuons de nous rapprocher de notre point de chute : Budapest !
L’Allemagne est un pays très agréable pour les cyclistes, l’EuroVelo6 passe à travers des petits villages très colorés remplis d’histoire et de beauté architecturale.
L’EuroVelo6 reste toutefois une piste cyclable plus appréciée par les Vtt-istes avec ses petits chemins graillonneux et sableux et forcément... deux petites chutes sans gravité et une crevaison à nouveau. La motivation et notre volonté n’ont pas été atteinte !

Jour 11 | Bad Abbach - Passau | 164 km
Étape record pour nous, six jeunes cyclistes amateurs qui roulons en faveur d’une association !
99Km ce matin, 65km l’après-midi pour un total de 8h de vélo. Nos fesses s’en souviendront... mais les voyants sont toujours au vert pour nous.
Dernière étape pour nous en Allemagne. Demain matin, nous rejoindrons l’Autriche !
Si un partenaire veut nous soutenir sur tout ce qui concerne l’alimentation rapide pendant l’effort, qu’il nous contacte car nous consommons énormément de pâtes de fruits et de barres de céréales et de compotes !

L'échappée à Buda'Jour 12 | Passau - Grein | 167 km
Oh la la ! Une journée très longue pour nous qui nous marquera avec un nouveau record de kilométrage ! Nous posons pied à terre au camping de Grein à 20h40.
Nous sommes partis très en retard ce matin : presque 11h. Nous avons subi des orages très contraignants avec des pluies diluviennes de 5h du matin jusqu’à notre départ à 11h. C’est à dire des tentes trempées, des duvets presque inondés malgré nos précautions... on a préféré partir plus tard que de partir sous la pluie. Le pédalo c’est bien mais le vélo c’est mieux.
Le reste de la journée était merveilleuse, difficile à croire mais c’est bien la vérité ! C’était à notre avis, la plus belle des journées. Des paysages bluffants qui nous ralentissaient tellement cela nous donnait envie de s’y attarder ! Nous avons même pris le ferry pour traverser le Danube !
Nous sommes en Autriche et c’est un pays qui sans les orages, est rempli de belles choses ! Les trois quarts du voyage sont déjà atteints !

Jour 13 | Grein - Vienne | 172 km
Les étapes commencent à devenir de plus en plus longues mais en théorie c’était vraiment la plus longue ! (On a quand même hésité à passer la barre mythique des 200 km) !
Journée bien plus zen qu’hier ! Nous n’avons pas eu de pluie et sommes partis à l’heure. 106 km ce matin, 66 km l’après-midi et nous arrivons dans la capitale autrichienne. Nous n’aurons pas le temps de visiter mais pourquoi pas pour un prochain voyage...
Plus que 3 étapes, c’est le sprint final !

Jour 14 | Vienne - Lipót | 117 km
Hier nous disions que nous n’avions pas eu de pluie. Que nenni ! Un bel orage nous est tombé dessus juste avant le repas nous obligeant à ranger d’urgence toutes nos affaires ainsi que les tables et chaises dont les tentes. Nous ne pouvions pas bien attacher nos tentes à cause d’un sol trop dur.
En clair, elles s’envolent au moindre coup de vent et prennent l’eau.
Système D : repli dans le camping-car pour le repas. Nous étions... comme dans une boîte de sardines
2h plus tard, on ré-installe tout pour pouvoir se coucher au sec. Quelques averses dans la nuit mais rien de trop gênant. Nous nous réveillons avec du soleil pour le reste de la journée et une étape plus courte.
Aujourd’hui, c’était un peu un contre-la-montre. Pourquoi me direz-vous ? Au camping, nous savions à quoi nous attendre. Piscine chauffée, toboggans aquatiques, sauna... idéal pour la récup !
Ceci dit, c’est un petit détail, aujourd’hui à nouveau nous roulions dans trois pays : Autriche, Slovaquie et Hongrie.
Eh oui ! Notre pays de chute est atteint ! Plus que 2 étapes !

Jour 15 | Lipót - Esztergom | 145 km
Une aventure n’en est pas une si elle totalement organisée, la nôtre a laissé place aux aléas du parcours ! Journée mouvementée donc.
Une avant-dernière étape bien plus longue que nos 120 km prévus aujourd’hui. Nous avons été ralentis par deux crevaisons, une traversée de la ville de Gyòr qui était très mal indiquée et surtout des routes vraiment peu praticables pour des vélos de route.
Après avoir mangé aux alentours de 15h, nous sommes repartis avec le même soleil qui nous avait accompagnés déjà toute la matinée ! L’après-midi a été plus cool avec des routes bien plus agréables !
La motivation du jour ? Voir de plus en plus les panneaux indiquant Budapest ! Aujourd’hui nous touchons du bout des doigts notre objectif, demain nous l’atteindrons enfin.

L'échappée à Buda'Jour 16 | Esztergom - BUDAPEST | 84 km
La boucle est bouclée !
C’est avec les larmes aux yeux, de joie, de soulagement, de fierté et d’émotions que nous arrivons sur le mythique pont de Budapest en face du Palais Royal. Où nous retrouvons Anaïs, Romain, Claire et les parents de Vincent qui nous attendaient au bord du Danube au pied du pont Szchenyi.

Quelques statistiques de notre voyage :
2036 kilomètres parcourus
385 Litres d’eau bus
230 tranches de pain de mies mangées
98 heures de vélo
23 jours pour compléter la cagnotte
51 pom’potes
22 déraillements
16 jours de vélo
15 nuits sous tentes
7 millions de coups de pédales
6 crevaisons
6 pays traversés (France, Suisse, Allemagne, Autriche, Slovaquie et Hongrie)
10 chutes
1 groupe top !

L'échappée à Buda'

L'échappée à Buda'En juin, Lucas, Bartolomé, Coline, Léonore, Vincent, Thibault, six jeunes de la Vallée de Montmorency, nous annonçaient "L'échappée à Buda", leur projet solidaire : se rendre cet été en vélo à Budapest et récolter des fonds pour ATEurope, qui lutte contre l’ataxie télangiectasie, maladie génétique neurodégénérative. (voir article paru en juin)
Alors, en cette rentrée, retrouvons Lucas pour savoir si lui et ses acolytes ont réussi leur challenge exceptionnel.

Lucas, nous t'avions découvert en juin car tu nous présentais "L'échappée à Buda" que tu projetais avec cinq amis sportifs : relier en seize étape la capitale hongroise en vélo et récolter des fonds pour ATEurope qui aide la recherche sur l'ataxie télangiectasie.
Tout d'abord comment s'est passé votre défi sportif ?
Notre défi sportif s’est incroyablement bien passé, nous sommes arrivés chaque soir dans tous les campings prévus. Nous n’avons pas eu de problèmes techniques majeurs, toute l’équipe était à son pic de forme et la cagnotte n’a cessé d’augmenter. Les paysages ont été très agréables et la météo a été plutôt favorable dans l’ensemble alors oui, notre défi s’est bien passé !

L'échappée à Buda'Au cours de votre périple, vous avez fait des rencontres particulières ? Les gens vous ont encouragés ?
Sur plus de 2000 kms, nous croisons énormément d’autres cyclistes, des piétons, des pêcheurs, des commerçants. Nous avons pu discuter avec un grand nombre de personnes sur notre trajet. Certains ne nous croyaient pas quand on leur parlait de notre voyage, il fallait sortir le téléphone pour montrer notre page Facebook ainsi que les flyers ! D’autres nous encourageaient spontanément quand nous roulions ! Nous avons eu beaucoup de comparaisons avec les cyclistes du Tour de France ! Nous avons pu discuter avec presque tous les gérants des campings qui étaient stupéfaits de notre voyage. La majorité des personnes rencontrées nous suivent maintenant sur Facebook ! C’est incroyable. Les encouragements ont été très présents également sur Facebook et je tiens à remercier toutes ses personnes qui ont su trouver les mots pour continuer à alimenter notre rage de bien faire !

Association ATEuropeConcernant le volet solidaire, votre cagnotte ouverte au profit d'ATEurope a connu un grand succès. Es-tu surpris du soutien que vous avez reçu et à quoi va servir l'argent récolté ?
Sur le plan le plus important, c’est-à-dire l’entraide solidaire, la cagnotte culmine aujourd’hui à 9220 € ! L’intégralité des fonds récoltés sera utilisée à la recherche médicale pour essayer de trouver des solutions à la maladie d’ataxie télangiectasie dont sont atteints près de 200 enfants en France.
Bien sûr que je suis surpris de cet élan de générosité. Nous nous étions fixé un objectif de base assez humble pour ne pas être en-dessous mais de là à imaginer presque 10 000€ récoltés  c’est fou ! Nous sommes remplis d’espoir pour toutes ces familles concernées.

Quel sentiment domine après une telle aventure solidaire ?
Depuis que nous sommes rentrés à bon port, pas un seul jour ne passe sans que nous pensions à notre voyage. Cette aventure sera gravée à jamais dans nos mémoires et nous unira pour toujours. Nous ressentons beaucoup d’émotions, de fierté, de joies d’être arrivés au terme de notre défi sportif que nous avons créé de toute part pendant près d’un an. C’est un défi qui nous a donné encore plus de force, de motivation pour notre vie de tous les jours, nous avons tellement appris sur la vie et sur nous même que nous rêvons déjà d’autres aventures.

L'échappée à Buda'Toi et tes coéquipiers, avez-vous envie de poursuivre sur votre lancée en vous lançant dans un nouveau challenge solidaire ?
Des idées d’aventure, ce n’est vraiment pas ce qu’il nous manque. Nous sommes prêts à repartir dès demain s’il faut à nouveau remettre les couverts au profit d’une autre association. Ce qui nous freine tous sont l’aspect financier d’un défi sportif, souvent assez couteux pour des jeunes étudiants. Nous n’avons eu que très peu d’aides financières et logistiques sur notre échappée. A l’avenir, si certaines entreprises, marques ou communes souhaitent financer en partie notre aventure, nous serons prêts à déployer toutes nos forces à nouveau pour continuer d’aider les associations.

Et maintenant c'est la rentrée. Tu continues tes études et ta carrière sportive ?
Le rythme de chacun reprend pour tous. A titre personnel, je rentre en troisième année d’une Licence Professionnel développement social et médiation par le sport à l’université de Nanterre. Pour ce qui est du monde sportif, je continuerai durant toute mon année à vivre autour du sport par le biais de ma formation mais également de l’athlétisme au CC Taverny Athlétisme.

Merci Lucas pour ta disponibilité et bravo à toute l'équipe pour ce challenge solidaire réussi.


Bonus : carnet de bord de l'échappée à Buda' (extrait du journal quotidien publié sur la page Facebook dédiée à cette aventure)

L'échappée à Buda' - départ à Saint-LeuJour 1 | Saint-Leu-La-Forêt - Montmirail | 129 km
Première étape difficile aujourd’hui puisqu’il fallait sortir de la région parisienne et se mettre en jambe.
Quelques orages et une averse en début de parcours au niveau de La Villette puis du soleil... ☀️ beaucoup de soleil !
Un total de 6h30 de vélo aujourd’hui où nous nous reposons dans le jardin du parrain d’une amie du groupe. Nous y sommes bien installés et sommes déjà prêts pour l’étape de demain.
Encore merci, du fond du cœur à toutes et tous qui étaient présent ce matin pour notre départ ainsi que les messages d’encouragements ! Croyez-nous, ça nous aide !

Jour 2 | Montmirail - Vitry-Le-François | 115 km
Deuxième étape effectuée avec succès malgré quelques petites difficultés.
Physiquement tout allait bien pour nous, beaucoup mieux qu’hier avec une chaleur moindre. La météo ne nous a vraiment pas aidés jusqu’à notre pause déjeuner à 14h. De la pluie à n’en plus pouvoir sur 75km.
Après un bon repas chaud et avoir retrouvé les parents de Vincent qui transportent notre matériel de camping.
Nous sommes repartis pour 40km. Non sans effort car la route n’était pas adaptée à nos vélos. Sans compter notre mésaventure vaseuse puisque nous nous sommes retrouvés bloqués dans de la glaise qui bloquait nos freins et nos roues... ! Seule solution : pousser la glaise avec des petits bouts de bois avant de trouver une station de lavage ! Une belle anecdote !
Nous remercions énormément le camping nature de nous accueillir gratuitement pour cette nuit, merci de soutenir notre initiative.

L'échappée à Buda'Jour 3 | Vitry-Le-François - Chaumont | 107 km
Troisième étape ralliée dans un plaisir incroyable, tout plat jusqu’au moment où l’on décide de faire un petit détour par une belle côte qui nous a décrassé les jambes !
Nous avons longé la Marne sur l’intégralité de notre journée. Il faut reconnaître que c’est un beau fleuve malgré l’absence de notre compagnon du premier jour : le soleil !
Une pause déjeuner à 59km qui nous a tous fait du bien ! Au menu : une bonne salade de riz avec du gâteau breton pour repartir avec le plein d’énergie pour les 48 derniers kilomètres.
Merci à nouveau au camping municipal de Chaumont et à la Ville de Chaumont qui nous accueille lui aussi gratuitement pour la nuit.

Jour 4 | Chaumont - Vesoul | 124 km
Une nuit bien fraîche mais une matinée parfaite... des conditions idéales aujourd’hui. Qu’est-ce qu’on a pris plaisir aujourd’hui avec ces belles conditions météos, même si on a fait un peu de trekking !!
Nous souhaitons à toutes personnes nous lisant d’essayer au moins un week-end de cyclotourisme. C’est une sensation, une émotion à vivre au moins une fois. En famille ou entre amis, vous y prendrez forcément du plaisir ! Nous c’est notre cas, c’est la recette parfaite pour être dynamique pour un projet associatif.
Nous en profitons pour mettre en avant toutes les personnes de l’ombre qui nous permettent de faire vivre une aventure comme celle-ci. Aujourd’hui en particulier avec Camping du lac Vaivre-Vesoul qui nous offre la nuit non pas en tente, mais avec deux chalets ! On va pouvoir dormir dans des lits et repartir de plus belle demain !

Jour 5 | Vesoul - Mulhouse | 130 km
Magnifique journée aujourd’hui encore.
La barre des 500 km a été dépassée ce matin !
On a récupéré cette après-midi la fameuse, EuroVelo6.
Budapest : 1570 km à une vingtaine de kilomètres de Mulhouse et de la frontière allemande.
Du soleil, du soleil et... du ciel gris sur la fin d’après-midi. En espérant qu’il revienne demain.
Merci au Camping de l'Ill Mulhouse de nous faire une belle remise de 50% pour la nuit et ainsi nous aider grandement dans notre voyage !

L'échappée à Buda'Jour 6 | Mulhouse - Waldshut-Tiengen | 104 km
L’aventure avance vite, déjà +700km et nous prenons de plus en plus de plaisir au fil des kilomètres.
Nous avons traversé trois pays aujourd’hui ! La France, la Suisse et l'Allemagne.
Nous avons bien fait de choisir l’EuroVelo6 qui tient toutes ses promesses en terme de richesses sur les paysages ! Le Rhin est un long fleuve tranquille que nous avons suivi aujourd’hui. Les villages, les maisons, les églises y sont vraiment très jolies. Nous regrettons malheureusement de ne pas pouvoir s’arrêter plus souvent mais l’important est notre objectif : Budapest le 10 août !

Jour 7 | Waldshut-Tiengen - Albstadt | 141 km
Que dire de cette étape ! On a grimpé, on a dévalé mais surtout on a adoré.
La force de ce groupe est bien sa solidarité ! Quand c’est dur pour l’un d’entre nous alors on s’entraide pour arriver ensemble au sommet !
Record de kilomètres : 141. De vitesse Max : 76km/h. De dénivelé : +1400.
Des paysages et des odeurs toujours plus agréables. Des montagnes, des sapins, des animaux sauvages ont fait notre décor tout au long de la journée. Un régal de se faire mal dans des conditions comme celle-ci au profit d’ATEurope.
On continue de faire parler de l’association ainsi que de la maladie dont sont atteints 200 enfants en France : l’ataxie télangiectasie !

L'échappée à Buda'Jour 8 | Albstadt - Ulm | 105 km
Étape presque de repos aujourd’hui avec néanmoins quelques côtes histoire de faire vivre une petite animosité entre nous et du vent de face pour durcir les cuisses !
Les kilomètres défilent et notre voyage continue d’évoluer ! Les paysages changent, la météo également sans parler du bronzage spécial cycliste mais s’il y a bien une chose qui ne change pas, c’est bien notre cohésion de groupe et notre volonté de faire parler d’ATEurope et de la maladie !
Ce soir nous dormons au bord du Danube grâce à l’accueil très généreux du camping Ulmer Paddler e.V. - Kanu-Verein qui nous fait une réduction sur le tarif car la gérante a été sensible à notre projet et nous la remercions !

Jour 9 | Ulm - Neburg 132 km
La barre des 1000 km a été dépassée.
Une bonne journée remplie de péripéties, une crevaison en partant du camping, une étape rallongée de 15km, une autre crevaison pendant le repas de midi. Des averses, du vent... ! Les ingrédients explosifs pour une bonne nuit de sommeil.
Toujours en Allemagne, nous avons intégralement suivi l’EuroVelo6 qui longeait le Danube où nous découvrons de très belles architectures ! Journée assez plate avec pas mal de petits chemins de forêt pour alimenter un peu notre plaisir du cyclo-cross... ou pas.
Hier soir nous avons fait pour la première fois les touristes et nous sommes allés dans le centre de Ulm où se trouve l’église la plus haute du monde !

Jour 10 | Neuburg - Bad Abbach | 100 km
Petite journée bien tranquille avant de ré attaquer demain avec une grosse étape de 153 km.
Encore et toujours nous avons suivi le Danube et nous continuons de nous rapprocher de notre point de chute : Budapest !
L’Allemagne est un pays très agréable pour les cyclistes, l’EuroVelo6 passe à travers des petits villages très colorés remplis d’histoire et de beauté architecturale.
L’EuroVelo6 reste toutefois une piste cyclable plus appréciée par les Vtt-istes avec ses petits chemins graillonneux et sableux et forcément... deux petites chutes sans gravité et une crevaison à nouveau. La motivation et notre volonté n’ont pas été atteinte !

Jour 11 | Bad Abbach - Passau | 164 km
Étape record pour nous, six jeunes cyclistes amateurs qui roulons en faveur d’une association !
99Km ce matin, 65km l’après-midi pour un total de 8h de vélo. Nos fesses s’en souviendront... mais les voyants sont toujours au vert pour nous.
Dernière étape pour nous en Allemagne. Demain matin, nous rejoindrons l’Autriche !
Si un partenaire veut nous soutenir sur tout ce qui concerne l’alimentation rapide pendant l’effort, qu’il nous contacte car nous consommons énormément de pâtes de fruits et de barres de céréales et de compotes !

L'échappée à Buda'Jour 12 | Passau - Grein | 167 km
Oh la la ! Une journée très longue pour nous qui nous marquera avec un nouveau record de kilométrage ! Nous posons pied à terre au camping de Grein à 20h40.
Nous sommes partis très en retard ce matin : presque 11h. Nous avons subi des orages très contraignants avec des pluies diluviennes de 5h du matin jusqu’à notre départ à 11h. C’est à dire des tentes trempées, des duvets presque inondés malgré nos précautions... on a préféré partir plus tard que de partir sous la pluie. Le pédalo c’est bien mais le vélo c’est mieux.
Le reste de la journée était merveilleuse, difficile à croire mais c’est bien la vérité ! C’était à notre avis, la plus belle des journées. Des paysages bluffants qui nous ralentissaient tellement cela nous donnait envie de s’y attarder ! Nous avons même pris le ferry pour traverser le Danube !
Nous sommes en Autriche et c’est un pays qui sans les orages, est rempli de belles choses ! Les trois quarts du voyage sont déjà atteints !

Jour 13 | Grein - Vienne | 172 km
Les étapes commencent à devenir de plus en plus longues mais en théorie c’était vraiment la plus longue ! (On a quand même hésité à passer la barre mythique des 200 km) !
Journée bien plus zen qu’hier ! Nous n’avons pas eu de pluie et sommes partis à l’heure. 106 km ce matin, 66 km l’après-midi et nous arrivons dans la capitale autrichienne. Nous n’aurons pas le temps de visiter mais pourquoi pas pour un prochain voyage...
Plus que 3 étapes, c’est le sprint final !

Jour 14 | Vienne - Lipót | 117 km
Hier nous disions que nous n’avions pas eu de pluie. Que nenni ! Un bel orage nous est tombé dessus juste avant le repas nous obligeant à ranger d’urgence toutes nos affaires ainsi que les tables et chaises dont les tentes. Nous ne pouvions pas bien attacher nos tentes à cause d’un sol trop dur.
En clair, elles s’envolent au moindre coup de vent et prennent l’eau.
Système D : repli dans le camping-car pour le repas. Nous étions... comme dans une boîte de sardines
2h plus tard, on ré-installe tout pour pouvoir se coucher au sec. Quelques averses dans la nuit mais rien de trop gênant. Nous nous réveillons avec du soleil pour le reste de la journée et une étape plus courte.
Aujourd’hui, c’était un peu un contre-la-montre. Pourquoi me direz-vous ? Au camping, nous savions à quoi nous attendre. Piscine chauffée, toboggans aquatiques, sauna... idéal pour la récup !
Ceci dit, c’est un petit détail, aujourd’hui à nouveau nous roulions dans trois pays : Autriche, Slovaquie et Hongrie.
Eh oui ! Notre pays de chute est atteint ! Plus que 2 étapes !

Jour 15 | Lipót - Esztergom | 145 km
Une aventure n’en est pas une si elle totalement organisée, la nôtre a laissé place aux aléas du parcours ! Journée mouvementée donc.
Une avant-dernière étape bien plus longue que nos 120 km prévus aujourd’hui. Nous avons été ralentis par deux crevaisons, une traversée de la ville de Gyòr qui était très mal indiquée et surtout des routes vraiment peu praticables pour des vélos de route.
Après avoir mangé aux alentours de 15h, nous sommes repartis avec le même soleil qui nous avait accompagnés déjà toute la matinée ! L’après-midi a été plus cool avec des routes bien plus agréables !
La motivation du jour ? Voir de plus en plus les panneaux indiquant Budapest ! Aujourd’hui nous touchons du bout des doigts notre objectif, demain nous l’atteindrons enfin.

L'échappée à Buda'Jour 16 | Esztergom - BUDAPEST | 84 km
La boucle est bouclée !
C’est avec les larmes aux yeux, de joie, de soulagement, de fierté et d’émotions que nous arrivons sur le mythique pont de Budapest en face du Palais Royal. Où nous retrouvons Anaïs, Romain, Claire et les parents de Vincent qui nous attendaient au bord du Danube au pied du pont Szchenyi.

Quelques statistiques de notre voyage :
2036 kilomètres parcourus
385 Litres d’eau bus
230 tranches de pain de mies mangées
98 heures de vélo
23 jours pour compléter la cagnotte
51 pom’potes
22 déraillements
16 jours de vélo
15 nuits sous tentes
7 millions de coups de pédales
6 crevaisons
6 pays traversés (France, Suisse, Allemagne, Autriche, Slovaquie et Hongrie)
10 chutes
1 groupe top !

L'échappée à Buda'


Déposer un commentaire
0 commentaire(s)

Filtre anti-spam

Aucun commentaire

Informations Newsletter
  • Inscrivez-vous aux newsletters du Journal :
    "Agenda du week-end" et "Infos de proximité"
Contact
11 allée du Clos Laisnées, 95120 Ermont
06 89 80 56 28