Accueil > Histoire locale > Personnalités locales > Emile Alindret de Frépillon a été un pionnier de la lutte contre l’alcoolisme !
Restez informés
Inscrivez-vous
aux newsletters du Journal !
Je m'inscris

"Le fruit chassera l'alcool !" : Emile Alindret de Frépillon a été un pionnier de la lutte contre l’alcoolisme !

Publié le : 03-12-2018

L'alcool voilà l'ennemi Affiche datant de 1900

Son nom n'est pas très connu mais, à Frépillon et dans la Vallée de Montmorency, Emile Alindret a marqué les esprits ! En effet, il a été l'un des pionniers de la lutte contre l'alcoolisme et le créateur du jus de pommes naturel !

"L'alcool voilà l'ennemi !" : au début du XXe siècle, une grande campagne est lancée pour tenter de faire baisser la consommation de l'acool et modifier les habitudes alimentaires des Français. Plusieurs voies sont proposées : certains prônent l'abstinence en alcool comme le docteur psychiatre Paul-Maurice Legrain, d'autres conseillent la consommation modérée avec le retrait de certains spiritueux (l'absinthe le sera en 1930). Mais la nouveauté sera la promotion des… jus de fruits avec cette idée simple : "le fruit chassera l'alcool !".
Emile AlindretC'est dans cette nouvelle filière qu'un certain Emile Alindret se lance à Frépillon ! Né en 1877, à Pontoise, il est le fils d'un marchand de vin qui meurt alcoolique. Simple ouvrier, le jeune est donc vite sensibilisé à la lutte contre l'alcoolisme et une rencontre avec Paul-Maurice Legrain sera décisive dans sa réflexion.
En 1910, avec 200 francs en poche, il commence donc la fabrication du jus de pomme naturel filtré. Il poursuivra en 1911 en créant, toujours à Frépillon, une coopérative qui permet aux producteurs et consommateurs de fabriquer pour leur propre consommation du cidre doux et des conserves de fruits.
Les fruits étaient triés, broyés puis le système de pasteurisation préconisé par le Professeur Henri Martel, ancien président de l'Académie de Médecine, entre en jeu pour la mise en bouteille et les conserves.
Vous l'aurez compris, nous pouvons dire merci à Emile Alindret qui a joué un rôle essentiel dans la propagation des jus de fruits dans notre vie quotidienne.
Notons pour terminer qu'Emile Alindret sera toute sa vie un militant très actif en participant notamment à de nombreux congrès de producteurs de jus de fruits. Il décèdera à Frépillon en 1949 et la branche de l'IOGT (Organisation internationale des Bons Templiers) publiera ses mémoires en 1951.

> En savoir plus : retrouvez plus d'informations dans le livre d'Hervé Collet consacré à Frépillon : "Frépillon au fil du temps"

L'alcool voilà l'ennemi Affiche datant de 1900

Son nom n'est pas très connu mais, à Frépillon et dans la Vallée de Montmorency, Emile Alindret a marqué les esprits ! En effet, il a été l'un des pionniers de la lutte contre l'alcoolisme et le créateur du jus de pommes naturel !

"L'alcool voilà l'ennemi !" : au début du XXe siècle, une grande campagne est lancée pour tenter de faire baisser la consommation de l'acool et modifier les habitudes alimentaires des Français. Plusieurs voies sont proposées : certains prônent l'abstinence en alcool comme le docteur psychiatre Paul-Maurice Legrain, d'autres conseillent la consommation modérée avec le retrait de certains spiritueux (l'absinthe le sera en 1930). Mais la nouveauté sera la promotion des… jus de fruits avec cette idée simple : "le fruit chassera l'alcool !".
Emile AlindretC'est dans cette nouvelle filière qu'un certain Emile Alindret se lance à Frépillon ! Né en 1877, à Pontoise, il est le fils d'un marchand de vin qui meurt alcoolique. Simple ouvrier, le jeune est donc vite sensibilisé à la lutte contre l'alcoolisme et une rencontre avec Paul-Maurice Legrain sera décisive dans sa réflexion.
En 1910, avec 200 francs en poche, il commence donc la fabrication du jus de pomme naturel filtré. Il poursuivra en 1911 en créant, toujours à Frépillon, une coopérative qui permet aux producteurs et consommateurs de fabriquer pour leur propre consommation du cidre doux et des conserves de fruits.
Les fruits étaient triés, broyés puis le système de pasteurisation préconisé par le Professeur Henri Martel, ancien président de l'Académie de Médecine, entre en jeu pour la mise en bouteille et les conserves.
Vous l'aurez compris, nous pouvons dire merci à Emile Alindret qui a joué un rôle essentiel dans la propagation des jus de fruits dans notre vie quotidienne.
Notons pour terminer qu'Emile Alindret sera toute sa vie un militant très actif en participant notamment à de nombreux congrès de producteurs de jus de fruits. Il décèdera à Frépillon en 1949 et la branche de l'IOGT (Organisation internationale des Bons Templiers) publiera ses mémoires en 1951.

> En savoir plus : retrouvez plus d'informations dans le livre d'Hervé Collet consacré à Frépillon : "Frépillon au fil du temps"


Déposer un commentaire
0 commentaire(s)

Filtre anti-spam

Aucun commentaire

Informations Newsletter
  • Inscrivez-vous aux newsletters du Journal :
    "Agenda du week-end" et "Infos de proximité"
Contact
11 allée du Clos Laisnées, 95120 Ermont
06 89 80 56 28