Accueil > Tourisme > Les Apprentis Vagabonds > Des nouvelles d'Amélie et Vincent qui marchent en direction de la Chine...
Restez informés
Inscrivez-vous
aux newsletters du Journal !
Je m'inscris

Des nouvelles d'Amélie et Vincent qui marchent en direction de la Chine : le paradis au bord du Danube et des traces d'ours en Slovénie !

Publié le : 17-04-2018

Amélie découvre la vannerie en Autriche

Il est temps de retrouver nos deux marcheurs, Amélie de Saint-Gratien et Vincent qui marchent en direction de la Chine (voir article) : nos "Apprentis Vagabonds" se trouvent actuellement en Croatie. Ils partagent avec nous leurs impressions sur leur séjour en Autriche et Slovénie. L'aventure continue !

Amélie et Vincent en AutricheTout d'abord, Amélie et Vincent, comment allez-vous ? Pas de souci de santé lors de cette traversée de l'hiver ? Savez-vous combien de kilomètres avez-vous parcouru ?
Nous n'avons connu aucun souci de santé à part peut-être un rhume chacun de 2-3 jours pendant notre workaway. À croire que le froid tue les microbes !
Nous sommes aujourd'hui en Croatie, près des lacs de Plitvice. Environ 3 000 km parcourus pour en arriver là : 2 000 km à pied et 1 000 km en autostop.

Nous avons vu précédemment que vous aviez apprécié l'Allemagne. Evoquons aujourd'hui l'Autriche. Avez-vous perçu des différences de modes de vie avec les Allemands par exemple ?
Peu de différence entre la Suisse germanophone, la Bavière et l'Autriche. Avec ces trois pays nous avons pris le temps d'apprendre un peu d'allemand. Je bredouille quelques mots et Vincent se débrouille bien mieux. Ces souvenirs d'école lui reviennent !
La bière et le Schnaps sont toujours au rendez-vous. Une différence dans les bars : la carte des cafés est interminable. Le pays et Vienne, sa capitale, sont connus pour cela.
Nous sommes davantage dépaysés avec la Slovénie. Le niveau de vie commence à baisser. Quelques nouvelles lettres apparaissent dans l'alphabet. L'accueil apparaît encore plus franc et l'autostop n'a jamais aussi bien fonctionné. Les villages sont de plus en plus petits et espacés. Il faut dire que le pays compte 60% de forêts sur son territoire. Ces terres sont encore très sauvages. Je n'ai jamais rencontré autant d'animaux qu'ici. Des écureuils, des chevreuils mais aussi des cerfs et beaucoup de traces d'ours laissés dans la boue !

Vincent, Amélie, Luc et Tanja en AutricheSur votre site internet, le récit de votre expérience de workaway en Autriche est passionnant et nous découvrons une autre facette de vos personnalités. Que vous a apporté ce long séjour en pleine nature ?
Ce séjour nous laisse de très bons souvenirs. Il nous a offert une pause après ces longs mois de froid et d'hiver. Cela nous a aussi permis, au-delà des simples rencontres, de tisser des liens avec Luc, Tanja et leurs voisins. Nous avons découvert un autre mode de vie, plus simple mais tellement riche en beaux projets. Luc vie de la vannerie. Tanja veut lancer un projet éducatif avec Emil et Julot, les deux ânes qu'ils ont accueillis à la fin de notre séjour. Après avoir construit eux-mêmes leur yourte, ils montent une véritable ferme sur leur terrain. Un petit coin de paradis apparaît au bord du Danube. Ce couple, avec ces projets qui avancent à toute allure est un autre exemple que tout est possible.
Ce séjour nous a aussi permis d'apprendre la vannerie. C'était l'un de nos souhaits. En effet, nous voulons profiter du voyage aussi pour apprendre de nouveaux savoir-faire. Nous avons adoré et espérons en refaire sur la route.

SlovénieQuels sont vos prochaines étapes importantes qui sont prévues ?
Après la Croatie, nous allons descendre en Grèce puis rejoindre Istanbul, la frontière entre les continents.

Côté budget, parvenez-vous à tenir votre objectif ?
Nous tenons notre budget. Nous sommes même en dessous actuellement. Dès lors que nous ne payons pas de logement, 20 euros par jour pour deux personnes est plus que suffisant. Cette petite marge nous permet notamment quelques visites sur notre parcours.

Les lecteurs du Journal apprécient votre aventure et suivent avec attention votre périple.  Je vous transmets leurs encouragements.
Merci à eux. Ces encouragements nous aident les jours de pluie, les semaines sans douche et sur les routes désertes de montagne alors que nous tentons de faire du stop !
A bientôt !

Merci à vous deux pour ce partage et à très bientôt !

Contact :  Page facebook et site internet des "Apprentis Vagabonds

 

Des traces d'ours en Slovénie
Vincent en Slovénie
Paysage en Autriche
Amélie et Vincent en Slovénie
Yourte construite par Luc et Tanja en Autriche

 

Amélie découvre la vannerie en Autriche

Il est temps de retrouver nos deux marcheurs, Amélie de Saint-Gratien et Vincent qui marchent en direction de la Chine (voir article) : nos "Apprentis Vagabonds" se trouvent actuellement en Croatie. Ils partagent avec nous leurs impressions sur leur séjour en Autriche et Slovénie. L'aventure continue !

Amélie et Vincent en AutricheTout d'abord, Amélie et Vincent, comment allez-vous ? Pas de souci de santé lors de cette traversée de l'hiver ? Savez-vous combien de kilomètres avez-vous parcouru ?
Nous n'avons connu aucun souci de santé à part peut-être un rhume chacun de 2-3 jours pendant notre workaway. À croire que le froid tue les microbes !
Nous sommes aujourd'hui en Croatie, près des lacs de Plitvice. Environ 3 000 km parcourus pour en arriver là : 2 000 km à pied et 1 000 km en autostop.

Nous avons vu précédemment que vous aviez apprécié l'Allemagne. Evoquons aujourd'hui l'Autriche. Avez-vous perçu des différences de modes de vie avec les Allemands par exemple ?
Peu de différence entre la Suisse germanophone, la Bavière et l'Autriche. Avec ces trois pays nous avons pris le temps d'apprendre un peu d'allemand. Je bredouille quelques mots et Vincent se débrouille bien mieux. Ces souvenirs d'école lui reviennent !
La bière et le Schnaps sont toujours au rendez-vous. Une différence dans les bars : la carte des cafés est interminable. Le pays et Vienne, sa capitale, sont connus pour cela.
Nous sommes davantage dépaysés avec la Slovénie. Le niveau de vie commence à baisser. Quelques nouvelles lettres apparaissent dans l'alphabet. L'accueil apparaît encore plus franc et l'autostop n'a jamais aussi bien fonctionné. Les villages sont de plus en plus petits et espacés. Il faut dire que le pays compte 60% de forêts sur son territoire. Ces terres sont encore très sauvages. Je n'ai jamais rencontré autant d'animaux qu'ici. Des écureuils, des chevreuils mais aussi des cerfs et beaucoup de traces d'ours laissés dans la boue !

Vincent, Amélie, Luc et Tanja en AutricheSur votre site internet, le récit de votre expérience de workaway en Autriche est passionnant et nous découvrons une autre facette de vos personnalités. Que vous a apporté ce long séjour en pleine nature ?
Ce séjour nous laisse de très bons souvenirs. Il nous a offert une pause après ces longs mois de froid et d'hiver. Cela nous a aussi permis, au-delà des simples rencontres, de tisser des liens avec Luc, Tanja et leurs voisins. Nous avons découvert un autre mode de vie, plus simple mais tellement riche en beaux projets. Luc vie de la vannerie. Tanja veut lancer un projet éducatif avec Emil et Julot, les deux ânes qu'ils ont accueillis à la fin de notre séjour. Après avoir construit eux-mêmes leur yourte, ils montent une véritable ferme sur leur terrain. Un petit coin de paradis apparaît au bord du Danube. Ce couple, avec ces projets qui avancent à toute allure est un autre exemple que tout est possible.
Ce séjour nous a aussi permis d'apprendre la vannerie. C'était l'un de nos souhaits. En effet, nous voulons profiter du voyage aussi pour apprendre de nouveaux savoir-faire. Nous avons adoré et espérons en refaire sur la route.

SlovénieQuels sont vos prochaines étapes importantes qui sont prévues ?
Après la Croatie, nous allons descendre en Grèce puis rejoindre Istanbul, la frontière entre les continents.

Côté budget, parvenez-vous à tenir votre objectif ?
Nous tenons notre budget. Nous sommes même en dessous actuellement. Dès lors que nous ne payons pas de logement, 20 euros par jour pour deux personnes est plus que suffisant. Cette petite marge nous permet notamment quelques visites sur notre parcours.

Les lecteurs du Journal apprécient votre aventure et suivent avec attention votre périple.  Je vous transmets leurs encouragements.
Merci à eux. Ces encouragements nous aident les jours de pluie, les semaines sans douche et sur les routes désertes de montagne alors que nous tentons de faire du stop !
A bientôt !

Merci à vous deux pour ce partage et à très bientôt !

Contact :  Page facebook et site internet des "Apprentis Vagabonds

 

Des traces d'ours en Slovénie
Vincent en Slovénie
Paysage en Autriche
Amélie et Vincent en Slovénie
Yourte construite par Luc et Tanja en Autriche

 


Déposer un commentaire
0 commentaire(s)

Filtre anti-spam

Aucun commentaire

Informations Newsletter
  • Inscrivez-vous aux newsletters du Journal :
    "Agenda du week-end" et "Infos de proximité"
Contact
11 allée du Clos Laisnées, 95120 Ermont
06 89 80 56 28